Après vous avoir questionné sur votre restaurant indien préféré il y a quelques semaines, quatre établissements sont majoritairement ressortis de vos réponses : Le Ganesha, Le Penjab, Le Kashmir et Le Maharaja.
À votre écoute, les tests ont donc commencé et c’est avec Le Penjab que j’inaugurerai cette série d’articles riche en exotisme.

Le Penjab se situe rue des Tonneliers, à deux pas de la Place Gutenberg et des quais. Sa localisation en fait une adresse facilement visible et intéressante pour les strasbourgeois de l’hyper-centre ainsi que les touristes.
Accueilli par une statue de Shiva, on est plongé directement dans une atmosphère dépaysante et propice aux rêves d’aventures…
Le cadre est élégant. Les tables sont bien dressées et assez espacées pour garder de l’intimité. La décoration rappelle clairement les origines de la cuisine sans pour autant tomber dans le kitsch bon marché et facile. Bref, on est bien.

DSC_0244
À la carte, on retrouve les plats traditionnels indiens ainsi que quatre menus. Poussé par une grosse faim et une sale curiosité, j’ai opté pour un menu au nom significatif : Le Menu Plaisir (il ne m’en fallait pas plus). Ce dernier coûte la bagatelle de 42 €, mais quand on aime on ne compte pas, n’est ce pas ?
L’amour nous fait peut-être oublier le portefeuille, mais on peut tout de même se demander si on en a pour notre argent, alors voyons voir ce qu’il a dans le ventre :

LA COUPE DE CHAMPAGNE
***
GINGA TANDOORI
(dos de crevettes marinés et grillés)
***
ASSORTIMENTS DE BEIGNETS
***
AGNEAU TIKKA MASALA
(agneau grillé au tandoor aux épices et yaourt)
ou
MACHLI KASHMIRI
(curry de poisson aux épices et yaourt)
***
RIZ BASMATI
ou
PALAK PANEER
(épinards aux cubes de fromage blanc)
***
MANGUE RÔTIE ET FLAMBÉE À LA CARDAMONE

DSC_0257
DSC_0261
En apéritif, je me suis offert un verre de Lassi qui avait le goût exact d’un actimel, par chance, j’aime les actimels. Puis le florilège de plats commence : crevettes rôties, beignets, agneau tikka, naan et mangue flambée.
Dans l’ensemble, tout était bon, mais un petit quelque chose manque tout de même… Je n’ai pas reçu ma claque d’exotisme! J’ai mangé indien mais je ne me suis pas senti en Inde. C’est souvent le problème des restaurants étrangers, en modifiant les plats traditionnels pour les mettre à nos goûts, ces derniers perdent une grande partie de leurs spécificités et de leurs charmes.
J’ai également trouvé que les assiettes étaient un peu vides pour un menu à 40€.

DSC_0268
DSC_0280
LES +

– Le cadre et la localisation
– Le service
– Plusieurs menus et un vaste choix à la carte
– C’est bon, tout simplement

LES –

– Le rapport quantité-prix
– ÇA MANQUE D’ÉPICES NOM DE ZEUS ! Faites-moi voyager !

CONCLUSION

J’ai passé un agréable moment au Penjab. On y mange plutôt bien et l’atmosphère qui y règne apaise. Mais voilà, c’est un restaurant indien « à la française » : la carte, le service et la vaisselle sont bien de chez nous. On se retrouve dans une alternative entre la culture culinaire indienne et française. Du coup le voyage n’est pas complet, l’immersion ne marche pas totalement.
Je pense que ce restaurant est vraiment adapté pour les personnes voulant découvrir la gastronomie indienne sans vouloir prendre tout de suite le risque d’y laisser une partie de leur estomac.

(sur ces doux mots, l’article se clot)

DSC_0286
LE PENJAB
Restaurant indien
12 rue des Tonneliers
67000 Strasbourg
Tel : 03.88.32.36.37.
Visiter le site internet

DSC_0293
DSC_0271
Photographies : Vivien Latuner

 

6 COMMENTAIRES

  1. Je découvre pokaa…et je constate que vous testez et appréciez à peu près tout ce qui me plait à Strasbourg :p du coup je sens que je vais revenir souvent par ici 😀 le penjab, je n’y vais que pour un plat, que je ne trouve pas ailleurs : le Naan Kebab. C’est un mignon d’agneau cuit dans un naan, tartiné d’épices…c’est vraiment, VRAIMENT bon. Mais je suis d’accord que ce n’est pas la méga claque non plus en terme de dépaysement. C’est un Indien « chic à la française », pourquoi pas après tout, le concept peut plaire! Je ne connais pas le Kashmir, pour les autres, je dirais même constat: on ne « déménage » pas en Inde non plus en mangeant là bas, même si ça reste très bon. Globalement je trouve les indiens assez cher pour ce qu’on y mange, notamment les accompagnements…

  2. je reviens dès que j’ai réussi à tester le mexicain de la grand-rue (déjà trois fois que j’essaie, et trois fois fermé!), et le ramen…et le brunch de l’épicier…bagelstein c’est fait, je suis 100% d’accord avec ton article…gagao, je voulais tenter, mais j’irai plutôt comme d’hab me shooter au chocolat au Bistrot…sinon, si tu es amateurs de sensations nouvelles, les bubble teas du perlo drink devraient te plaire…voilà voilà…;-)

  3. Hey !
    j’ai déjà travaillé dans un restaurant indien, et dis toi qu’on entend tout des clients :  » mais c’est trop épicé !  »
    He bien vous êtes dans un restaurant indien, qu’espériez vous ? -____-‘

    Ce que je te conseille, c’est d’être carrément franche avec le serveur/serveuse et de dire un peu ce que tu veux. A ne pas confondre : épicés, c’est pleins d’épices. Piquant, c’est plein de piments.

    Après les restau indiens sont assez chers à Strasbourg, mais pourquoi ne pas essayer d’aller à midi et tester le plat du jour ?
    Simple conseil !

    Bonne continuation !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here