Elle est si discrète qu’on aurait tendance à l’oublier, pourtant, l’installer est un énorme chantier. La fibre optique, accélératrice de nos chargements et véritable gain de temps pour les professionnels du numérique, voit son maillage sans cesse augmenter dans la région depuis quelques années. Derrière cette vaste opération au coût de 450 millions, un projet : Rosace. Sa mission avant 2022, fibrer 700 communes d’Alsace, pour que mêmes les plus petits villages puissent jouir du même niveau de connexion que les grandes agglomérations.

Pourquoi tant d’efforts pour de si petits câbles ? Parce qu’il en découle de nombreuses possibilités : l’implantation d’entreprises novatrices hors des grandes villes, la migration des personnes vivant des métiers du tertiaire avec une mobilité professionnelle facilitée, une meilleure accessibilité à l’information mais aussi adoucir la rupture ville/campagne.
Les technologies modifient les sociétés et cet énorme chantier discret est en train de poser les bases d’une Alsace nouvelle, plus connectée, probablement plus mobile et surtout plus équipée. On vous explique.


Bonne nouvelle : la fibre optique arrive dans toute l'Alsace !

Bonne nouvelle : la fibre optique arrive dans TOUTE l'Alsace ❤️🌿📲👉🏻 + de 700 communes vont être branchées👉🏻 Un des plus grands chantiers de la région👉🏻 Début en 2016 pour une fin prévue en 2022#FullHDpourTous avec Lafibre EnAlsace 🙌🏻🥨 Plus d'infos sur les communes branchées : https://www.rosace-fibre.fr/

Gepostet von Pokaa am Sonntag, 24. November 2019

Le projet Rosace : un chantier pharaonique et pourtant invisible

Brancher le très haut débit sur un territoire aussi vaste que l’Alsace ne se fait pas avec trois bouts de ficelle et de la bonne volonté. Pour cela, la région Grand Est a rassemblé quelque 450 millions d’euros, dont 36% de financement public. À terme, en 2022, les 1 100 personnes mobilisées sur la création du réseau devraient avoir tiré 16 000 km de fibre pour raccorder 700 communes avec 380 000 prises. À l’heure où vous lisez ces lignes, 254 942 de ces dernières étaient déjà déployées. Un travail de Titan qui prend du temps, car le lancement de Rosace remonte à 2016.

Pourquoi un projet si long ? Car les 16 000 km de fibre sont passées dans le sol. Il faut donc creuser des tranchées dans lesquelles le réseau sera enterré puis le diviser en de nombreux canaux plus petits pour que chaque foyer puisse être équipé. Imaginez que l’Alsace n’a pas de réseau d’eau courante et qu’en seulement 6 ans il faut installer toute la tuyauterie nécessaire à ce que chacun puisse boire ou se laver les mains en tournant son robinet. Ça donne une petite idée de l’ampleur des travaux.

Interfaces et acteurs du projet © Rosace

Orange, Free, Bouygues : quel lien entre les opérateurs et Rosace ?

Votre abonnement internet fibre, vous ne le prendrez jamais chez Rosace. C’est d’ailleurs pour ça que ce nom est méconnu du grand public. Leur mission est de raccorder le réseau de fibre optique jusqu’aux villages puis jusqu’aux rues. C’est de là que les opérateurs comme Orange, Free ou Bouygues viendront se brancher lorsque vous aurez souscrit à leur offre. Les premiers posent l’infrastructure, les deuxièmes l’exploitent.

© Pokaa

Testez votre éligibilité à la fibre optique

C’est bien d’en parler, c’est encore mieux de savoir si vous pouvez déjà en profiter. Pour savoir si la fibre optique viendra bientôt toquer à votre porte, professionnel comme particulier et quel que soit votre ville ou village d’Alsace, faites le test ici en 3 clics :


Tester son éligibilité (on croise les doigts pour vous)


© Pokaa

Quelle technologie derrière la fibre ?

La fibre optique est devenue populaire, mais sa technique reste souvent un mystère. Elle consiste en un très fin fil de verre capable de transférer l’information à la vitesse de la lumière, et sans jamais perdre de vitesse. Le principe utilisé est celui de la réfraction de la lumière : des impulsions électriques sont converties en impulsions lumineuses, la lumière circule au cœur de la fibre pour les transformer par la suite, en données. La donnée émise par l’émetteur optique est restituée dans sa forme initiale au récepteur optique.

Anciennement, le réseau ADSL comme on le connaît utilisait du cuivre, mais ses performances ne correspondent désormais plus à l’utilisation, plus lourdes en données, que nous faisons du numérique.

Pour en savoir plus et suivre l’évolution de ce grand chantier, n’hésitez pas à retrouver le projet Rosace ici :


Le site Rosace
Tester son éligibilité à la fibre optique
Faire un speedtest de sa connexion actuelle


© Pokaa

*Soutenu mais non relu par Rosace

1 commentaire

  1. Bonjour,

    En soulevant ce superbe projet régional, il serait intéressant de mettre en avant les nouveaux opérateurs présents sur ce réseau, dont l’opérateur régional Vialis !

    Des opérateurs comme Orange, free, Bouygues ou sfr n’ont pas besoin de pub supplémentaire.

    A bon entendeur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here