Il est Alsacien d’origine, il habite à Toulouse et son nom résonne comme un patronyme bien de chez nous : Nathan Kaufman. Ce jeune entrepreneur a réalisé quelque chose que personne n’avait jamais essayé de faire, mais lui s’est dit « pourquoi pas? » et il l’a tout simplement fait. Et vous verrez qu’après le kiff et la performance de traduire près de 2000 mots, ses motivations sont multiples.

Mais… POUR-QUOI ?

Pour permettre en toute circonstance de s’imprégner de la culture alsacienne même là où on ne l’attend pas. Géographe, graphiste et cartographe, il a allié sa passion pour les langues et l’alsacien en particulier à l’activité de sa toute récente micro entreprise. Cette toute petite affaire nommée 21Maps, dont il est le seul maître à bord, conçoit, fabrique et commercialise des maps monde de toute sortes. Et celle-ci a forcément une saveur particulière pour ce fier entrepreneur au chapeau d’explorateur.

COMMENT ?

Avec l’aide de l’Office pour la langue et les cultures d’Alsace et de Moselle (OLCA), une dialectologue et un spécialiste de la traduction ils se sont penchés sur 2000 mots dont certains n’étaient pas traduisibles. L’exonyme (façon de traduire un nom dans sa langue), ne peut pas s’appliquer à tous les mots : il ne faut pas s’obstiner à tout vouloir traduire car certains noms sont trop ancrés dans les cultures et les langues et il ne faut pas basculer dans l’appropriation culturelle. Selon Nathan, il faut travailler avec intelligence trouver un « compromis ».

Son but ?

Qu’un dialecte aussi vivant puisse décrire le monde, donner envie aux gens d’avoir une telle carte chez eux. C’est un objet de décoration mais aussi de curiosité. « Elle permet de s’imprégner de cette culture pour qui j’ai un vrai attachement… j’aime qu’une langue, qu’un dialecte aussi vivant que l’alsacien, puisse décrire le monde sans faire un emprunt à une autre langue. Que cela aide à son rayonnement. »

On peut se demander : si il avait réalisé une carte de France en alsacien, comment aurait-il traduit les villages aux noms chelous tels que Fion, Deux-Verges ou encore ce charmant petit bourg trop mignon qu’on appelle Branlette ?

La carte est dors et déjà commercialisée pour la somme de 47,22 €. Parfait pour un petit cadeau de Nöel, non ? Tu veux le lien pour l’acheter ?

>> Le voici <<

Source : 21Maps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here