On a tous rêvé un jour d’être un oiseau

(si ce n’est pas votre cas, cliquez ici)

Voler, observer le monde, fendre le vent… la liberté…
Mais voilà, la vie de nos amis ailés ne se limite pas aux longs courriers, ils leurs faut aussi dormir, se reproduire et manger.

Par chance, il y a quelques jours, le Shadok organisait un évènement éphémère avec lequel on pouvait s’initier un peu à leur vie !

Se remplir le bec de vers et d’insectes croustillants ? NON.
Émigrer sans papier et sans ennuis ? NON.
Patauger dans une marre de pétrole ? NON.
Se reposer dans un nid perché ? OUI !

Les 16, 17 et 18 mai dernier, les strasbourgeois pouvaient se hisser aux arbres du quai des Alpes.

Mais… Pourquoi ?

Avec pour point de départ l’idée de l’architecte Luc Schuiten, que l’homme peut et doit vivre en complicité et en synergie avec les arbres et tout forme végétale, 60 étudiants en architecture ont conçu et construit des nids, foyers éphémères et poétiques, à habiter à deux.

Et c’était comment ?

Tip top !
Bien.

Non vraiment, je déconne pas !

Pendant 20 minutes je me suis retrouvé dans une alcove végétale à plusieurs mètres du sol.
Je m’allonge, j’ouvre les yeux et tout est vert autour de moi.
C’est intime, c’est insolite, c’est beau.
Juste le bol d’air frais et la bonne gifle de mère nature qu’il nous faut avant de s’enfermer à nouveau dans le tram !

Bref…

Merci le Shadok et les archi’, grâce à vous j’ai presque été un oiseau.
Pas de pétrole sur mes plumes, ni de fientes à évacuer sur des hommes chauves, juste profiter d’un bon nid qui est finalement bien plus beau vert que gris.

J'ai testé les nids du Shadok - Pokaa
J'ai testé les nids du Shadok - Pokaa
J'ai testé les nids du Shadok - Pokaa
J'ai testé les nids du Shadok - Pokaa
IMG_0742_1
J'ai testé les nids du Shadok - Pokaa
J'ai testé les nids du Shadok - Pokaa
J'ai testé les nids du Shadok - Pokaa
J'ai testé les nids du Shadok - Pokaa
J'ai testé les nids du Shadok - Pokaa
Photographies : Vivien Latuner

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here