Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

À quoi ressemblait l’intérieur du Schutzenberger Kléber avant sa fermeture ? (IMAGES)

45.6k Lectures
Publicité
Publicité

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Niché à côté du McDonalds des Arcades, un célèbre bâtiment attend son heure. Mais voilà, sa fermeture en 2006 aura empêché bon nombre d’entre-nous de connaître sa vie d’avant.

Le bar-restaurant Schutzenberger aura connu de nombreuses transformations avant de devenir ce qu’il aura été ces dernières années : un spot bien placé mais abandonné.

schutzenberger7
L’ancien Palais des Bières Schutzenberger, de 1932 à 1995
schutzenberger2
Resto-bar Schutzenberger par Jean Nouvel, de 1999 à 2006

Cette réhabilitation par l’architecte Jean Nouvel fut la dernière vie du bâtiment sous le contrôle de la famille Schutzenberger.

À l’ouverture en 1999, la presse spécialisée en parlait comme un lieu à ne surtout pas manquer :

Le Schutzenberger comprend pas moins de 4 terrasses, dont une qui sera installée sur la place Kléber à partir de l’automne et une autre à l’étage avec vue plongeante sur cette même place. De l’autre côté, place du Temple-Neuf, un bar à cigares propose, depuis le premier étage, une vue sur la cathédrale.
L’animation prendra une autre forme inattendue : celle d’un mur d’images, où défilent le passé et le présent de Strasbourg. Au milieu de cette profusion d’idées – concentrées sur moins de 1 000 m2 de surface au sol – l’espace central intérieur demeure le cœur du nouveau Palais de la bière. D’une capacité de 300 places, il sert la bière bien sûr, mais la mousse n’est pas seule à l’honneur : la carte des vins est élaborée par Serge Dubs, Meilleur sommelier du monde, qui officie chez Haeberlin à l’Auberge de l’Ill à Illhaeusern (Haut-Rhin). En lire plus.


Ce lieu fou ayant coûté la bagatelle de 12 millions de francs (et ouais, les euros c’était encore le turfu à cette époque) n’aura malheureusement jamais pu être fréquenté par les jeunes de la vingtaine que nous sommes.
Nous avons donc fouillé pour vous trouver des photos du Schutzenberger lorsque la bière coulait à foison, bien avant que celui-ci ne tombe à l’abandon…

Bonne découverte !

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]schutzenberger17schutzenberger16schutzenberger15schutzenberger14schutzenberger13schutzenberger12schutzenberger10schutzenberger9[/vc_column_text][vc_separator][vc_column_text]

Alors, ça vous aurait tenté d’y siroter un doux élixir houblonné ?

[/vc_column_text][vc_separator][vc_column_text]Photos : JeanNouvel.com[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Non classé"

À la une

À quoi ressemblait l’intérieur du Schutzenberger Kléber avant sa fermeture ? (IMAGES)

Commentaires (11)

  1. C’était sympa, mais le lieu était extrêmement froid – les tables surtout, fallait faire gaffe à pas se choper des engelures aux coudes en hiver 😉

  2. Franchement, moi j’ai connu et ça cassait pas des briques….Un brin glauque et trop sombre!
    Par contre, je me souviens d’une soirée la bas, mémorable, blindée et il devait bien faire 50° à intérieure car zéro aération….
    Nan, sans déc, vous avez rien loupé les plus jeunes!
    Et j’ai oui dire que ça avait fermé pour impayés de loyer…..Mais si quelqu’un a une vraie info, ça serait intéressant de savoir pourquoi un tel lieu, en plein centre est toujours à l’abandon…..

  3. Oui le clou, c’était les toilettes au sous-sol qui étaient vraiment strange ! Je me souviens que j’emmenais des amis là-bas juste pour visiter les toilettes ^^ A part ça le lieu était un peu froid, mais sur le balcon terrasse c’était sympa de manger avec la vue sur la place ! Quelqu’un sait-il ce que la brasserie va devenir après le décès de sa propriétaire ?

  4. « Un toit pour ceux qui n’en ont pas »… jusqu’à ce que la ville mette des jolis panneaux touristiques sous la terrasse….qui ne sont qu’un prétexte pour chasser les sdf ailleurs…Belle mentalité de merde….
    A noter qu’en 2014 le local avait accueilli le festival « la zone » et le lieu était visitable en journée… ça m’avait paru très froid et sombre en effet (l’absence du mobilier aidant, mais même c’était un peu « folies des grandeurs » cette rénovation quand même…)

  5. En fait, c’était bien encore plus avant, quand c’était le Palais de la Bière (même si, question choix de bières, il y a tjrs eu mieux à Stbg). En fait, planter un endroit aussi bien placé en centre ville, c’est vraiment avoir fait preuve d’une incompétence crasse !

  6. Moi j’y aller en fin de soirée avec les amis après avoir siroter quelques bières ailleurs car c’était les seuls à servir des cafés jusqu’en fin de service.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Non classé”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !