Chaque semaine, un(e) DJ strasbourgeois(e) nous présente 5 disques de son choix. Coups de cœur, thématiques précises, zoom sur un genre ou une époque… Ils vous feront découvrir leurs univers à travers leur musique. Fermez les yeux, tendez l’oreille. 

Pour cette deuxième sélection, j’ai bu un café au pied du lit avec Robin Dupont. DJ fondateur du collectif Mercure en 2013 puis directeur artistique de la Kulture, il a co-fondé il y a peu l’agence de booking et le label Cymatique.

« J’ai choisi de présenter 5 morceaux, des années 30 aux années 70. La plupart sont Jazz, et vont jusqu’à l’ambiant, il y a aussi des trucs un peu trippy. C’est un panel de différents styles de musiques que j’écoute chez moi en début de semaine après un week-end de « kick clapcalp boum boum » pour me rincer les tympans. »


  Fats Waller –1929 

« Jazz New-yorkais, des années 30/40, Fats Waller, qui avait appris à jouer sur un orgue, utilisait ce dernier à la place d’un piano classique dans ses premiers albums. C’est mon père qui m’avait fait découvrir ça petit, avec son lot d’anecdotes : Fat Waller habitait tout en haut d’une tour à New York. Sa mère, qui était très obèse, est morte assez jeune. Son corps ne pouvant plus sortir de l’appartement par la porte d’entrée (elle n’était plus sortie de chez elle depuis des années pour ces mêmes raisons) il a dû être évacué par la fenêtre (plus large) à l’aide d’une grue. »


  Billie Holiday – Mean to me –1937 

« C’est un morceau super positif, Swing/Jazz, d’une de mes artistes de Jazz favorite, Billie Holiday. Tout est très smooth et doux dans ce morceau. »


 Busy Line – Rose Murphy – 1950

« Un morceau qui m’est resté assez rapidement dans la tête. C’est entêtant, il y a une voix, des bruitages et des paroles un peu niaises qui donne plutôt le sourire quand on l’écoute. Je l’avais entendu un matin sur FIP, depuis elle ne quitte plus mon répertoire. »


 Bobbie Gentry – Here, There and Everywhere – 1968

« Sa voix est plus chaleureuse que Paul McCartney dans son interprétation, et l’instrumentale est plus une balade Jazzy. J’aimais beaucoup les Beatles quand j’étais plus jeune, et j’avais jamais trop apprécié de reprises de leurs morceaux auparavant. « 


Mort Garson – Plantasia (ALBUM ENTIER) – 1976

« Je discutais verdure avec un ami à Paris, quand il m’a dit qu’il avait un disque de musique pour plantes. C’est intéressant, très novateur et avant-gardiste pour l’année (1976). J’ai mis l’album entier parce que ça s’écoute un peu comme un ensemble, ça passe par différentes émotions, c’est un peu voyage de 30 minutes, comme si on se transformait en plante verte pendant ce laps de temps. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here