Après les élections européennes en mai dernier, c’est l’heure de choisir les grands chefs de tout ce beau monde. C’est la rentrée aussi pour l’UE et il y a de tout nouveaux big boss. En tant que capitale de l’Europe, ça peut être sympa de savoir qui sont ceux qui vont tirer les ficelles ces prochaines années, non ? À travers cette mini série, vous allez découvrir la promo 2019 des dirigeants européens. Allez, on se serre, on se serre pour la photo de classe, on fait son plus beau sourire et on dit : j’aime l’Eurooooooooope. Clic !
Cette semaine, on s’intéresse à Josep Borell, qui a été désigné Haut représentant aux Affaires extérieures de l’UE ? (T’as loupé ses autres camarades de promo ? C’est par ici et par là !)



Nom : Borrell
Prénom : Josep
Age : 72 ans
Nationalité : espagnole
Parti politique : Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE)



Le vieux de la vieille, qui revient donner cours dans l’école de son enfance

Ingénieur aéronautique et docteur en Sciences économiques à l’origine, Josep Borrell est pourtant investi dans la politique depuis près d’une quarantaine d’années. 

Dès 1982, il est nommé secrétaire général à l’Économie du ministère de l’Éco et des Finances espagnol. Deux ans plus tard, il devient secrétaire d’État aux Finances et sera chargé de lutter contre la fraude fiscale.

En 1997, il remporte les primaires du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) en vue d’être candidat aux élections de la Présidence de la République. Mais n’ayant pas vraiment été soutenu par son parti, et même éclaboussé par une affaire de fraude fiscale visant d’anciens collaborateurs au ministère de l’Éco, il finit par renoncer. En 2004, il est la tête de liste des socialistes lors des élections européennes et sera finalement élu Prez du Parlement européen jusqu’à 2007.

Après 11 ans d’absence sur la scène politique et alors que personne n’imaginait que le septuagénaire allait refaire surface, il est nommé en juin 2018, ministre des Affaires étrangères du gouvernement espagnol. Finalement, il est désigné, seulement un an plus tard, Haut Représentant aux Affaires extérieures de l’UE.


Idées défendues :

Il est membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) depuis 1974. Oui, t’étais pas encore né, que le type s’engageait déjà en politique. Josep, c’est un vieux d’la vieille.

C’est un Catalan anti-indépendantiste en faveur de l’unité de l’Espagne et il a clairement montré son engagement sur ce plan-là au cours des dernières années. Il publie “Les comptes et les contes de l’indépendantiste Catalan” en 2015 pour dénoncer les mensonges et les manipulations de ceux qui exigent la création d’un État Catalan indépendant. Qu’il s’agisse de l’Espagne ou encore du Royaume-Uni, il semble bien décidé à revendiquer le rôle de l’Union face à la montée du populisme et des séparatismes en Europe.

Depuis de nombreuse années, son regard est résolument tourné vers l’international, et il est largement renseigné sur les bails en dehors de l’Union européenne. Par exemple, il est particulièrement calé sur les actualités, les conflits et les enjeux du continent africain. En témoigne la plupart de ses propositions de résolution en tant que député européen et président de la commission de développement. Il a notamment bossé sur une approche de l’aide au développement des services de santé en Afrique subsaharienne, sur l’expulsion d’ONG au Darfour, sur les assassinats d’albinos en Tanzanie ou encore sur la situation en République démocratique du Congo et le viol comme crime de guerre.


Poste : 

Désigné par les dirigeants européens, Josep Borrell devra cependant attendre le résultat d’un vote du Parlement européen cet automne pour que sa nomination soit confirmée. Pendant 5 ans, il sera le plus haut représentant de l’UE à l’étranger. C’est en fait le ministre des affaires étrangères de l’Europe. C’est le boss de tous les diplomates européens et il gère la politique extérieure européenne comme les sanctions prises à l’encontre de certains pays. C’est l’image de l’UE qu’il engage dans chacune de ses actions, il peut donc considérablement impacter les relations de l’Europe avec les autres États dans le monde.



Bon Josep, il va falloir partir maintenant et laisser la place à tes jeunes camarades.


Caroline Alonso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here