L’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

À Strasbourg, ces dernières années, les bars à vins fleurissent et se dispersent aussi vite que les fleurs des champs à l’arrivée du printemps. Une multiplication des adresses qui améliore leur offre, diversifie leurs références et abreuve les habitants en vins de qualité, quartier par quartier. Bars de copains, cocons luxueux ou bars de passage, ils ont tous leur style, leur gamme de prix, leur propre identité et leurs pépites très personnelles. Elle sont dénichées ici et là à travers les saisons, souvent au détour d’une rencontre, d’une vendange ou d’un diner arrosé au milieu des vignes. Quille surprenante, meilleur vin d’Alsace ou meilleur rapport qualité-prix, on a demandé aux patrons de vos bars à vins préférés trois bouteilles issues de leur meilleure sélection. Des coups de coeur, des vins qui leur parlent, des jus très personnels qui évoquent en eux des souvenirs, de joyeux moments de vie. Des kiffs éphémères toujours partagés avec une pléiade de bons copains.

Il y a un peu plus de deux ans, 5 de ces six bars à vins dont nous allons parler n’existait pas, le XX fait exception. Pourtant, ils s’imposent désormais comme de vraies références, et ceux, en un très court laps de temps. La chance du débutant ? L’avénement de nouvelles manières de consommer ? Un attrait tout particulier pour « les nouveaux vins » ? L’apparition en ville d’un gamme de produits moins conventionnels et plus osés ? Un mélange de toutes ces raisons ? Peut-être. Pour une fois on va laisser la parole à tous ces aventuriers du pinard pour qu’ils nous racontent, avec leurs mots, ce qui se cache vraiment derrière leur comptoir.

La parole est à :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-cafe-des-sportsimage00095-1024x768.jpeg.

***

Le Purgatoire

Le Purgatoire, un débit de vins qui surprend depuis qu’il a repris le flambeau du Renard Prêchant. Le groupe FHB a réussi à transformer ce lieu avec élégance, sans sabrer son âme d’antan. Depuis, les strasbourgeois l’ont compris et se pressent pour manger un bout à toute heure de la journée et déguster l’un des 180 vins proposés. Une sélection qui s’accorde, chaque semaine, aux plats du jour. Des plats dont le sommelier Emmanuel extrait quelques belles références pour les présenter au verre ou à la bouteille. On entre dans un lieu historique, plein de cachet et son décors, rempli de charmes et de détails intrigants, reflète une certaine idée de la vie strasbourgeoise et du diner à la française. Le Purgatoire a donc abattu avec brio les cartes, pourtant pas faciles à jouer, que le Renard Prêchant lui avait cédé. Un héritage pesant, finalement bien négocié qui respecte l’âme du lieu, son histoire et sa franche personnalité.

C’est Emmanuel qui nous parle avec une réelle passion de sa sélection très personnelle :

La quille la plus surprenante :

Je t’emmène dans la plus belle région du monde, l’Alsace, du coté de chez Christian Binner à Ammerschwihr près de Colmar, ce monsieur est un original tu vas vite comprendre pourquoi.

Prix au verre : 6,20 €
Prix à la bouteille : 36 €

Christian Binner c’est un original, proche de ses vignes, proche de la nature, proche de sa terre, c’est un vrai passionné, c’est quelqu’un de génial. Quand on va chez lui on a pas envie d’en partir, j’espère y retourner bientôt parce qu’il faut en profiter. Lorsque je lui parle de vins, je sais pourquoi j’en ai fait on métier. Ici on est sur un vin qui s’appelle Si Rose, c’est un assemblage du millésime 2016-2017. On est 70 % de gewurz et 30 % de Pinot Gris. C’est un vin de macération (on fait macérer la grappe entière, la peau du gewurz est rosée ce qui donne la couleur orange quand il s’oxyde), il est aussi non filtré. En fait, en 2016, il a fait des vins de macérations longue, 8 mois, et en 2017 il a fait des macérations de huit jours. Lorsqu’il a mélangé les deux il s’est rendu compte que ça rendait super bien. Ca me fait dire que pour s’occuper des vignes il faut être un paysan chevronné, mais pour faire du vin dans la cave il faut être un scientifique, c’est un vrai métier. Et tu vois ici cette longue fermentation fait qu’il y a zéro gramme de sucre. Pour un gewurz ça parait surprenant mais non, il faut juste faire comprendre aux gens qu’on peut sortir du cadre et des clichés des vins alsaciens trop lourds et trop liquoreux. On a une belle attaque très fraiche, un peu acide, ensuite c’est très aromatique, puis une amertume très noble, c’est très surprenant.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-le-purgatoireimage00060-768x1024.jpeg.

***

Le meilleur vin d’Alsace

On se dirige vers Turckheim au domaine Zind Hmbrecht, un domaine mythique, très connu à l’étranger. Ici je te propose un Clos Windsbuhl 2017.

Prix au verre : non disponible
Prix de la bouteille : 120 €

On est sur un vin élevé en biodynamie, un Riesling d’une grande complexité avec un grand potentiel de garde. Il faut l’acheter et le garder, des années et des années. Dans 20 ans ce sera un bijoux même si il l’est déjà, c’est un vin rare, d’exception, très fin, d’un clos mythique. Je peux pas te le faire goûter malheureusement, il a tous les attributs d’un grand cru mais ce n’est juste pas marqué sur l’étiquette. On est en Alsace, une région absolument exceptionnelle au niveau du vin. Les gewurz liquoreux qui te donnent mal au crâne le lendemain c’est fini, c’est pas ça l’Alsace, on a des merveilles absolues et il faut le dire haut et fort.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-le-purgatoireimage00067-768x1024.jpeg.

***

Le meilleur rapport qualité-prix :

Je te propose un Cote-du-Rhône du domaine Vallot également en biodynamie, on est pas sur un nature mai c’est un vin très propre.

Prix au verre : non dispo en ce moment
Prix de la bouteille : 20 €

C’est un vin très bien fini, il y a du jus, de la puissance, c’est gorgé de soleil, vallée du Rhône oblige, il est un tout petit peu épicé sans trop tirer sur le bois. C’est le vin des copains, passe partout, à déguster avec un petit bout de saucisson. C’est un très bon produit, stable, pas agressif, pas trop chargé, élégant, c’est un très bon produit, sans prétention. Il faut aussi attendre quelques minutes pour qu’il se stabilise dans le verre. À 20 € service compris dans un bar à vins c’est vraiment correct.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-le-purgatoireimage00057-768x1024.jpeg.

LE PURGATOIRE

34 rue de Zurich
67000 Strasbourg

Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 1h30 en continu
La page Facebook


Le Café des Sports

Difficile de cacher mon affection pour ce bar qui semble en place depuis des décennies. Et pourtant, il vient tout juste de souffler sa toute première bougie. C’est dire si les strasbourgeois se sont approprié ce lieu, grâce à sa simplicité, ses produits hors du commun et ce petit coté rassurant qu’on vient y chercher. Et les quatre potes qui font danser les vins derrière le comptoir y sont pour quelque chose. Dans ce espace dédié aux histoires de comptoir, aux vins natures et aux bières artisanales, Xavier et Geoffray ont voulu créer un lieu brut, sans fioriture, une taverne au look rétro qui affiche sur ses murs les événements sportifs de nos plus belles années. Un saut en arrière qui revient à l’essentiel, aux souvenirs de ces bistrots de campagnes dans lesquels, les parents de nos parents s’envoyaient déjà de grands canons. Geoffray, Xavier, Laelien et Pierre ont déjà marqué ce lieu de leur personnalité et de leur manière, très personnelle, de vivre le vin. En aprem ou à la tombée de la nuit, qu’il pleuve ou qu’il neige, on y boira du bon vin mais toujours, TOUJOURS avec les bons copains.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-cafe-des-sportsimage00106-1024x768.jpeg.

Pendant que Geoffray, Pierre et Laelien travaillent dur, c’est Xavier qui me parle de ses meilleurs vins du moment :

La quille la plus surprenante :

Allons-y, on va gouter un vin de macération catalan. Il s’appelle « Fins Als Kuillons » littéralement traduit par : jusqu’aux couilles. Mais je préfère te prévenir, je ne suis ABSOLUMENT pas objectif.

Le prix au verre : non disponible
Le prix à la bouteille : 42 € (1L)

Là on est dans la lune, déjà on est sur une bouteille d’un litre, sur l’étiquette on reconnait les traites d’un album des Sex Pistols ou encore des références à Kill Bill. Le sens de l’expression espagnol c’est plutôt : j’en ai ras le cul. C’est un vin de punk, ça me parle, c’est un ovni, on sait pas où on est. Pour moi c’est le vin de potes, le vin que tu siffles, on a un coté juteux impressionnant. La macération apporte de la franchise, on est pas sur le fruit, et puis il y a une belle élégance, ça se boit si facilement… le mec les a mis en bouteille en litron, il est pas fou.

***

Le meilleur vin d’Alsace ou le coup de coeur :

Je te propose un pet-nat, donc un pétillant naturel, ici d’Alsace, évidemment. Là ça déchire. On est chez Eric Kamm à Dambach-la-ville.

Le prix au verre : non disponible
Le prix à la bouteille : 34 €

Le mec s’appelle Kamm, donc il a fait le lien avec DBZ, du coup sur sa bouteille on a un mec qui nous fait un Kammehamehaaa, il est fan de manga et c’est un de ses potes tatoueurs qui a dessiné l’étiquette. On est sur un 80 % d’Auxerrois 20 % de Pinot Noir et dans un premier temps il faut le laisser un peu s’aérer, il faut le détendre, le rendre moins timide, là il ose pas trop, on doit l’impressionner.

5 minutes plus tard…

Voilà, là le jus s’exprime, on a un petit coté amer mais très très fin, très agréable, une vraie légèreté, c’est un délice. C’est juteux, gourmand sans être opulent, c’est élégant, tendre, frais, c’est juste délicieux. On y revient encore et encore.

***

Le meilleur rapport qualité-prix :

Je te propose un vin blanc nature de Chez Durrmann, du coté de Andlau, à 45 minutes de Strasbourg, un Riesling sur Schiste de 2018.

Le prix au verre : 5,50 €
Le prix à la bouteille : 28 €

J’aime beaucoup les vins proposés par la famille Durrmann, et puis c’était une sacrée rencontre et ça change tout. Là dessus on une vraie fraicheur, une jutosité incroyable. Un vin un peu perlant, avec un coté très minéral qui ressort grâce aux sels naturels qu’offrent la terre, ça donne une salinité qui te fait siffler la bouteille en dix minutes, juste parce que tu as envie d’y revenir. C’est énergique, punchy, ça fait saliver, on ne sait plus où on est. Et puis on est sur des sols hyper sains, avec des raisins ultra propres, c’est génial. Je t’ai proposé celui-ci plutôt qu’un autre, même si on a des vins à 4 € le verre qui sont géniaux, justement parce que cette salinité est impressionnante, elle fait toute l’identité de cette jolie bouteille. Toute la bouche est en alerte, c’est ce que j’adore dans les natures que l’on a la chance de proposer, ils ont une vraie personnalité, un vrai tranchant, très vif, très direct, ici avec l’élégance du Riesling en plus…c’est juste..pouah.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image00092-768x1024.jpeg.

Le Café Des Sports

16 Rue Sainte-Hélène
67000 Strasbourg
0367978346

Ouvert de 15h30 à minuit du lundi au jeudi, le vendredi de 15h30 jusqu’à 1h30 et le samedi de 17h à 1h30

>> La page Instagram du Café des Sports <<

>> La page Facebook du bar <<


Le XX (vingt)

Le XX, quel succès incroyable depuis son ouverture il y a deux ans. Pas étonnant, le bar a des arguments pour plaire : il est situé dans un quartier de bons vivants qui aiment les bonnes choses, on y rencontre une équipe passionnée, souriante et accessible. Le lieu est plein de vie, la sélection de vins est diversifiée et on s’y envoie, en plus d’une belle sélection de vins, des petites planchettes d’un rapport qualité-prix surprenant. Le XX ne se prend pas pour ce qu’il n’est pas, il se réinvente et déniche chaque semaines de belles pépites, sans prétention mais avec une certaine expertise qui s’est aiguisée au fil du temps. On y entre comme chez de vieux copains, alors forcément on s’y sent un peu comme chez soi.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-xximage00083-1024x768.jpeg.

C’est Caroline et Nicolas qui nous parlent de leur sélection, bien aidés par les conseils de toute l’équipe, ici Maria et Corentin, toujours souriants :

La quille la plus surprenante :

Je te propose celui-ci, il s’appelle L’âme de fond, une cuvée du domaine du Fief Noir

Prix au verre : 7,50 € (plus disponible pour l’instant)
Prix à la bouteille : 40 €

C’est un vin blanc bio, un domaine repris par un Corse, 100 % Chenin élevé 15 mois en barrique, un joli gras, une belle fraicheur, des notes herbacées, ça goute un peu la poire et le fruit blanc. On a aussi quelques notes boisées typiques du fut du chêne mais ça ne domine pas, on est sur du vrai velours, c’est très équilibre, un peu beurré. On a vraiment été surpris, une belle découverte, c’est hyper agréable.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-xximage00078-768x1024.jpeg.

***

Le meilleur vin d’Alsace :

On part du coté de Ammerschwihr chez Katia et Etienne Simonis, deux personnes absolument adorables qu’il faut rencontrer si on en a l’occasion. C’est des vignerons convaincus, ils vinifient en fonction de leurs principes. Le vin que je te propose ici s’appelle La Lune Rousse.

Prix au verre : non disponible pour le moment
Prix à la bouteille : 40 €

C’est un 100 % Pinot Noir récolté sur les vendanges tardives et vinifié comme un blanc. Il a une jolie couleur rousse, un vin qui a de jolies notes sucrées sans être sirupeux, avec beaucoup de fraîcheur. Même ceux qui n’aiment pas les vins sucrés l’apprécient. C’est un vin subtile, il a un gout de coing prédominant, c’est très intéressant et il match avec le salé comme le sucré. C’est un vin de création plein d’originalité, des notes qui cassent le sucre, c’est un peu acidulé, très joli.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-xximage00076-768x1024.jpeg.

***

Le meilleur rapport qualité-prix :

Une petite pépite bio, le Kékfrankos qui vient de Hongrie, du domaine Weninger, du coté de la frontière avec l’Autriche, on est en pleine montagne. Il font beaucoup de blanc mais là on est sur un rouge.

Prix au verre : Non disponible pour l’instant
Prix à la bouteille : 34 €

On est sur un vin de caractère, qui a du peps, on est sur le coté fruit noir et épices ainsi que des arômes animales comme le cuir, le tabac. Ça ressemble à des vins de Cahors mais par contre on a une belle fraicheur, c’est pas aussi riche en bouche, plus fluide, moins velouté, ça se boit facilement mais ça envoie quand même au niveau des arômes, c’est original et ça met tout le monde d’accord. C’est un vin qui a du caractère et nous on adore ça.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-xximage00077-768x1024.jpeg.

Le XX, bar à vins 

3 rue des planches
67000 Strasbourg
06 81 54 64 99

Ouvert le lundi de 18h à 23h, la semaine jusqu’à minuit et le weekend jusqu’à 1h

La page Facebook du XX


Pacome de la Théière

Pacôme de le Théière, un nouveau venu dans l’univers des débits de vins à Strasbourg. Pourtant, Romain, le tenancier, n’en est pas à son premier essai. Les bars et la restauration, ça le connait. Il n’est autre que le papa du Street Butcher et du wawa : sa première pépite très perso. Ce grand gaillard à la moustache toujours au top a voulu ouvrir un petit bar à vins, sans prétention, pour les copains, loin des établissement guindés. Alors il a racheté le resto « Comme chez Oit ». Puis, il a chiné du mobilier à l’ancienne et des vieux éléments de déco dans le bar de son grand père. Et le tour est joué. On entre donc dans un tout petit estaminet d’une quarantaine de places, un petit espace éclairé à la bougie et dont rapport qualité prix de ses références est assez fou. Vous le retrouverez sur la place Saint-Nicolas-aux-Ondes.

C’est Romain qui nous parle de ses vins

Le meilleur vin d’Alsace :

Je te propose un Pinot Noir nature de chez Rieffel à Mittelbergheim.

Prix au verre : carte en construction
Prix à la bouteille : carte en construction

J’ai eu la chance de rencontrer les producteurs, ils ont eu la gentillesse de nous faire une visite des vignes, de nous montrer leur domaine. Et puis on a fait une dégustation disons…extensive de leurs vins lors d’un joli banquet. Au fur et à mesure de cette belle journée, différents amis et vignerons se sont joints à la fête, avec leurs bouteilles, leur production, les pépites s’enchainaient en même temps que les levés de coude. On a commencé à 15 et on a fini à 25, c’était une belle journée au milieu de passionnés, ils nous ont ouvert leur maison, c’était un moment très privilégié entre copains, et je les remercie pour cela. C’est un vin qui a du corps, même si on ne définit pas les vins d’Alsace et encore moins les Pinot Noirs comme cela. Il est musclé, son coté nature rajoute un coup de fouet au nez et en bouche, il a du caractère mais il se boit tout de même facilement, il se boit presque trop bien. Il y a le gout et puis il y l’histoire, et moi chez les Rieffel j’ai vécu une belle histoire.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image00003-768x1024.jpeg.

***

La quille la plus surprenante

Je te présente un petit Zegwur, un gewurztraminer de chez Durrmann.

Prix au verre : carte en construction
Prix de la bouteille : carte en construction

Aucun intrant, aucun sulfite n’est rajouté dans cette petite pépite, c’est du pur jus. Ici on reste sur leur logique de vins très secs, même si les gewurz sont souvent très lourds, très sucrés, sauf en nature. celui-ci dégage une petite acidité, il frappe directement le palais, rien qu’au nez on sent la fraicheur, les agrumes, c’est un coup de frais. En fin de palais on a quand même ce petit coté gras propre au gewurzt, c’est fun à présenter aux clients parce qu’on ne s’y attend pas du tout. C’est une curiosité pour ceux qui veulent aller plus loin, aller à contre-pieds des gouts qui sont sensés être acquis et des vins d’Alsace qui ne sont finalement pas ce qu’on croit, ils sont souvent très surprenants et celui-ci en est un bon exemple.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-pacocc82me-de-la-theiereimage00031-1024x768.jpeg.

***

Le meilleur rapport qualité-prix :

Je te présente le Poivre d’Âne, un nature, ma meilleure vente.

Prix au verre : 2,50 € en happy et 3,50 € au verre
Prix au quart : 8 €
Prix au demi : 16 €
Prix à la bouteille : 24 €

C’est le seul nature que j’ai pour l’instant même si d’autres arrivent. J’aime beaucoup le faire découvrir car il est techniquement abordable. Il a cette caractéristique principale du vin nature c’est à dire qu’il sent le cul, clairement, il sent la ferme et les vaches. C’est déroutant c’est vrai mais ce qui est vraiment cool c’est que lorsqu’on goute on est plus du tout dans la ferme. Il a aussi les caractéristiques classiques d’un vin du Languedoc (tannique, fruits murs, fruits noirs) mais il ne part pas dans les extrêmes. C’est un moyen un peu fun de découvrir le nature sans tortiller du cul, un vin facile pour tout le monde, avertis ou non.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image00036-768x1024.jpeg.

Pacome de la Théière

4 Place Saint-Nicolas aux Ondes
67000 Strasbourg

Ouvert de 17h à 1h30 du mardi au samedi

La page INSTAGRAM
La page FACEBOOK


Un Cantalou à Strasbourg

Un Cantalou à Strasbourg, un bar à vin lui aussi fraichement débarqué au coeur de la ville l’été dernier. Un bar de passage à la façade rouge qui trône assez fièrement au milieu de la plus belle de nos rues pavées : la Grand’Rue. Là bas, Géraud et son équipe dispersent vins et bonne humeur aux touristes comme aux strasbourgeois. Des curieux désireux de tremper les lèvres dans des vins natures ou conventionnels qui font, très souvent, la part belle à l’Alsace et à son riche terroir. En effet, Géraud a beau venir du Cantal, une région plus connue pour le fromton que pour le pinard, il n’en est pas moins fan des vins d’ici. Alors il l’est met à l’honneur et les décline. Que ce soit des vins de petits producteurs, des vins accessibles ou de grands crus classés, il a toujours une belle histoire à transmettre. Tout cela dans une chemise impec, toujours bien repassée.

C’est m’sieur Géraud qui nous parle avec passion de sa sélection, c’était juste avant de lui proposer une photo en extérieur en pleine tempête :

La quille la plus surprenante :

On est chez Christophe Lindenlaub à Dorlisheim pour te proposer ce Pet-Nat (pétillant naturel) qui se présente sous le nom de : Après l’heure.

Le prix au verre : 6,50 €
Le prix à la bouteille : 39 €

C’est un vin gourmand, 100 % Pinot noir. Il a un coté jus de cerise, c’est super juteux, super gourmand, très fruité mais super sec, on l’a sélectionné pour les gens qui veulent se mettre en appétit, délicatement et avec élégance. Pas besoin de manger, ça glisse et c’est parti. Et c’est fait en Alsace bien-sûr.

***

Le coup de coeur

Alors là attention, on va décoller. On est sur un Riesling Muenchberg de 2007, du domaine Ostertag. C’est l’un de 51 grands crus d’Alsace.

Le prix au verre : 22 €
Le prix à la bouteille : 132 €

C’est un vin d’exception, chez des personnes qui ont le vin dans le sang. On est à Epfig en centre Alsace, dans une région marquée par la polyculture. En une génération ce domaine s’est crée une identité en travaillant des vins de terroir. C’était un domaine en bio-dynamie déjà dans les années 90. C’est l’un des rares domaines qui est connu partout dans le monde, la clientèle des états-unis vient parfois pour ces vins là. Ici on est sur un sol riche, très typique, nourri par des sédiments volcaniques. L’étiquette est réalisée par Christine Ostertag, la femme d’André, deux artistes, elle pour le dessin et la peinture, lui pour le vin.

Le Muenchberg est un vin qui s’exprime sur l’intensité, sur le raffinement, c’est un vin immense. C’est l’un des très grands vins d’Alsace et en plus c’est un vin rare, les bouteilles sortent de la collection personnelle d’André, elles ne sont plus en vente. On attend un peu que le vin se mette en place dans le verre et on découvre un vin qui a un coté agrume, salin, citronné, mais on est pas sur de l’explosif. Il évolue, son équilibre est incroyable, rafraichissant, il a un touché de bouche, un contact avec la langue qui est exceptionnel. C’est soyeux, c’est une subtile caresse et on sent une reélle intensité aromatique, il y a là une véritable osmose. Pardon mais c’est le pied, c’est un vin qui ne se la pète pas, et c’est la grande classe. En Alsace on peut être fier de dire qu’on a un Muenchberg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-un-cantalou-a-strasbourgimage00028-1024x768.jpeg.

***

Le meilleur rapport qualité-prix :

Je voulais te montrer un vin nous vient du sud de la Bourgogne, d’un vigneron qui s’appelle Pierre Boyat, à la limite entre le Beaujolais et la Bourgogne dans un petit patelin qui s’appelle Leynes. Il a donc appelé son vin La P’tite Laine (salut le jeu de mot).

Le prix au verre : 5 €
Le prix à la bouteille : 30 €

On est sur un vin de France, un Gamay, fruité, soyeux, structuré. On voulait faire plaisir à nos clients qui cherchent un verre pas prise de tête, souple, pas cher. C’est un vin super frais, très buvable, on descend la bouteille en quelques minutes, pas de tannins, beaucoup de fruits, très net. On peut le boire n’importe quand, c’est bien foutu et c’est un vrai plaisir.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-un-cantalou-a-strasbourgimage00022-768x1024.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-un-cantalou-a-strasbourgimage00018-1024x768.jpeg.

Un Cantalou à Strasbourg

100 Grand’rue
67000 Strasbourg
0367999164

Ouvert du mardi au jeudi de 11h30 à 22h30 et le vendredi et samedi de 11h30 à 23h30

La page Facebook


Au Pif

Le Pif, c’est ce bar restaurant aux allures de petit cocon luxueux qui ne blague pas avec sa décoration, sa sélection de vins et la qualité de ses prestations. Il nous propose un joli écrin camouflé dans une rue piétonne pour déguster des vins d’exception, souvent haut de gamme, dans un environnement feutré et chaleureux. Un staff très qualifié, un jeune sommelier talentueux, de la cuisine travaillée et du vin, encore du vin, du plus « facile » à boire au plus prestigieux. Là bas, on prend son temps, on s’installe dans un environnement privilégié, on déguste, mais le lieu est bien évidemment accessible à tous, que l’on soit calé en grands crus ou que l’on soit des novices de la quille.

C’est Maxime et Jeremy qui se chargent se perler de leurs pépites :

La quille la plus surprenante :

Je te propose de découvrir le « CA 40.08 ». On est chez Valentina Passalacqua, dans le sud de l’Italie, dans la région des Pouilles pour découvrir un vin orange, ni blanc, ni rouge mais un vin de macération qui lui donne cette jolie couleur.

Prix au verre : 7,50 €
Prix à la bouteille : 44 €

C’est l’une des pionnières du vin nature. Ici c’est un cépage blanc typiquement italien. C’est un vin plus technique, on fait macérer sept jours les parties solides et ça va apporter une belle structure, un coté un peu plus tannique. Ils ont fait ça en bouteille de un litre, on peut s’éclater à faire de jolis accords, il a un coté floral et agrume et c’est très particulier. Dans la bouche on sent beaucoup de sapidité, ça veut dire qu’il fait saliver, c’est super agréable. La fermentation est naturelle, pas d’ajout, pas d’agent déclencheur, un design de bouteille de jus de pomme, on adore, et en plus il reste très sec.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-le-pifimage00010-1024x768.jpeg.

***

Le meilleur vin d’Alsace :

Pinot Noir nature de chez Lucas Rieffel à Mittelbergheim, au sud d’Obernai.

Prix au verre : 7 €
Prix à la bouteille : 41 €

On avait envie de mettre à l’honneur un vin rouge alsacien. Chez nous on souffre encore un peu de l’image de ces vins trop liquoreux, trop sucré, alors qu’on a de très jolies choses. La bouteille que je te propose ici est un vin nouvelle génération, la famille a repris les rennes du domaine pour proposer des choses nouvelles, ils sont donc passé en bio et ont changé le mode de vinification. La capsule est à vis, ce n’est pas un vin de garde, deux trois ans maximum, après elle perd de son fruit. Au nez on est sur des arômes assez simples, des notes de fruits noirs en premier nez, de la cerise, de la groseille. C’est un vin très équilibré, une bouteille avec une belle buvabilité, c’est un vin de printemps ou d’été, avec un pote en terrasse en apéro c’est top. En bouche c’est très souple, très fluide, ça se boit très facilement.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image00006-1024x768.jpeg.

***

Le meilleur rapport qualité-prix :

Pour le meilleur rapport qualité-prix je te propose un Rhône blanc, le Viognier bio de Nicolas Badel, au nord de la vallée du Rhône.

Prix au verre : 6,5 €
Prix à la bouteille : 39 €

On est sur un parcelle exposée plein sud, pour un vin de bonne maturité, pas trop acide, qui s’exprime bien. C’est un cépage finalement assez moderne même si le Viognier est très ancien, on est sur une parcelle en altitude qui joue sur son profile aromatique. On voyage, on a ce coté abricot un peu confit tout en évitant que le vin soit trop lourd, on a une certaine fraîcheur, un peu minéral, pas trop structuré, souple, c’est pour ce mélange assez singulier qu’on a voulu le proposer.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bar-a-vins-le-pifimage00013-1024x768.jpeg.

Au Pif

21 rue de l’ail
06 13 57 99 03

ouvert de midi à 14h et de 18h à minuit

>> la page Facebook du bar restaurant <<

>> réservations ICI <<


Voilà ce que ces passionnés avaient à nous raconter. Alors allez-y, allez parler à toutes ces personnes qui font des aller retour entre les tables et le comptoir et que l’on oublie trop souvent de questionner. Rentrez dans leurs souvenirs, faites un pas dans leurs sens, ils auront toujours des choses incroyables à transmettre, même si ce n’est que quelques mots sur un joli souvenir. Les bars à vins, qu’ils soient indépendants ou non, sont non pas toujours dirigés mais toujours tenus par des passionnés, avec le vin impossible de faire semblant. Ce sont des gardiens, garants du bon vin et de sa qualité. Des personnes qui parfois peuvent être à première vue réservées mais qui, une fois les bouteilles sur la table, s’aèrent comme un bon millésime.

Alors, lorsqu’on leur donne la parole, lorsqu’on leur fait oublier le stress du service et la course aux chiffres, ils se libèrent, font de grands gestes, on sent souvent une réelle émotion dans leur discours. Ils nous racontent des histoires qui vont au delà de l’intérêt pour un liquide alcoolisé. Avec l’oeil brillant, ils nous offrent un bout de leur passé et de leur relation avec le plaisir. Celui que l’on prend le plus simplement, avec ses potes en plein été, avec nos ainés qui ont travaillé la terre, avec son plus bel amour lors d’un diner improvisé, avec notre famille quand ils ont oublié d’être chiants ou simplement pour fêter un événement ou essuyer un chagrin. Le vin c’est aussi ça, même si il peut s’avérer dangereux, il ne faut pas l’oublier. Il est un catalyseur de sociabilité, un ouvreur de chakras et ce, à une seule condition évidente :

Qu’il soit PAR-TA-GÉ

Merci à toutes les personnes qui ont pris du temps pour nous parler de leurs vins, et merci aussi à ceux qui ne sont pas dans cette sélection mais qui font du très bon boulot depuis des années à Strasbourg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here