Lorsque Parcoursup acceptait in extremis ton dernier choix d’orientation à la fin de l’été, tu te sentais fort et digne d’assumer cette L1 d’Histoire. Après tout, t’as eu 14 au BAC et t’as plutôt bien retenu les dates de la Guerre froide. Mais une fois tes ambitieuses fesses posées dans l’amphi, alors qu’on te dépeint méticuleusement les détails architecturaux des églises du XVIIe siècle, c’est là que cette question t’as finalement traversé l’esprit : mais qu’est-ce que je fous là ? D’ailleurs, au vu des résultats de tes premiers examens, peut-être que tu aimes l’Histoire, mais l’Histoire ne t’aime pas. Jour après jour, les amphis se vident, les places autour de toi se libèrent, le doute s’installe et tu hésites à rejoindre la team déserteurs. Pas d’inquiétude, tu n’es pas seul. L’erreur est humaine, et surtout étudiante.

À tous ceux qui se sont fourvoyés et qui ne se sentent plus à leur place dans leur filière, sachez qu’il existe des solutions pour retourner sur le droit chemin de la connaissance estudiantine. Voici quelques propositions qui te permettront de te retomber au plus vite sur tes pattes ou encore de reculer pour mieux sauter dans le grand bain des études.


Le DU Tremplin Réussite de l’Université de Strasbourg

L’Institut de développement et d’innovation pédagogiques (l’Idip) de l’Université de Strasbourg a pour objectif de venir en aide aux étudiants qui rencontrent des difficultés pour leur orientation et propose de nombreux dispositifs comme des ateliers réussites, des cours en ligne, ou encore des missions professionnelles. 

Parmi ces dispositifs, on trouve le DU Tremplin Réussite créé en 2010. Ce diplôme universitaire est destiné aux étudiants perdus au bout d’un semestre, qui souhaitent se réorienter ou bien se remettre à niveau.

© Institut de développement et d’innovation pédagogique Unistra

Pour Sophie Kennel, directrice de l’Idip et responsable pédagogique du DU :L’objectif, c’est de permettre aux étudiants pendant un semestre, de réfléchir à leur projet d’orientation, plutôt que de les laisser se perdre ou abandonner leurs études.La formation repose sur différents axes : prendre le temps de réfléchir à son projet d’orientation, de la méthodologie universitaire, de la culture générale et enfin, la découverte de plusieurs disciplines dispensées au sein de l’université. Plus précisément, chaque étudiant choisit quatre disciplines qui l’intéressent, et des enseignants viennent ensuite leur donner cours. Une fois ces enseignements suivis, les étudiants peuvent soit effectuer un stage ou mener un projet professionnel. Par ailleurs, un coach individuel les accompagne durant tout le semestre.

Le DU débute en février et les candidats peuvent s’inscrire début décembre et jusqu’à fin janvier (toutes les infos sont dispo ici). Mais attention, seuls les étudiants effectuant leur 1ère année d’études universitaire sont acceptés (donc en L1 par exemple). Les étudiants en classes préparatoires, en IUT ou de l’Université de Mulhouse sont aussi invités à rejoindre le dispositif. Et pour ceux inscrits en BTS, une demande de dérogation est possible.

© Institut de développement et d’innovation pédagogique Unistra

Concernant la douloureuse, pas de stress, l’accès au DU Tremplin Réussite ne nécessite aucuns frais supplémentaires ! Il est compris dans l’inscription universitaire réglée en début d’année. Sophie Kennel précise : “Beaucoup d’étudiants se trouvent dans cette situation délicate chaque année et de plus en plus tôt. Et encore, on ne remarque que ceux qui s’expriment ! On voit toujours la réorientation comme un échec, mais ce n’en est pas un, c’est juste un autre chemin qu’il fallait prendre.” 


Suivre des Mooc et des Youtubeurs vulgarisateurs

Il est bien souvent difficile de se représenter les enseignements de tout un domaine sur son unique dénomination. Pour avoir une idée plus concrète des applications pratiques liées à une matière ou bien de certains principes qui la composent, le plus simple, c’est encore de s’y confronter. Et nombreuses sont les matières vers lesquelles il est possible de s’orienter sans jamais y avoir été initié, comme la psychologie, le commerce, l’aéronautique, la communication ou l’audiovisuel par exemple.

Et pour s’initier à différentes disciplines, il y existe plusieurs solutions. Les Mooc (Massive Open Online Course), proposent des ressources particulièrement diverses et complètes. Avec des centaines de milliers de cours en ligne accessibles gratuitement, tu y trouveras forcément ton bonheur. Tout fonctionne par inscription, mais en vérité, celle-ci n’engage à rien. Autrement dit, si dès les premières minutes de la vidéo, tu te rends compte que la discipline n’est pas faite pour toi, rien ne t’oblige à suivre la suite du cours. Tu peux ainsi papillonner à ta guise entre l’introduction à l’économie de l’innovation, l’anatomie du bois, les fondamentaux de l’état civil, l’introduction à la philosophie de Nietzsche ou encore découvrir l’univers de la cybersécurité !

Bons nombres de cours sont dispensés par des professionnels de grandes entreprises, de grandes écoles comme celle des Gobelins, de Science Po, l’ENS et des universités du monde entier. Et si la formation est suivie et validée par un test final, un certificat est bien souvent délivré. Et il peut s’avérer intéressant de le mentionner dans ton CV pour montrer ta motivation au moment de candidater dans une nouvelle filière. Tu peux jeter un coup d’œil sur Fun Mooc, Mooc Francophone ou encore My Mooc.

Si tu es adepte du format vidéo pour t’informer sur les principes fondateurs de certaines matières, il existe une immense bibliothèque sur laquelle tu te perds déjà certainement pendant des heures : YouTube. La plateforme regorge de passionnés qui se sont donnés pour mission de vulgariser leur discipline préférée. La liste est extrêmement longue alors mieux vaut faire une recherche par thématique. Le ministère de la Culture met à disposition un inventaire de 350 chaînes YouTube culturelles et scientifiques francophones, de quoi quintupler ta liste d’abonnements !

La chaîne Dans ton corps de vulgarisation sur la santé et le corps humain


Bosser pendant un an et mettre des thunes de côté

Plutôt que de traîner en slip chez toi à déprimer, pourquoi ne pas chercher un boulot en attendant la prochaine session d’inscriptions ? À la différence de tes acolytes débordés par les heures de cours chaque semaine, ton emploi du temps est lui, bien plus clean et tu peux plus facilement t’adapter aux demandes d’un employeur. On t’avait déjà donné quelques idées de petits boulots il y a peu, pour trouver ce qui te correspond.

© Médecins sans Frontières / Antoine Kremer

Et si l’argent ne t’intéresse pas car tu es déjà riche de temps, tu peux aussi t’investir dans le milieu associatif. Nombreuses sont les associations strasbourgeoises à la recherche de bénévoles disponibles pour leur prêter main forte pour différentes missions. Tu trouveras une petite liste non-exhaustive par ici.  

Association Zéro Déchet Strasbourg


Partir à l’aventure

Si tu rêves depuis longtemps de visiter de lointaines contrées, de découvrir une nouvelle culture, de rencontrer le monde entier et de parler couramment cinq langues, c’est peut-être la plus belle des occasions qui t’est donnée. Dans certains cas, un peu de dépaysement peut aider à y voir plus clair. On connaît bien les offres de filles et garçons au pair qui permettent d’être nourri, logé, blanchi dans un pays en gardant la marmaille d’une famille. Cependant, on connaît bien moins l’alternative qui n’implique pas de subir les cris et autres braillements de petits morveux : le woofing.

La pratique consiste à consacrer plusieurs heures par semaine à aider son hôte (principalement sur des exploitations et des fermes) en échange du gîte et du couvert sur place. La quantité de travail demandée varie en fonction des besoins du propriétaire et le logement peut aller d’un espace pour poser sa tente à la chambre privée. Avec cette formule, tu pourras partir à prix très réduit et visiter le pays dans lequel tu es accueilli pendant ton temps libre. Le site Wwoof.net propose plus d’une centaine de destinations.

La ferme dépaysante d’Ungersheim

Et si tu as un projet, une envie qui mûrie depuis déjà quelques temps dans ta petite tête, l’association Zellidja propose des bourses de voyage. L’idée, c’est que tu construises un projet pour partir à l’aventure et que tu produises un récit (écrit, audiovisuel ou encore audio) sur ton expérience.


La nuit de l’orientation et pleins d’autres événements

À Strasbourg et partout dans le Grand Est, beaucoup d’événements sont organisés tout au long de l’année sur différentes thématiques liées à l’orientation et à la formation. Depuis plus de dix ans, la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Strasbourg organise chaque année la Nuit de l’orientation. Une soirée consacrée aux ambitions professionnelles avec notamment des rencontres avec des speed dating (15 min en face d’un professionnel pour découvrir son métier), des entretiens individuels avec des conseillers d’orientation, des tests en ligne, des ateliers pratiques (comme la rédaction d’un CV) et des conférences. L’événement est prévu le 11 janvier prochain à la CCI Campus, 234 avenue de Colmar de 15h à 21h30. 

Pour dénicher d’autres événements qui pourraient t’intéresser, tu peux aussi aller voir l’agenda de l’orientation du Grand Est. 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here