Bernard Werber est l’un des auteurs contemporains français les plus lus à travers le monde. Son roman « Les Fourmis » s’est écoulé à pas moins de 30 millions d’exemplaires et a été traduit en 35 langues. Un succès colossal pour un ouvrage que l’auteur a mis douze ans à construire et à faire publier, de trop nombreux éditeurs ne trouvant pas d’intérêt à parler de ces insectes eusociaux. Pourtant bien au-delà d’un roman « animalier », « Les Fourmis » n’était qu’un prétexte trouvé par Bernard Werber pour mener une réflexion sur la condition humaine. Avec son nouveau roman  » Sa Majesté des chats », l’écrivain nous ouvre une fois de plus la voie vers un univers qui force l’imagination, mêlant fantastique, données scientifiques, réflexions philosophiques et sens de la narration. Il sera ce mercredi 13 novembre à la Librairie Kléber pour une rencontre suivie d’une séance de dédicaces.

Après les fourmis ou les dieux, l’auteur s’intéresse aux chats. Dans Demain les chats (2016), Bernard Werber se plongeait dans la tête de nos compagnons à quatre pattes. En cette rentrée littéraire, l’écrivain publie la suite de ce roman, Sa majesté des chats. Nous voilà dans un Paris dévasté et envahi par les rats. Notre civilisation s’est effondrée. Seule résiste une petite communauté formée de chats et d’humains. À leur tête, une chatte nommée Bastet bien décidée à sauver le monde. Perchée sur l’épaule de sa maîtresse Nathalie, elle tente de monter une alliance inter-espèces, un front commun suffisamment puissant pour anéantir les rats. 

« Un jour, vous les humains, vous comprendrez que nous les chats devons prendre votre place. Alors moi, Bastet, je serai votre Reine. »

Tout le roman se passe du point de vue de la chatte Bastet qui nous partage ses pensées les plus profondes et son regard sur ce qui l’entoure. Nous voilà dans la tête de l’un de nos compagnons à 4 pattes si mystérieux et complexes. Comme le dit Bernard Werber : « Si le chien est dévoué à l’homme, le chat lui, considère l’humain à son service ». C’est totalement le cas de cette minette altière, prête à dominer le monde. Dans une aventure incroyable, Bastet est ses amis chats vont tenter de résister, puis de fuir l’invasion des rats, dont le chef se fait appeler Tamerlan, aussi cruel et avide de conquête que son homonyme humain du 14è siècle.

« Prendre la voix d’un chat, c’est très rafraîchissant, tout à coup on sort de ses problèmes d’humain, on voit le monde autrement. » Ce n’est pas la première fois que Bernard Werber tente de comprendre la place de l’humain dans l’univers à travers un regard extérieur. Ce dernier tente de réfléchir à comment des êtres non-humains pourraient nous analyser. Un acte de philosophie intéressant, qui nous en apprend aussi énormément sur l’histoire des chats et des hommes, à travers des faits scientifiques et des anecdotes historiques. Ce mercredi 13 novembre, Bernard Werber sera à la Librairie Kléber pour une rencontre suivie d’une séance de dédicaces. Et parce que chez Pokaa on est sympas, on te fait gagner son dernier roman  » Sa majesté des chats », dédicacé par l’auteur.


POKAA te fait gagner 5 exemplaires dédicacés de « Sa Majesté des chats»

Comment ça se passe? C’est simple, il te suffit de faire deux choses.

  • Liker et partager la publication facebook de cet article –>

Les gagnants remporteront chacun un exemplaire du nouveau livre de Bernard Werber


Résultat du tirage au sort dans la semaine ! Bonne chance =).


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here