Depuis quelques mois et pour notre plus grand bonheur, des embarcations électriques en location ont poussées sur l’Ill comme de jolis nénufars qui dérivent aux flots des courants. Ces petits bateaux pouvant accueillir de 5 à 11 personnes font le bonheur des touristes et des habitants. Il faut dire qu’on a envie de surfer sur les canaux strasbourgeois depuis bien longtemps. Cependant, tout ne pouvait pas être si rose et la carte postale ne pouvait pas être aussi idyllique. Tout était bien parti jusqu’au moment fatidique.

Neuf personnes sont sur un bateau, les neufs personnes tombent à l’eau, Kicékireste ?

Il était à peu prés 16h15 quand le petit bateau à moteur électrique mis à l’eau par l’entreprise Marin d’Eau Douce se mit en difficulté en plein cœur de la petite France, devant le regard médusé (jeu de mot aquatique) des passants impuissants et surement un peu amusés. Néanmoins l’issue est un peu moins fun puisque 3 personnes ont été légèrement blessées.

Mais alors…qu’est ce qui s’est passé ?

Les manœuvres fluviales ne s’improvisent apparemment pas des masses et il faut faire preuve d’anticipation pour éviter un désastre. C’est justement lors d’une phase de manœuvre nécessitant certaines connaissances que l’incident a eu lieu. A l’approche du quai de Woerth, près du pont qui marque la fin du parcours, le courant se fait de plus en plus fort. C’est à cet endroit précis que les navigateurs en herbe ont coupé le moteur électrique. Ils pensaient bien faire et ainsi se déporter sur le coté mais l’embarcation a chavirée et s’est retournée.

Photo Twitter : PietDessineux

A ce moment là on a moins envie de rigoler : 9 personnes se sont retrouvées à la flotte après que le bateau ait chaviré, ils se sont ensuite retournés. Selon un riverain dont le propos a été recueilli par les DNA, seuls deux ou trois personnes étaient équipées de gilet.

Les conséquences ?

Légèrement blessés, une femme de 78 ans et deux hommes de 80 et 58 ans ont été transportés vers le CHU de Strasbourg-Hautepierre.

Quelles peuvent être les conséquences de cet incident au niveau de la sécurité ?

Les marins d’un jour qui larguent les amarres sur l’Ill et qui empruntent les chemins fluviaux engagent leurs responsabilités, comme lorsqu’on loue une voiture et que l’on emprunte ou route ou un sentier. Les consignes de sécurité sont données par le personnel avant d’embarquer, de cette manière la responsabilité de l’entreprise Marin d’Eau Douce ne peut pas être invoquée.

Vous êtes seul maître à bord, la responsabilité civile s’engage alors. Les bateaux électriques se conduisent facilement et pour l’instant il n’y a eu qu’un seul et unique incident. Néanmoins, nous pouvons nous poser la question de l’application stricte des normes de sécurité. Lorsque tout va bien la vie est belle mais quand survient un incident on cherche à améliorer la situation. Demain se sont peut-être des capitaines désignés ou des membres du staff qui vont vous guider sur l’eau ? Des PV pourraient aussi être distribués à ceux qui ne respectent pas le port du gilet mais la navigation perdrait un peu de son charme non ?

Une seule solution pour éviter cela :

RESTEZ PRUDENTS ! 

Mais n’arrêtez pas pour autant d’emprunter les chemins fluviaux et embarquez sur les petits bateaux électriques proposés par Marin d’Eau Douce et Captain Bretzel !


Photo de couverture : Twitter de PietDessineux

1 commentaire

  1. Pour l’instant c’est bien la société Marins d’eau douce qui s’est mise dans l’illégalité en s’implantant à un endroit où la navigation de plaisance de location est (à juste titre) interdite et malgré les mises en garde multiples de personnes et professionnels connaissant bien ce secteur.
    Cet accident n’est pas un incident. Ça l’aurait été si leur bateau n’était pas tombé en panne à cet endroit et ce n’était qu’une question de temps.
    Et difficile de dresser un PV pour une infraction n’existant pas, le port du gilet de sauvetage n’est pas obligatoire, il faut simplement qu’il y en ait un par personne embarquée.
    Dommage l’idée est excellente simplement l’emplacement de la base est mal choisi.
    Sur ce… en espérant que ce soit le dernier incident…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here