titre

Sur fond « d’expulsion et destruction » de la ZAD Notre-Dame des Landes, des 50 ans d’anniversaire de Mai 68, de grève continue de cheminots, d’Air France, mais aussi de pas mal de secteurs de la fonction publique et du médical, les étudiants continuent de manifester dans plusieurs facultés à travers l’hexagone et notamment à Strasbourg. Un blocage est en cours dans le bâtiment du Patio sur le Campus Central de l’Esplanade. Il devrait se prolonger encore demain.

Ce n’est pas la première fois de l’année qu’un groupe d’étudiants se mobilise contre la mise en place de la loi Vidal (également nommée ORE ou loi de sélection à l’université), ni qu’ils bloquent certains bâtiments de l’université de Strasbourg. Depuis ce matin, un gros bâtiment de la Fac (le Patio sur le Campus Central) est bloqué. La mobilisation soutient également les autres grèves des travailleurs, dont celle des cheminots. Ils redoutent la « casse du service publique », l’augmentation des frais d’inscription, la plateforme Parcours Sup, un « tri social » à la sortie du bac et une accentuation des inégalités dans l’accès au savoir et à l’éducation supérieure.

Convergence des luttes avec les cheminots qui ont rejoint les étudiants

Après s’être fait dégagés deux fois du Palais Universitaire ces dernières semaines par les autorités et s’être fait mettre quelques bâtons dans les roues par l’administration pour organiser leurs AGs (assemblées générales), un nouveau blocage du bâtiment du Patio a eu lieu ce matin.

A partir de 6h selon les organisateurs, le groupe aurait commencé à mettre en place des barricades à base de bennes, palettes, grillages etc, empêchant l’accès aux portes. S’en est suivi une assemblée générale à partie de 10h30 devant l’entrée principale du bâtiment.

Plusieurs centaines d’étudiants se sont installés pendant un peu plus d’une heure et demi pour débattre et discuter de la suite de la mobilisation. Pendant ce rassemblement, les « étudiants en lutte » ont décidé de poursuivre le blocage et de recommencer dès demain mardi matin. Un BBQ festif végé ou à base de merguez a aussi été mis en place (tradition oblige). Un groupe de cheminots manifestants est venu en soutient et a été accueilli forcément chaleureusement.

« Contre la Sélection, tout devient Vidal »

Suite au blocage, les partiels et les cours qui devaient avoir lieu à l’intérieur du Patio ont été annulés (à la grande joie ou désespoir des étudiants concernés).  Si le mouvement semble prendre un peu d’ampleur par rapport aux dernières mobilisations, il est loin de faire l’unanimité comme le prouve les différentes réactions sur les groupes étudiants sur les réseaux sociaux et quelques unes sur place. Une bonne partie des étudiants n’étaient pas au courant de la réforme, l’occasion pour les manifestants de prendre le temps d’en discuter avec eux. Quelques étudiants ont décrié les blocages, d’autres ont tenté en vain d’enlever les barrières, mais l’assemblée générale s’est déroulé dans le calme et a débouché sur une reconduction de la mobilisation demain.

La mobilisation devrait donc continuer demain, comme l’indique cet événement créé par les étudiants manifestants.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Ouvrez le débat dans les commentaires !


 

titre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here