Après des mois de lourds travaux, Le Hoop vient d’ouvrir ses portes à la place du mythique Mudd. Au 7 rue de l’Arc-en-ciel, vous trouverez désormais un établissement flambant neuf à l’esprit vintage inspiration année 60 imaginé et créé par Eric Husser (Délirium Café) et Thierry Omeyer, l’ancien gardien de but de l’équipe de France de handball fraîchement retraité. Le Hoop souhaite désormais s’imposer comme un lieu aux multiples visages : on y viendra pour se détendre après le boulot en s’envoyant des cocktails avant d’esquisser quelques pas de danse dans un sous-sol plein de cachet. On vous propose quelques explications et un petit aperçu en images de ce qui vous attend dans ce tout nouvel établissement.

Un bar au style rétro, deux étages, une double ambiance et des jolies surprises

Du bois, du cuivre, des canapés et des vieux livres : Le Hoop met en avant une identité vintage, classique, un univers plein de sobriété décoré avec parcimonie et élégance. On peut y manger à toute heure et déguster un wisky ou une bière de qualité inédite, dégotée dans la rue d’à coté (le village de la bière/ Dickely boisson). Au rez-de-chaussée, vous trouverez un bar tout en longueur refait à neuf, des petites assises bien confort et un joli fumoir ventilé. Une énorme pièce en forme de salon rétro qui nous donne l’impression de fumer notre clope dans un salon de grand penseur, avec la pipe, le béret et les jambes croisées. L’esprit de cet espace est lui aussi convaincant et son style apporte une réelle identité à l’établissement. Finies les cigarettes sous -10 degrés, ciao les doigts gelés et bonjour au confort bien assis dans un gros canapé.

Au sous-sol ça picole, ça s’envoie des cocktails, des longs drinks et ça danse sur une une ambiance lounge sous des faisceaux colorés. Un joli jeu de lumières, un caveau lui aussi plein de cachet (on le connait) et des espaces plus sombres pour y commettre d’affreux adultères, si l’occasion se présente. Niveau musique, le bar dansant se positionne sur une ambiance années 70, 80 et 90 avec une volonté de mettre en avant le funk et cette bonne vielle disco un peu trop oubliée.

À Strasbourg, aucun club ne se positionne réellement et uniquement sur ces styles musicaux, même si bien-sûr certains établissement nous font déjà dansé sur des sons rétro. Une identité assumée qui fait elle aussi la part belle à la nostalgie qui est l’un des fils conducteur de l’établissement. Un retour dans le passé qui fera sortir et danser une nouvelle clientèle, peut-être plus âgée, celle qui n’avait pas encore trouvé son compte et qui se tient éloignée des « soirées électro » ou des bars traditionnels. Très exceptionnellement, des concerts seront également organisés. Ah oui au fait, l’escalier en colimaçon trop étroit n’est plus : on va un peu moins se vautrer et on aura même de place pour s’y croiser, le luxe.

Un lieu de vie et de détente qui se transforme au fil de la nuit

Les portes s’ouvrent à 18h et se ferment à 1h30 (4h le week-end). À partir du début de soirée Le Hoop souhaite donc accueillir les actifs, les habitants du quartier ou des alentours qui sortent du boulot et qui souhaitent oublier les soucis de la journée. Une clientèle plus ciblée que l’établissement va chouchouter en proposant une offre étendue de boissons et de petits tapas. Une cave à cigares devrait être également être proposée prochainement, patience.

En fait, Le Hoop fait penser à un immense et joli appartement qui se transforme en dancefloor au fil de la nuit, un lieu qui évolue au fil des heures, où l’ambiance monte en même temps qui l’ivresse. Un espace à partager avec ses collègues, son/sa partenaire ou ses amis qui sera certainement, aussi, un joli lieu de rencontre d’un certain standing. Pourtant le Hoop ne se veut pas select. Cependant on y attendra une clientèle qui saura laisser le jogging et les Air Force tuning au placard.

Voilà, vous en savez désormais peut-être un peu plus sur cet établissement attendu des plus curieux, un multi-espace aux nombreux attributs qui s’ajoute à la famille encore trop restreinte des clubs et autres bars ou boites de nuit. Comme beaucoup, les aficionados du Mudd remarqueront peut-être les derniers vestiges d’antan cachés ici et là, et peut-être se laisseront-ils convaincre par l’identité de cette nouvelle maison.

***

LE HOOP

7 rue de l’Arc-en-ciel
67000 Strasbourg

Ouvert du lundi au jeudi de 18h à 1h30 et le weekend de 18h à 4h

Privatisation possible

La page Facebook

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here