Vers 1550, ce fut une chapelle. En 1880, elle choisit de nourrir l’estomac plutôt que la foi et devenant un restaurant. Désormais en 2019, plus de quatre siècles plus tard, une nouvelle vie s’offre à l’endroit. Une vie ou la foi se tournera plus vers l’hydratation du foie.

Après de nombreuses vies, les murs du 1 rue du Renard Prêchant à la Krutenau sont à nouveau en travaux. Depuis le rachat du restaurant emblématique il y a 2 ans par le groupe FHB, l’institution continuait sa perte de vitesse entamée depuis quelques années. Il était donc temps de prendre le virage du changement et ce dernier sera pris ce mois-ci.

Du vin, accessible et convivial ?

Même si le nom du lieu n’est pas encore communiqué, on sait déjà que le « Renard Prêchant » ne sera pas gardé.
Ce que l’on sait déjà par contre, c’est que ces murs atypiques et chargés d’histoire verront bientôt défiler de nombreuses bouteilles de vins de tous les cépages et des plats qui sentent le terroir.

En prévision :

  • Plus de 100 références de vins à l’ouverture
  • Un politique de prix pour rendre ces dernières accessibles
  • Une ambiance mettant en avant les matières brutes et la culture du vin (tonneaux, bouteilles en veux tu en voilà)
  • 2 salles dédiées au coworking, aux soirées d’oenologies ou à la privatisation à l’étage
  • Une cuisine de qualité tournée vers les plats en sauce qui ont fait le succès passé de la cuisine française. Le tout, avec la volonté de passer « Maître Restaurateur »

Un peu de simplicité dans ce monde guindé

Le vin connaît autant de manières d’être consommé que de cépages (et autant de raison d’être consommé que d’individus). Pourtant à Strasbourg centre, « bar à vin » aurait souvent tendance à rimer avec « tiens-toi bien ».

Avec cette culture où le vin se savoure par petite lampée pour que l’on puisse se délecter de sa robe tout en durée, on enterre petit à petit la culture terroir. Pas celle du mauvais vin de table ou du cubi qui tourne de main en main mais celle du bon vin du coin qu’on se partage entre copains. Celle de la table en bois patinée par la vie qui réunit en famille. Celle du pain-vin-fromage et saucisson qui fait du bien.

Bref, le renouveau du Renard Prêchant c’est pour ce mois-ci et espérons qu’il pourra combler les attentes qu’il aura créé.


On vous tient bien évidemment au courant pour la suite. Et pour ne rien manquer des nouveautés de Strasbourg, rien de mieux que télécharger l’application Pokaa, elle ne juge pas si vous dites mannele ou mannala !


La fresque du Renard sera cachée derrière du mobilier mais préservée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here