Le lundi 6 juin 2014, au FIMU à Belfort, le soleil brûlait la peau des festivaliers tandis que les DEAD STEREO BOOTS, eux, incendiaient la scène du Conservatoire. Un duo endiablé, une guitare bien saturée, une batterie énergique, une ambiance à l’américaine, des musiciens à la répartie d’acier… Tout cela a participé au style DEAD STEREO BOOTS qu’on s’est pris en pleine face! Complètement sous le charme du groupe je me suis empressé, une fois revenu à Strasbourg, de leur écrire pour les présenter sur Pokaa. Le 25 juin Vivien, Mélanie et moi sommes allés à Nancy pour les rencontrer; voici le bilan.

Bonjour les Dead Stereo Boots !

Rodger : Bonjour…

Pour commencer, présentez-vous rapidement aux lecteurs de Pokaa (qui ne sont pas que strasbourgeois!) chacun votre tour. 

Daron : Juste une minute, ça veut dire quoi POKAA ?

Mais on devait en parler à la fin de ça…

Mélanie : Voilà, tu lui as flingué sa chute!

Tant pis on va faire ça maintenant alors, si je vous dis Pokaa, à quoi vous pensez?

Rodger : À un dessin animé…
Daron : Pocahontas?
Rodger : Non un dessin animé qui passait sur cartoon network … PUCCA !

Donc, présentez-vous rapidement chacun votre tour. 

Daron :  Qu’est-ce quoi?

Mélanie : vous pouvez répéter la question? (rires!)

IMG_9203

Daron : Moi je m’appelle Thomas, je suis batteur depuis mes neuf ans, j’en ai 29.
Rodger : Moi c’est Rodger, 27 ans et guitariste chanteur dans DEAD STEREO BOOTS.
Daron : Ah je joue aussi dans le même groupe..

Mélanie : C’est fou le hasard !

Rodger : Seulement le mercredi! (rires!)

Quel a été pour chacun votre rencontre avec la musique, quel âge, quelles influences, quels premiers groupes…?

Daron : Moi j’ai commencé à neuf ans grâce à Beatles … Enfin Beatles… Un groupe qui reprenait les Beatles quoi, et j’ai été subjugué par le batteur, à ce moment là j’avais sept ans mais mes parents ont attendu les 9 ans parce que bon… Ça coûte cher une batterie! J’ai fait tout le cursus en école de musique, ça fait une bonne douzaine d’années, ensuite, au conservatoire, je me suis renforcé dans le Jazz pour m’ouvrir à toutes les autres musiques. Ensuite au lycée je jouais dans un groupe de rock festif (Ska, chanson française etc…) après j’ai eu des formations rock avec des bassistes (rires) et oui j’ai connu ça… c’est pour ça que je m’en suis séparé. Depuis le lycée j’ai toujours eu des groupes et voila maintenant le duo!

Rodger : J’ai commencé à 14 ans avec le hip hop, j’avais aucune formation musical ce qui m’a permis d’avoir mes propres musiques, mes propres paroles… Ensuite vers vingt ans j’en ai eu marre de sampler et j’ai appris la guitare. On a eu un groupe franco-luxembouregois de rock ensemble, il fallait faire beaucoup d’allers retours, on en a eu marre et puis on s’est dit que ça fonctionnait bien à deux et donc a pris Dead Stereo Boots.

Rodger : (chuchotant à Daron) SYN-THÉ-TI-SER ! IL FAUT SYN-THÉ-TI-SER!
Daron : (même jeu) C’est parce que t’as rien à raconter !! J’ai beaucoup plus de trucs à dire que toi!

IMG_9228

Quel a été votre parcours…

Daron : Tu l’as mis en route ton iPhone? (rires!)

Oui, j’ai coupé le réseau pour être tranquille et j’ai lancé l’enregistrement! Donc, je me demandais, quel a été votre parcours scolaire/professionnel avant DSB?

Rodger : Moi j’ai fait une licence de culture et communication spécialisée dans le cinéma mais les écoles de cinéma en France coûtent trop cher pour moi, du coup j’ai préféré faire de la musique. Je me suis lancé dans la musique puisque je voulais faire quelque chose d’artistique. Sinon à côté de ça je suis animateur radio (Prenant un accent du sud caricatural) et j’anime des émissions vachement bien! (rires!) Ça s’appelle «What The Fuzz!»

Vivien : What The Fuzz! Ça a un rapport avec heu What The Cut?

Rodger : … What The Fuck d’abord, (rires!) ça fait un an que j’ai cette émission mais ça fait deux ans que je suis animateur radio.

Vivien : Ah ça doit être pour ça que… En fait on a vu pas mal de vidéos de vous et vous avez un sacré sens de la répartie!

Moi je pense que c’est inné!

Tout le monde :    …    (rires !)

Rodger : Voilà c’était ma meilleure répartie là tout de suite!

IMG_9201

Daron : Moi j’ai fait des études de gestion, j’ai fait un Master 2 en management social, il y a pas eu une année où je n’ai pas pris de cours (de batterie) tout en en donnant… Voilà ça a toujours été omniprésent… Disons que j’avais envie d’avoir un bagage pour l’avenir (d’abord) et puis je trouvais ça intéressant de mêler social et culture. J’ai travaillé deux ans en tant qu’éducateur et j’ai monté un partenariat avec une école de musique pour donner des cours de musique aux gamins et les ouvrir à d’autres instruments, chaque gamin arrivait avec un texte et on le mettait en musique, voila c’était un exemple de ce que j’ai fait là bas. Après j’me suis dit «Maintenant je me consacre que à la musique». On était pas à fond dedans à ce moment là et on voulait être professionnel… Pour ça t’as pas le choix faut être à plein temps.

Vous vous seriez formés le 23 juillet 2011, le jour de la mort d’Amy Whinehouse.

Daron : Alors, c’est pas tout à fait vrai en fait, c’est pas la formation, c’est le premier concert officiel qu’on a fait. On s’est formé 6 mois avant.

Du coup je me demandais si vous ne vous sentiez pas un peu concernés…

Rodger: Par la mort d’Amy Whinehouse? Non non on y est pour rien… C’est pas moi qui lui vendait l’alcool. Après c’est Daron qui aimait Amy Whinehouse…
Daron : Bun c’est du rock!
Rodger : mais c’est pas du rock… Soul rock?
Daron : ouais voila.

Daron : Oui j’aime beaucoup.
Rodger : D’accord.
Daron : Surtout le deuxième album.
Rodger : D’accord.

IMG_9223dsb

L’acronyme de Dead Stereo Boots…

Mélanie : Elle est affreuse cette question… Il nous l’a lue dans la voiture… Faut bien écouter.

L’acronyme de Dead Stereo Boots est D.S.B qui partage deux lettres avec B.R.S qui est celui du groupe Blood Red Shoes qui ont aussi une formation guitare + batterie, est-ce qu’il s’agit vraiment d’une coïncidence?

Rodger : la vraie coincidence c’est que tu me parles de ça alors que c’est un groupe que j’ai connu quand on a commencé à faire DSB, c’est un groupe que j’ai pas mal écouté à un moment donné. Sauf que là c’est un mec qui chante et une jolie fille qui joue de la guitare… Donc non. 

Ce qui m’amène à la vraie question: que signifie le nom et pourquoi être seulement deux?

Rodger : Comme disait Daron on avait notre groupe depuis 6 mois et notre concert officiel le 23 juillet, on avait une heure de route et on s’est dit «vas-y on trouve le nom du groupe maintenant on n’y passe pas quinze mille ans!» donc on est parti sur «Dead Stereo» parce que c’était toute la musique qu’on aimait, tout ce qui était mono, les BEATLES, ELVIS les choses comme ça… Sauf qu’il manquait un petit truc. On écoutait Venus in furs des VELVET UNDERGROUND et le mot «boots» est répété quinze mille fois dedans… Et puis ça sonne un peu comme une formule magique, si tu prononces notre nom trois fois devant le miroir on arrive.

Mélanie : Il va rentrer, il va essayer il va être tout déçu!  (rires!)

Rodger : Ah mais faut le dire à l’envers aussi ! (rires!)

Vous semblez avoir des noms de scènes qui participent aussi à la mise en place de l’univers «Dead Stereo Boots»  comment les avez-vous choisis?

Rodger : En fait dans l’ancien groupe il y avait deux Thomas et j’ai donné un pseudo à celui que je préférais… Puis l’autre est mort alors… (rires!)
Daron: Il était bassiste en plus…
Rodger : Bun oui mais le pauvre… Il est mort mais faut pas jouer de la basse! C’est suicidaire comme instrument!
Je l’ai appelé Daron parce que c’était un peu le papa du groupe, les autres étaient complètement schizophrènes, je suis pas très stable non plus… Le chanteur était encore moins stable… Et lui c’était le mec le plus calme du groupe. Et puis un jour il s’est pété les chevilles en faisant le con…
Daron : Oh ça m’est arrivé plus d’une fois!

Mélanie : Ah j’imaginais que tu t’étais pété les deux d’un coup!

Daron : Ah si si! Les deux d’un coup! Je faisais du trampoline…
Rodger : ….  Bourré. (rires!) Donc je l’ai appelé Daron et puis c’est resté.

IMG_9233

Il vous vient d’où cet engouement pour la musique des années 60?

Rodger : Je pense qu’on rentre dans une période de musique très… Enfin… Pas très vrai quoi… Je pense qu’on a envie de retrouver une ambiance où on pouvait pas tricher pendant l’enregistrement, t’avais pas quinze mille pistes pour enregistrer, il y avait pas tous les moyens technologiques non plus… Voila, la chaleur de cette vérité-là nous plaisait énormément (Se tournant vers Daron) Tu me dis si je me trompe mon chéri?
Daron : Moi je rajouterai perso que j’ai commencé à écouter de la musique fin 90-2000, c’était un petit renouveau du rock avec OASIS, THE STROKES, les WHITE STRIPES et toute la clique. Du coup en écoutant j’avais envie de me plonger dans ce qui fait leurs racines à eux et t’arrives vite au rock des années 70; LED ZEP, les STONES… Et automatiquement ça ramène au blues, la lignée du rock ramène jusqu’à Robert Johnson.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=-5SgVJIjAKQ]

Je n’ai pas pu m’empêcher de constater que sur scène, Daron fait souvent tomber sa charleston en fin de concert et que Rodger a une sacrée répartie vis à vis du public. Est-ce un simple jeux de scène?

Rodger : Oui bon… Après je suis un peu taquin… Mais quand on est dans notre truc il y a plus rien autour, il y a le sheitan qui arrive et qui nous laisse parler!
Daron : Au Fimu avec la chaleur et la taille de la scène on avait envie de tout envoyer, t’as bien vu la batterie à la fin…
Rodger : Oui c’est le côté instinctif j’ai envie de dire, le rock c’est quand même un truc super spontané, si t’as un discours préparé à l’avance on le sent et c’est dommage. Bon après il y a aucune animosité dans ce qu’on dit mais c’est plus pour véhiculer un esprit de liberté… Ça commence à être intéressant quand le public répond et qu’il y a une véritable interaction.

Parmi toutes les définitions musicales, qui ont toujours quelque chose d’artificiel, on lit souvent que vous faites du rock garage, moi j’ai l’impression que vous êtes quelque part entre le blues, le stoner et … Hanni El Khatib. Qu’en pensez-vous?

Rodger : Je pense que plus le groupe avance et moins on se met de limite sur les genres de musique qu’on va faire. Sur l’album qui va arriver je pense que les gens vont halluciner. Le blues reste la base du truc mais on s’en détache de plus en plus. Le stoner ouais c’est un truc que j’écoute énormément, QUEEN OF THE STONE AGE est dans le top trois de mes groupes préférés! Après il y aussi du punk… Du grunge…
Daron : La difficulté c’est qu’on fait plein d’interviews et chacun a son idée de ce qu’on est mais nous on a pas vraiment de réponse… Le côté brut c’est aussi ce qu’on est et/ou ce qu’on veut faire ressortir.
Rodger : J’pense qu’on veut pas non plus s’enfermer dans un style, c’est pas parce qu’on a commencé avec un truc plutôt blues qu’on va réitérer… Moi j’ai commencé par le hip-hop, Daron le Jazz, ça nourrit la musique et avec le temps on pourra caser toutes nos influences. Je pense qu’au fur et à mesure on pourra plus trop mettre un style sur ce qu’on fait, enfin j’aimerais bien… J’aimerais bien qu’on dise «ce groupe là fait du DSB» ce serait le plus beau compliment qu’on pourrait avoir d’ici quelques années.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=PWEZT777tTE]

Question pour mon coloc, quelle est la marque de ta guitare au son si… Dead Stereo Boots ?!

Rodger : C’est une Roadrunner, elle vient de chez un luthier français, nancéien même, c’est un mec qui a eu plusieurs groupes, qui a fait du garage… C’est un mec que j’adore qui me donne énormément de conseils. Il a quand même fait des guitares pour Bo Diddley, plus récemment il a travaillé avec DYONISOS, il a bossé avec THE KILLS…
Daron : il a pas besoin d’avoir une super boutique bien faite parce que son travail est reconnu au niveau international.

Quels sont vos projets? Comment espérez-vous voir le groupe dans 5 ans, dans 10 ans?

Rodger : Dans 5/10 ans nous serons morts. Déjà moi je meurs cette année.

Ah bah oui 27 ans, Amy Winehouse tout ça…

Rodger : En gros en novembre on sort notre prochain E.P avec un clip qui amènera l’album qui sortira début 2015 qui lui amènera notre nouvel univers qui risque de surprendre énormément les personnes qui nous suivent depuis le début et après… Concert! Concert! Concert! Et ça c’est grâce à notre manager à qui on envoie plein de coeurs parce que c’est le meilleur manager du monde!

IMG_9237

Les DEAD STERO BOOTS sont en somme, deux mecs aussi énervés que drôles, aussi déchainés que sérieux et enfin aussi investis que libres. En plus d’avoir rencontré des musiciens pour une interview, nous avons rencontré des mecs avec lesquels le contact est très bien passé et nous continueront de les voir. Si vous voyez ou entendez qu’ils passent près de chez vous et que vous allez les voir, alors j’aurais bien fait mon travail. Comme d’habitude, lorsque Pokaa aime, Pokaa aime jusqu’au bout. Pokaa ne manquera pas de tenir ses lecteurs informés de l’actualité de ses coups de coeur desquels font partie les DEAD STEREO BOOTS.


FACEBOOK
TWITTER
SITE OFFICIEL
SOUNDCLOUD
TUMBLR

 [youtube http://www.youtube.com/watch?v=bkwRk_l5YRw]

Photographie: Fouad Dautovic & Mélanie Rivaud

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here