On vous en parlait alors qu’on était encore sous la chaleur de l’été strasbourgeois : les commerces de plus de 120m2 de superficie devaient fermer leurs portes le dimanche, à la suite d’un arrêt de la Cour administrative d’appel de Nancy. Cependant, les attentats de Strasbourg le 11 décembre ont changé considérablement la donne : en plus d’être une tragédie humaine considérable, ils ont été un véritable manque à gagner pour les commerces et ont poussé le préfet de la région Grand Est – qui est également celui du Bas-Rhin – à prendre une décision allant dans le sens des commerçants. En effet, les commerces seront ouverts à Strasbourg les dimanches 13 et 20 janvier prochains !

Les attentats de Strasbourg ont bouleversé la bonne tenue des commerces

S’il est toujours difficile après une tragédie de cette ampleur de penser aux conséquences économiques, ces dernières représentent néanmoins le gagne-pain de nombreuses personnes, pour lesquelles la période de décembre incarnait celle des plus gros bénéfices. Les attentats ont donc chamboulé les plans précédemment établis, pour les riverains comme pour les commerçants.

Crédit @Raphael Raue sur Twitter @raue

Nombreuses sont les entreprises strasbourgeoises qui ont dû réduire, voire, dans le pire des cas supprimer, temporairement leur activité. La restauration, l’hôtellerie ou encore les différents chalets du Marché de Noël… tous les secteurs ont été touchés. Et ces quelques jours d’arrêt, comme en parallèle d’une ville qui s’est également arrêtée, se sont révélés dévastateurs pour l’économie des entreprises alsaciennes.

Ce sont effectivement des jours qu’il n’est pas possible de rattraper ; et, encore une fois, si la tête n’a que rarement été tournée vers le profit, la manne économique n’est malheureusement pas à négliger non plus. Il faut savoir gérer la psychologie humaine, tout en gardant à l’esprit que l’entreprise doit tout de même réussir à tourner.

Une solution pour aider les commerces qui vient du gouvernement français : l’ouverture le dimanche

A partir de ces constats-là, il fallait trouver des solutions pour soutenir les commerces strasbourgeois dans ces périodes économiques difficiles, alors même que les soldes viennent de débuter. Néanmoins, ce n’est pas que la ville de Strasbourg qui a été concernée par des mesures visant à aider les commerces ; en effet, le Gouvernement a défini un ensemble de mesures visant à accompagner le mieux possibles les commerces français dans ces périodes compliquées.

En-dehors de Strasbourg, c’est surtout le mouvement des gilets jaunes qui se retrouve visé. Quoi qu’on puisse penser d’un tel mouvement, il a représenté lui-aussi un gros manque à gagner pour les commerces dans toute la France. Ici, Strasbourg représente un cas un peu particulier : peu touché par les effets du mouvement des gilets jaunes, excepté au niveau de l’Eurométropole, la ville et ses commerces ont néanmoins subi les conséquences des attentats.

Un des plus gros perturbateurs des gilets jaunes dans une ville de Strasbourg assez épargnée par le mouvement. Crédit @Martin Lelievre

Dès lors, dans ce contexte, le Préfet a été saisi de demandes de dérogations par des associations de commerçants, concernant l’ouverture des commerces le dimanche, permettant une dérogation au repos dominical.  La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a demandé aux différents Préfets d’apporter une réponse favorable à ces demandes.

Les différentes dates à Strasbourg

Ainsi, le Préfet du Bas-Rhin, qui est compétent pour la ville de Strasbourg, a autorisé l’ouverture des commerces de vente au détail alimentaire et non alimentaire, en même temps qu’il autorise l’emploi du personnel les deux dimanches qui viennent. Le 13 janvier, ces commerces seront ouverts de 10h à 18h30, tandis que la semaine suivante, le 20 janvier, ils seront ouverts de 14h à 19h.

Ce seront donc deux dates dominicales qui, on l’espère, permettront aux commerces strasbourgeois de se retaper quelque peu, à la suite des attentats. En tous les cas, ce sont des mesures gouvernementales qui sont là pour aider les commerces, et pour le coup, on ne peut qu’être satisfait. Sauf si l’on prend l’avis des syndicats qui s’étaient opposés à cette décision, et dont le référé a été rejeté tout juste aujourd’hui. Toujours des dissensions, mais l’essentiel n’est pas là.

Les commerces strasbourgeois et français seront donc ouverts les deux prochains dimanche, pour essayer de rattraper le manque à gagner de ces dernières semaines plus que mouvementées. Maintenant que notre belle ville s’est relevée des attentats du 11 décembre, la vie reprend son cours. Donc allez-vous faire plaisir, allez acheter vos pâtes au beurre pour le mois, allez faire des soldes avec l’argent de papi mamie. Toutes ces petites choses qui font battre le cœur d’une ville qui, pendant un moment, s’était arrêté de battre.


Les commerces strasbourgeois ouvriront leurs portes les deux prochains dimanche

Le 13 janvier de 10h à 18h30

Le 20 janvier de 14 à 19h


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here