Du 8 février au 16 février, l’Opéra National du Rhin accueille le sublime opéra « La Divisione del Mondo » de Giovanni Legrenzi. Ce dernier nous transporte en des temps mythologiques, après la victoire des Dieux de l’Olympe sur les Titans. Le monde est fractionné et Jupiter s’apprête à en distribuer les différentes parties. Mais, chacune de ses tentatives échoue, troublée par la beauté dévastatrice de Vénus, déesse née de l’écume qui éveille tentations chez les hommes et jalousie chez les femmes. Dans le cadre de la Saint-Valentin, Pokaa te fait gagner tes places pour passer un 14 février au cœur de cet opéra sensuel et passionné, dont les insoutenables tentations, auront de funestes conséquences. 

Il y a 344 ans, le 4 février 1675, les Vénitiens se pressaient au Teatro San Salvador, afin de découvrir la nouvelle partition de Giovanni Legrenzi et d’admirer sa mise en scène extravagante, composée de machineries impressionnantes. A cette époque, l’opéra devait offrir à son public un côté « grand spectacle » éblouissant avec des effets toujours plus somptueux. Durant plusieurs décennies du XVIIe siècle, à compter des années 1630-1640, la cité lacustre a été une extraordinaire capitale de l’opéra. Dans « La divisione del Mondo » on retrouve l’impertinence, la jubilation et les excès à la fois de Venise mais aussi de la vie divine sur le mont Olympe.

Crédit : Klara Beck

Dans cet opéra drôle et effronté, sont mis en scène les débauches de Cupidon, Jupiter, Neptune, Pluton ou encore Apollon, mais également l’histoire d’une famille. On y retrouve quatre générations comprenant des personnalités engluées dans leurs relations. « Certains personnages sont amoureux, d’autres sont maladivement jaloux, d’autres encore sont dépressifs et fragiles ». C’est Christophe Rousset, fondateur des Talens Lyriques et grand spécialiste des répertoires baroques, qui dirigera son ensemble à l’occasion de cet opéra créé en son temps pour le Carnaval. Du 8 au 16 février à l’Opéra National du Rhin, « l’archéologue » des beautés oubliées, remettra en lumière cet opéra baroque dont le succès fut considérable au XVII ème siècle.

La metteuse en scène néerlandaise Jetske Mijnssen produit ici son premier spectacle sur la scène de l’Opéra National du Rhin. Elle a ainsi pour tâche de mettre en lumière la complexité des relations, la jalousie et l’impétuosité du désir, les combats intimes et les attitudes compulsives au sein d’une famille. « Dans mon travail, j’essaie toujours de bâtir des personnages réels sur scène, de créer des personnages avec une complexité psychologique. Je suis fascinée par les comportements humains, par la faiblesse humaine, par notre aptitude à détruire nos vies. »

Si toi aussi tu désires plonger avec délice dans l’œuvre réjouissante du grand maestro italien Giovanni Legrenzi; Pokaa t’offre tes places le temps d’une parenthèse cosmique où passion, jalousie et séduction, créeront des situations grotesques et des crêpages de chignons familiaux. Jupiter parviendra-t-il à remettre de l’ordre dans une famille dont les membres masculins sont totalement déboussolés par l’emprise ensorcelante de l’érotisme de Vénus? Une intrigue complexe et un nombre incalculable de péripéties pour une soirée parmi des divins aux troublants aspects humains.


POKAA T’OFFRE 10 X 2 PLACES POUR LA REPRÉSENTATION DE « LA DIVISIONE DEL MONDO » DU 14 FÉVRIER

Pour participer il te suffit de faire deux choses :

• Liker la page Facebook de l’Opéra de Strasbourg →
• Liker et Partager la publication Facebook de cet article (en public) →

Les 10 gagnants remporteront chacun deux places pour la représentation du 14 février à l’Opéra National du Rhin. Bonne chance!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here