titre

On ne compte plus les restaurants italiens à Strasbourg et ses alentours. Il faut dire que la cuisine italienne est pleine de charme et reste très attachée au bon goût traditionnel des pizzas napolitaines, du risotto ou encore du carpaccio pour ne citer qu’eux. Ces saveurs méditerranéennes délicates et pleine de soleil font tout simplement du bien, surtout quand les premiers rayons font monter la température. Aujourd’hui, on vous emmène au restaurant Le Boccaccio situé au 14 rue de Finkwiller, à quelques pas de la caserne des pompiers. Depuis 3 mois maintenant, le propriétaire a changé mais le lieu, lui, est resté le même. Nous sommes allé y faire un tour un midi pour découvrir une partie des saveurs de l’Italie. 

Le restaurant Le Boccacio est un établissement assez petit dans lequel les places sont chères. Néanmoins une petite terrasse vous permettra de vous installer au soleil pour déguster vos bons petits plats. Le restaurant est divisé en deux salles d’une vingtaine de places chacune. En fait, on peut vraiment dire qu’on est au Boccaccio comme à la maison car il s’agit concrètement d’une maison réaménagée en restaurant familial. Certains s’y sentiront à l’étroit et d’autres trouveront cela cosy et convivial : personnellement j’opte pour la seconde option.

La décoration est très sobre et le restaurant est d’un blanc immaculé. Les poutres apparentes qui traversent la pièce offrent une touche de charme en plus. Le midi, le restaurant est plein de travailleurs qui viennent s’attabler entre collègues. De notre côté, nous avons voulu goûter aux saveurs italiennes proposées par le nouveau proprio qui porte également la casquette du cuistot. Le Boccaccio d’il y a quelques mois avait déjà mis la barre très haut et nous allons découvrir aujourd’hui si la nouvelle version tient ses promesses.

Nous prenons place à table et sommes accueillis de manière très souriante. Le restaurant est totalement plein et nous avons bien fait de réserver. La carte est claire, simple et pas trop fournie. Elle est divisée entre les entrées, les pâtes et risotto, les pizzas qui semblent être le produit phare de la maison, les viandes (bœuf ou veau) et les fromages. Des suggestions bien sympathiques sont proposées sur des ardoises accrochées au mûr comme la pizza au bœuf séché ou le tartare de bœuf.

Aujourd’hui notre choix s’est porté sur 3 plats – oui je sais nous ne sommes que deux mais vous aller vite comprendre pourquoi…

En plat :

  • 1 tartare de boeuf : 17 €
  • 1 Calzone : 12 €
  • 1 pizza Boccaccio : 14 €

Et pour les boissons :

  • 1 verre de vin à la carte : 3,50 €
  • 1 grande bouteille de San Pellegrino : 6 €

Nous avons commencé par commander un tartare de boeuf et une pizza Boccacio. Mais comme on est pas très malins on avait oublié qu’il y a des oignons dans le tartare. Du coup j’ai mangé la moitié pour découvrir le plat puis on a dû demandé d’emballer le reste pour l’emporter comme deux gros champions. C’était malgré tout l’occasion de bien se marrer avec le personnel qui s’inquiétait de nous voir faire une crise anaphylactique à cause d’un simple oignon.

Les allergies écartées, place au plaisir :

  • La pizza Boccaccio

La pizza Boccaccio est une pizza base tomate au carpaccio de boeuf, roquette et copeaux de parmesan. C’est un plat parfait pour l’été, frais pas trop lourd et plein de verdure. La pizza est généreuse et bien garnie et le tout se marie très bien. Le carpaccio de boeuf est déjà un produit excellent en soi alors c’est encore mieux sur une pizza, surtout lorsque l’on sent que les ingrédients sont frais. Ici c’est bien évidemment le cas et le résultat est réussi !

  • La Calzone

La Calzone est selon moi la bonne surprise de la journée. C’est un classique mais qui n’est pas souvent réussie – il faut la faire avec amour. J’ai été surpris de voir que l’œuf était au dessus de la pâte et non à l’intérieur comme cela se fait couramment. Mais finalement pourquoi pas, tant que le jaune se mélange à la garniture en un coup de couteau. Finalement l’opération est un succès. La mozza est bien présente et on sent que le chef est généreux. On peut penser que la Calzone est moins garnie ou moins consistante que les autres pizzas mais pas du tout : la pâte bien épaisse et tendre se déguste comme un bon morceau de pain avec lequel on sauce le jaune d’œuf mélangé à la mozza fondante, aux champignons et au jambon… un vrai délice. 

  • Le tartare de boeuf

On reste dans des plats de saison qui font du bien au moral et qui nous rafraîchissent quand la chaleur monte. Un bon tartare de bœuf, c’est toujours un plaisir quand les beaux jours arrivent. Ici, les traditionnelles frites sont remplacées par une pizza blanche : on est pas dans un italien pour rien ! C’est un pari original et la pizza blanche est une bonne alternative aux pommes de terres baignées dans l’huile #vaisjerentrerdansmonmaillotdebaincetété?.  

J’ai malgré tout eu une petite surprise car on ne m’a pas demandé si je voulais un tartare préparé ou non, ce qui se fait d’habitude. Celui-ci est donc préparé à l’avance et il n’y a pas la possibilité de composer son assaisonnement à table comme on le souhaite. C’est peut-être un choix logistique opéré par le chef. Malgré ce petit détail le plat est bien équilibré, frais et fourni de nombreux ingrédients qui donnent à la viande un goût particulier très agréable.

Voilà, le repas est terminé et tout le monde est content. Le restaurant est encore quasiment plein et quelques clients demandent un doggy-bag à la serveuse, preuve que les portions sont si généreuses qu’elles suffisent parfois pour deux repas.

Au Boccaccio, les légumes sont du jardin et l’affaire tourne en famille. Depuis 3 mois, le restaurant a été repris et le jeune chef se démène pour satisfaire ses clients qui viennent en nombre dans cette petite affaire où il fait bon s’attabler à midi entre deux heures de travail, ou le soir pour une ambiance plus relaxante. Les pizzas sont bonnes et on sent que le chef s’applique et trouve ses marques malgré quelques petits détails qui vont se régler au fil des semaines à venir. Le Boccaccio a donc tenu ses promesses et va continuer à se perfectionner et à convaincre les strasbourgeois qu’il n’a rien à envier à certains restaurants italiens. Maintenant, je vous invite à venir vous faire votre propre opinion.

Buon appetito ! 

Les +

  • La fraicheur des produits (légumes du jardin)
  • La cuisine maison
  • La générosité des plats
  • Les pizzas

Les – 

  • La petite taille du restaurant
  • Le prix des entrées par rapport au reste de la carte

Le Boccaccio

14 rue Finkwiller

03 88 37 11 51

La page Facebook du restaurant


titre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here