titre

La révolution pourquoi pas, vandaliser Môman : NON.

Hier soir, le premier adjoint au maire Alain Fontanel informait les strasbourgeois par un post Facebook de la dégradation de la Cathédrale Notre-Dame, notre mère à tous. Sur les images partagées, on découvre une même inscription taguée deux fois à la peinture noire, l’une sur le flanc en pierre donnant sur l’Office de Tourisme, l’autre sur l’une des deux portes rouges de la façade par lesquelles entrent et sortent les nombreux visiteurs : « Ni Dieu ni maître ! ». Cette célèbre devise anarchiste, utilisée dès la fin du XIXe siècle, est à la base l’expression d’une volonté de ne pas se soumettre à l’autorité politique… Ou divine. Doit-on y voir une critique du Concordat en Alsace-Moselle, vieux fondement juridique qui n’a pas été abrogé par la séparation des Églises et de l’état en 1905 puisque l’Alsace et la Moselle étaient alors des territoires allemands et qui reconnaît et organise les cultes catholique, luthérien, réformé et israélite, permettant à l’État de salarier les ministres de ces cultes ? Ou doit-on y voir l’action de petits trous du cul ignares, qui n’ont pas le respect du patrimoine, en l’occurrence d’un monument qui a fêté ses 1000 ans en 2015 ? On vous laisse vous positionner…

#JeSuisCathédrale

Post publié hier soir par Alain Fontanel, premier adjoint au maire
  • Le patrimoine que représente la Cathédrale pour les nuls

Construite à partir de 1176, la Cathédrale Notre-Dame est en fait la quatrième cathédrale à se tenir à l’endroit qu’on lui connaît : à un sanctuaire romain se substitue une cathédrale élevée par l’évêque Arbogast, qui fera ensuite place à une cathédrale carolingienne, ruinée par un incendie et finalement remplacée par une cathédrale de style ottonien qui brûle elle aussi en 1176… Date du début des travaux de Môman telle qu’on l’apprécie aujourd’hui.

Depuis son édification, maman a eu son lot de journées mi-figue mi-raisin…

En 1792, à la suite de la Révolution française, 235 de ses statues sont détruites par les iconoclastes. Le gars sûr Jean Herman sauve de nombreuses statues de la destruction en les enterrant dans le Jardin Botanique dont il est alors directeur (rusé renard).

En 1870, la toiture de la Cathédrale est atteinte par des bombardements lors de la guerre franco-prussienne et prend feu au niveau de la nef et du choeur. Le mois qui suit, les obus pleuvent sur l’édifice abimant sa flèche, ses escaliers et ses gargouilles (RIP La Rocaille, La Muraille et La Volière AKA les BFF de Quasimodo ; les vrais savent).

Dégâts après les bombardements de 1870, photographiés par Charles David Winter

En 1944 pendant l’annexion de l’Alsace-Moselle au Troisième Reich, en plus de se faire fouler le pavé par les petites bottes cirées du plus gros fils de pleutre nazi môman est touchée par un bombardement américain qui endommage sa tour croisée et son bas-côté. L’année suivante, elle retrouve plusieurs de ses vitraux, remis par les américains qui culpabilisaient sévère les avaient retrouvé dans une mine allemande.

Plus récemment en 2006 une statue située sur le portail sud de la Cathédrale, représentant  la Synagogue, est vandalisée. Sa main, et une bonne partie de la lance qu’elle tient sont brisées. L’archevêque déplore « une atteinte stupide » à l’un des chefs d’œuvres de la sculpture gothique. On a eu de la chatte, la statue n’était qu’une copie. En 2016, une vidéo postée sur Youtube apprend aux strasbourgeois qu’un inconnu a escaladé, dans le plus grand des calmes, la Cathédrale À MAINS NUES pendant la nuit, pour planter à son sommet un drapeau blanc, symbole pacifique, en réponse aux attentats de Bruxelles. L’événement interroge sur la sécurisation de la deuxième cathédrale la plus visitée de France, avec plus de 4 millions de touristes accueillis chaque année…

Bref, tout ça pour dire que Môman, c’est une vieille dame. Elle reste coquette, alors on oublie. On oublie qu’elle en a vu d’autres et qu’elle fatigue. Qu’elle a droit au respect et surtout, au repos.

 

#PasToucherMaCathé

Maman, par Bartosch Salmanski

Photo de couverture : Bartosch Salmanski

titre

4 COMMENTAIRES

  1. Je cherche, je cherche et je cherche encore mais je n’arrive pas à trouver d’ou vous tirez l’information que la Cathédrale de Strasbourg, notre Maman à tous, est le « deuxième monument le plus visité de France avec plus de 8 millions de touristes accueillis chaque année » ?
    Auriez-vous une source stp 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here