Si cette année, au lieu d’aller à l’autre bout du monde, on se la jouait « slow-tourisme », en visitant plutôt notre belle région ? L’écotourisme, qui consiste à privilégier la découverte de la nature, dans le respect des ressources environnementales et du bien-être des populations locales, a le vent en poupe. Et banco : on a recensé pour toi tous les bons plans pour des vacances plus respectueuses, à travers toute l’Alsace !

Pour se déplacer

Le trajet et les déplacements : voilà l’une des principales sources de pollution lors de nos vacances. Mais découvrir notre région sans voiture, c’est possible !

  • En train

On pense d’abord au train qui, selon l’Ademe (l’agence de la transition écologique), pollue huit fois moins que la voiture et quatorze fois moins que l’avion ! L’Alsace compte 14 lignes et 161 gares desservies par les TER et à l’exception de la ligne entre Strasbourg et Bâle aux heures de pointe, les vélos sont même acceptés à bord. 

Le bon plan de la rédac : les tickets uniques Alsa + permettent pendant 24h un accès illimité à l’ensemble des réseaux de transport en commun d’une zone choisie de la région. Et il existe même une version pour les groupes.

  • En vélo

En Alsace, pas loin de 2500 km d’aménagements sont prévus pour les vélos. La région est notamment traversée par trois Eurovélos : l’Eurovélo 5, appelée Via Romea Francigena, la 6 reliant l’Atlantique à la mer Noire ainsi que la 15, la véloroute du Rhin. Pour préparer ton parcours tu peux te rendre sur le site France Vélo Tourisme qui t’aide à définir les étapes de ton périple. Et pour plus d’informations sur le vélo-tourisme en Alsace rendez-vous sur le site l’Alsace à vélo.

Le bon plan de la rédac : l’appli Geovelo, prix 2020 de la Palme du tourisme durable te facilite tous tes déplacements à vélo.

Et pour trouver quel mode de transport émettra le moins de CO2, l’Ademe propose un calculateur d’émission de carbone.

À lire ou relire : En bateau, à vélo ou en train : 7 façons de découvrir l’Alsace en toute liberté cet été

Balade en vélo dans la forêt de Haguenau © Coraline Lafon

Pour dormir

  • Se fier au label

Parmi les nombreuses offres d’hébergements touristiques, des gîtes ruraux, aux hôtels en passant par les campings, difficile de s’y retrouver. L’Ademe conseille alors de se référer à différents labels environnementaux. On peut citer l’Ecolabel européen attribué aux établissements mettant en place des mesures écologiques telles que la réduction des consommations d’énergie, l’utilisation d’énergies renouvelables, la préservation des ressources en eau, la consommation de produits éco-responsables ou encore la lutte contre le gaspillage. Le label la Clef Verte indique lui aussi un lieu mettant en place une politique environnementale et une démarche socialement responsable (gestion des déchets, maîtrise des consommations d’énergies, achats responsables).

Sont aussi recommandés les établissements labellisés Hôtels au naturel, Ecogîte, Gîte panda ou encore Green Globe. Au total, on recense près de 50 établissements et camping arborant au moins un de ces labels en Alsace.


© site de l’Ademe
  • Pour des nuits insolites 

Pour se ressourcer, il est aussi possible de dormir au plus près de la nature. Parmi les établissements certifiés Ecogîtes, certains permettent une communion avec la nature à l’image de cabanes en bois sur l’eau ou encore de « bulles », grandes tentes transparentes au milieu des sapins pour s’endormir en observant la forêt.

Autre expérience insolite pour ne faire qu’une avec la nature : les stages de survie proposés par la structure Savoir faire plus avec moins (SPAM) ou encore une nuit d’immersion totale dans les Vosges du Nord aux côtés d’une sophrologue et sylvothérapeuthe, sans lumière artificielle ni appareil électronique.

>> À lire ou relire : 14 logements pour passer un week-end inoubliable dans la région

Dormir dans une maison de hobbits ! © Vivien Latuner

Pour manger

  • Les labels, toujours les labels

Pour s’y retrouver, il est là aussi possible de se référer à quelques labels, toutefois plus rares dans la région que pour les logements. On peut par exemple penser à l’entreprise sociale et solidaire Framheim et sa carte interactive. Celle-ci attribue un label « Restaurant engagé anti-gaspi », attribués (ou en cours d’attribution) à onze restaurants alsaciens (dont une majorité à Strasbourg).

  • Les applis

Il existe aussi des applications directement sur ton smartphone pour trouver le restaurant qui convient le mieux à tes convictions, à l’image de Etiquettable. L’application gratuite et collaborative répertorie des établissements selon les catégories « locavores », « vegan/vege », « démarche durable » ou bio. L’appli t’aide aussi à trouver des commerçants et producteurs locaux. « Place to bio » référence également les restaurants bio et engagés.

Et si on a soif ? L’appli et le site internet d’Alsace consigne propose une carte interactive des points de vente de produits en verre consigné.

  • Les marchés

Les vacances, c’est aussi l’occasion de flâner dans les marchés à la recherche de produits locaux. Le site Visit.Alsace a recensé pour toi les marchés de la région pour pouvoir consommer de bons produits frais.

>> À lire ou relire : Produits frais et de saison : quel marché pour prendre son pied à Strasbourg ?

© Mathilde Piaud pour Pokaa

Pour s’occuper

Si tu veux découvrir l’Alsace tout en respectant et profitant de la nature, il n’y a pas que la randonnée et le vélo ! Tu peux par exemple profiter de nombreuses séances de sylvothérapie au cœur de la forêt ou de visites sensorielles à la découverte des saveurs antiques ou encore fabriquer ton savon naturel au lait de jument.

Et si tu veux profiter de tes vacances pour te rendre utile tu peux prêter main forte aux travaux de sauvegarde d’un château médiéval ou tenter l’expérience du woofing. Le principe ? En échange de ton aide dans des fermes et jardins biologiques, tes hôtes t’offriront le gîte et le couvert. Plusieurs lieux alsaciens sont ainsi recensés sur le site wwoof.fr.

Pour plus d’activités écotourisme rendez-vous sur le site Visit.alsace.

Garder les bonnes habitudes

Où que tu sois,  n’oublie pas les bons réflexes pour un séjour plus écologique :

  • Garde ta serviette plusieurs jours
  • Vas-y mollo sur la clim !
  • Essaie de respecter les consignes de tri locales
  • Évite la voiture pour les petits trajets.
  • Privilégie des ustensiles réutilisables pour tes pique-niques
  • Profite et ne culpabilise pas pour tes écarts ponctuels !

Bonnes vacances ! 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here