Strasbourg ville du vélo : ce mantra est répété un peu partout au sein de notre belle cité. C’est un argument majeur d’attractivité et la Ville ne s’y trompe pas en continuant de développer ce mode de transport. Néanmoins, il reste un bon nombre d’axes problématiques pour les amateurs de cyclimse. Entre l’Avenue de la Forêt Noire et sa fameuse armoire en plein milieu d’un axe vélo ou encore l’Avenue des Vosges et ses particules fines, les grands axes routiers ne sont pas très vélo friendly. Mais cette semaine, une bande cyclable a été installée boulevard de Lyon : un coup de pédale dans la bonne direction… même si ce n’est pas suffisant.

C’est long le boulevard de Lyon !

Strasbourg, une ville qui essaye de développer le mieux possible le vélo

Est-ce que l’échéance 2020 trotte déjà dans la tête de nos chers élus ? La réponse est très probablement oui, surtout dans une mairie assez éclectique politiquement. Les résultats de ces peurs croissantes de ne pas être réélu – oui je suis quelque peu cynique – se retrouvent assez concrètement au sein de la Ville : il y avait déjà eu plusieurs mesures afin de remettre l’eau au centre des préoccupations des strasbourgeois, mais le vélo n’est pas en reste. En effet, l’infatigable Jean-Baptiste Gernet, avec Nicolas Matt, développe de plus en plus les Vélorue, dont la quatrième a été inaugurée Boulevard de la Victoire.

Vélorue, une mesure encore imparfaite pour améliorer la circulation cycliste. Crédit @Jean-Baptiste Gernet

L’idée est donc de développer les modes de transport alternatifs, parce qu’il ne faut pas oublier qu’à Strasbourg, Ville du vélo rime avec Ville très polluée. Le grand problème reste ainsi les grands axes urbains, véritables parcours du combattant pour les cyclistes.

Le boulevard de Lyon a sa bande cyclable !

Paul Meyer, avec Jean-Baptiste Gernet, a annoncé une bonne nouvelle il y a une semaine de cela : une bande cyclable boulevard de Lyon Cela va permettre aux cyclistes d’avoir leur propre espace où il n’y a pas – théoriquement – de voitures. Cela leur permet également de ne pas prendre des chemins alternatifs et plus longs pour se déplacer. Cette bande cyclable boulevard de Lyon – qui est un des axes principaux de Strasbourg – est donc une vraie bonne nouvelle.

Des pratiques à modifier

Néanmoins, et Paul Meyer le dit lui-même : cette bande cyclable est une bonne chose, mais n’est pas une finalité. En premier lieu, la bande cyclable n’est pas réellement sécurisante pour les usagers. Ce coup de peinture est là pour être une solution temporaire, donc imparfaite.

Et voilà le résultat ! Crédit @Vélorution Strasbourg

Ce sont également les comportements qu’il faut modifier. Une bande cyclable peut très bien être assimilée à une place de stationnement, ce qui a rapidement été le cas sur le boulevard de Lyon. Le Vélorue du boulevard de la Victoire n’est pas une assurance tout-risque, avec voitures et cyclistes qui continuent de ne pas s’entendre.

Par ailleurs, je ne nie pas que les usagers automobile peuvent se sentir lésés, entre les politiques du gouvernement et celles de la ville qui favorisent les vélos. Néanmoins, le but n’est pas de ces politiques n’est pas de supprimer les voitures, mais de développer un meilleur accès et une sécurité accrue pour les utilisateurs de vélos, et surtout les novices.

Les grands axes de Strasbourg se doivent d’être plus sécurisants pour les vélos. Pour améliorer la sécurité de tous, non pas seulement des vélos. Il y a donc une nécessité de pistes cyclables sur ces axes, en concertation avec tout le monde.

E.T Avenue des Vosges pas maison

Le boulevard de Lyon a sa propre bande cyclable, et c’est surtout cela qui compte. Un premier coup de pédale donc, dans la bonne direction. Il ne faut néanmoins pas oublier que c’est dans la coopération entre piétons, cyclistes et automobilistes qu’on pourra réellement faire avancer les choses. Parce que ce n’est pas en réduisant les droits des uns qu’on favorise ceux des autres.

1 commentaire

  1. Bonjour,

    J’habite au 72 avenue des Vosges et me déplace presque uniquement à vélo. Au lieu de faire prendre des risques aux cycliste et aux automobilistes, bandes blanches ou pas, pourquoi ne pas rediriger par des bandes blanches les cyclistes vers la rue parallèle soit : rue Finkmatt puis la rue du Maréchal FOCH et JOFFRE. Voie peu fréquentée par les véhicules.
    MERCI
    JMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here