Elle s’appelle Zed Zonk sur Facebook, Banana Vendetta sur Instagram et Georges dans la vraie vie (mais serait-ce encore un surnom ?) et quand je lui demande POURQUOI elle photographie des peaux de bananes dans les rues de Strasbourg, elle me répond tout simplement : « et pourquoi pas ? ».

Strasbourgeoise connectée et auteure à ses heures (textes à découvrir ici), Georges a en fait eu l’idée de ce compte farfelu en allant au travail un matin : « Je voulais faire un truc absurde et sur le chemin du boulot je croisais tout le temps des peaux de bananes. Ça m’a donné cette idée. En réalité je ne suis pas fan du tout de ce fruit. Voire tout à fait opposante au régime de bananes. Alors dans le même temps c’est un moyen de dédramatiser ce désamour. Et puis, c’est pas très marrant en ce moment nos fils d’actualités. Si tu regardes autour de nous c’est plutôt tendax. Alors, on l’a pas volé notre petit coin de bananes pourries.« 

Banana Vendetta, c’est donc un moyen comme un autre de mettre un peu de bananes dans ta vie et de prêter un peu plus attention à des choses qui semblent insignifiantes : « si les gens y prêtent attention, ils verront qu’ELLES SONT PARTOUT. Et… ils peuvent désormais partager leur trouvaille avec moi et le monde. » Car oui, toi aussi, oui TOI, jeune strasbourgeois, tu peux rejoindre l’aventure Banana Vendetta, en envoyant tes photos de bananes à Georges via Instagram et ainsi rendre justice à ces pauvres petites choses jaune recroquevillées, dans les rues de Strasbourg et d’ailleurs.

>> Pour plus de bananes pourries, c’est par ici <<

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here