Après Le Bastardo et le Bistrot Coco, c’est au tour du restaurant Boca Boca de faire grand bruit. C’est au coeur de la rue d’Austerlitz que s’est installé en décembre dernier cet établissement dédié à la cuisine d’inspiration méditerranéenne. Une cuisine parfumée, pleine de soleil, de contrastes, de découvertes et de subtilités largement tournée vers le végétal et les trésors de la mer. Des plats frais, originaux, colorés et présentés avec minutie qui amènent souvent les curieux à de belles découvertes gustatives. Au Boca Boca il n’est pas rare de voir s’échanger les fourchettes et d’entendre un petit commentaire du genre « tiens goûte Jean-mi c’est vraiment surprenant, qu’est ce que ça peut bien être? » (Boca Boca : traduction de « bouche à bouche »). La cuisine proposée par le chef est à son image : créative, pleine de caractère, haute en couleur et comment dire… sacrément couillue. On a voulu en savoir plus sur Boca Boca alors on s’est installé en terrasse pour vous en toucher quelques mots.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est boca-bocaimage00003-1024x768.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est boca-bocaimage00036-1024x768.jpeg.

Au fourneau : Le chef Nicolas Di Pol Moro (italien et portugais), sa soeur Lili et sa jeune équipe dévouée qui font tourner la baraque midi et soir. On peut observer les directives directement données au staff par la cuisine dont on aperçoit l’entrebâillement, des mots qui volent au milieu de l’une des deux salles colorées de jaune et de vert. C’est de cette cuisine que partent avec vigueur les plats de ce chef dont on connaît le nom depuis ses premières réalisations. Un créatif de 32 ans qui aime que les choses soient bien faites. Entouré en salle et en terrasses de jeunes serveurs sympas et qualifiés, le décor est posé et le voyage est dors et déjà plein de belles promesses.

Leur crédo : Des plats conviviaux et « complexes », tant au niveau du dressage que du résultat gustatif. Complexe de par le travail qu’il y a derrière chaque assiette et de par les assemblages de saveurs loin d’être considérées comme « communes » dans notre ville. Une ville où la mer est… loin. Poulpes, crevettes, thon en Ceviche, entrecôte de boeuf, brandade de morue ou thon juste grillé, chaque assiette en met plein la vue et plein le palais, souvent avec un travail précis sur les textures et la longueur en bouche, sur l’amertume et de discrètes touches d’acidité. Des pièces de viandes à l’ardoise sont également proposées. L’originalité et la diversité sont donc au rendez-vous chez Boca Boca. Une originalité aux accents méditerranéens qui est le résultat d’une union entre une cuisine pleine de fraîcheur, de bons produits nobles soigneusement préparés, une proposition inédite, une terrasse agréable et un bonne dose de curiosité condensée dans une seule et même assiette.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est boca-bocaimage00044-1024x768.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est boca-bocaimage00067-1024x766.jpeg.

Les spécialités

  • Ceviche de crevettes sauvage ou de thon (8,00 €)
  • Pita au poulpe (9,00 €)
  • Kefta de boeuf (8,00 €)
  • Poulpe Piri Piri (24,00 €)
  • Boca burger from Lisboa with love (18,00 €)
  • Thon grillé (22,00 €)
  • Pasteis de Nata (6,00 €)
  • Crème Catalane (5,00 €)
  • Churros (6,00 €)

Nos kiffs

  • La cuisine est à tomber, tout simplement. On peut se jeter aveuglement sur tous les plats sans une once de déception.
  • Le rapport qualité prix est très bon, surtout le midi avec la proposition de plats du jour (2 plats à 15,00 € et 3 plats à 20,00 €)
  • Le service est très pro et surtout à la cool : pas de posture guindée ni de « de quoi désireriez-vous vous délecter monsieur de la »…non ! Juste un échange sympa d’humains à humains.
  • La terrasse est très agréable et permet de manger au coeur de la rue piétonne d’Austerlitz, c’est vivant et ça fait du bien
  • La cuisine est composée de nombreux produits qu’on est loin de trouver sur toutes les tables et (pour la plupart) sains et légers.
  • Le menu Boca Boca en forme de surprise (on adore l’inconnu non ?)

Mais…

  • La décoration intérieure est selon moi un peu trop hétéroclite et les éléments du décor manquent un peu d’originalité. Néanmoins le bâtiment étant classé (PAS TOUCHE AUX POUTRES D’ÉPOQUE), il n’est donc pas facile de donner une réelle identité à un restaurant lorsqu’on commence à le décorer « sous la contrainte ».
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est boca-bocaimage00081-1024x768.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est boca-bocaimage00085-1024x768.jpeg.

Les petits tips Pokaa…

  • Il fait chaud, vous avez envie de manger frais et léger sans vous ruiner? Prenez place s’il vous plait.
  • Si vous n’avez qu’une petite faim les jours de grosse chaleur une entrée suffit amplement
  • Le Ceviche de thon est à tomber…

Le mot du patron : (Le Chef Nicolas Di Pol Moro)

Nous sommes fiers du travail que nous avons réalisé au Boca Boca pour proposer une carte de qualité mettant à l’honneur des produits frais, colorés et surtout de belle qualité. Des produits qui semblent ravir nos clients après des mois de travail minutieux. Si vous avez envie de voyager, pas besoin de billet d’avion, il vous suffit de venir nous rendre visite. Nous réalisons une cuisine de coeur, conviviale et familiale inspirée de nos origines et des souvenirs gustatifs du bassin méditerranéen. Une zone qui regorge de trésors que nous avions envie de vous présenter, toujours avec amour, avec un clin d’oeil non dissimulé aux richesses du Portugal et de la Méditerranée.

***

BOCA BOCA

8 Rue d’Austerlitz
67000 Strasbourg
0388362242

La page Facebook

Ouvert du mardi au samedi de 12h00 à 14h00 et de 19h00 à 22h30

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est boca-bocaimage00096-1024x768.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est boca-bocaimage00052-1024x768.jpeg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est boca-bocaimage00048-1024x768.jpeg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here