Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Voyage en train depuis Strasbourg : 3 jours à Barcelone, entre tapas et Sagrada Familia

8.6k Lectures
Publicité

Vous rêvez d’un peu de soleil, après ces dernières semaines pluvieuses ? On a la solution pour vous ! Préparez vos valises, on vous emmène en Espagne et plus précisément à Barcelone. Au programme, visites, tapas et de nombreux kilomètres de marche.

Barcelone est une ville qui n’a plus besoin d’être présentée. Située au bord de la mer Méditerranée, sur la côte est de l’Espagne, la capitale de la Catalogne (leur région, et ils/elles y tiennent) est prisée par de nombreux touristes. 

Comme vous le savez, Chez Pokaa, nous nous efforçons régulièrement de vous proposer des articles qui valorisent les déplacement en train, à vélo ou à pieds. Il est donc tout à fait possible d’aller jusqu’à Barcelone depuis Strasbourg en train, avec une correspondance à Paris, pour un trajet oscillant entre 10 et 13 heures.

Publicité

Bien-sûr, nous avons aussi conscience que ces road-trips en mobilité douce peuvent se heurter à certains obstacles : budget ric-rac, contraintes géographiques, dos et genoux capricieux, marmots impatients ou contraintes horaires. Alors, même si on vous encourage, si vous le pouvez, à choisir des moyens de transports plus écologiques, pour celles et ceux qui ne le peuvent pas, sachez qu’il est également possible de rejoindre Barcelone en avion depuis l’aéroport de Strasbourg.

À noter à l’arrivée : pour rejoindre la ville depuis l’aéroport, il faut comptez une trentaine d’euros en taxi pour approximativement 15 minutes de route, bien qu’une alternative (moins chère) existe en bus.

Riche en histoire, fondée par les Romains il y a 2000 ans, Barcelone a été influencée par de nombreuses cultures. Dynamique et cosmopolite, elle est aujourd’hui reconnue en partie pour son architecture unique inspirée des œuvres de l’architecte catalan Antoni Gaudi.

Jour 1 : Zoo, parc de la Ciutadella et Aquarium de Barcelone

L’hôtel que nous avons choisi pour notre séjour ne paye pas de mine de l’extérieur. Il s’appelle Hostal Apolo, et propose un bon rapport qualité/prix pour sa localisation, chose essentielle pour nous. L’hébergement ne propose cependant pas de formule petit déjeuner. Qu’importe, on trouvera à manger !

Comptez environ 90€ la nuit pour deux, mais attention lors de la réservation : certaines chambres ne disposent pas d’une salle de bain privative. Le réceptionniste parle français, on obtient la chambre un peu plus tôt que prévu et nous partons ensuite explorer la ville, un peu avant 12h.

Barcelone
© Anthony Weissmuller / Pokaa

Pour ce premier jour, notre choix s’est porté sur le thème animalier. Au programme d’abord, la visite du Zoo de Barcelone. Il faut compter une vingtaine d’euros par personne, et il est ouvert chaque jour de 10h à 20h en période estivale.

Aménagé en 1892 dans le parc de la Ciutadella, le zoo occupe 15 hectares et accueille environ 7 500 animaux : primates, dauphins, lions, gazelles, mais aussi oiseaux et reptiles.

Les allées sont larges et agréables, le soleil est au rendez-vous. Pour avoir déjà fait le Zoo de Beauval en France, celui de Barcelone est une réelle bonne surprise. De plus, le parc est relativement vide au moment de notre visite : nous en profitons donc un maximum.

Nous déambulons pendant plus de deux heures avant de ressortir plutôt conquis. À noter que l’entrée offre l’accès au parc pour la journée : vous avez donc largement le temps de faire et de refaire le tour si le cœur vous en dit !

On décide ensuite de faire un tour dans le parc de la Ciutadella. Il est rempli de vie : bruits d’oiseaux, enfants qui se baladent ou jouent, vélos, coureurs/ses ou marcheurs/ses ; c’était très agréable de se promener dans cet endroit arboré en plein centre-ville. On aperçoit au loin l’ « Arc de Triomf » de Barcelone.

Barcelone
© Anthony Weissmuller / Pokaa

Pour finir cet après-midi, direction l’Aquarium de Barcelone, situé au niveau du Port Vell, « le vieux port » de la ville. Là encore, le billet coute 25€ par personne et après une petite file d’attente, nous voilà très rapidement à l’intérieur.

On se balade pendant une bonne heure entre les 35 bassins, les 11 000 poissons et les 450 espèces différentes présents sur le site.

On reste bouche-bée devant l’aquarium à 180 degrés qu’il est possible de contempler sur un tapis roulant. Effet garanti. Malgré tout, si les requins, poulpes et raies menta font leur effet, on finit par sortir de la visite moins conquis(e) que par le zoo. C’est éventuellement à faire, mais ce n’est, selon nous, pas un incontournable.

Jour 2 : Big Fun Museum, Rambla, Mercat de la Boqueria et plusieurs places de la ville

La seconde journée commence par un réel moment de détente au musée Big Fun Museum. On était tombé(e) dessus par hasard sur les réseaux sociaux et il a attiré notre curiosité. Située sur la Rambla, l’allée principale de Barcelone, c’est un énorme terrain de jeu de 2 500 m2. On paye les 25€ d’entrée et on s’aventure à l’intérieur.

Barcelone
© Anthony Weissmuller / Pokaa

C’est définitivement l’endroit idéal à tout âge pour faire des photos souvenirs. Dans un univers coloré à souhait, on passe d’une pièce remplie de miroirs à un labyrinthe, en passant par des salles thématiques, toutes plus folles les unes que les autres. Je n’en dis pas plus pour laisser la surprise, mais la découverte vaut le coup.

C’est sur les coups de midi que nous sortons du musée, et la faim commence à se faire sentir. Direction le Mercat de la Boqueria qui se situe seulement à quelques mètres et qui nous faisait envie depuis notre arrivée de la veille.

Barcelone
© Anthony Weissmuller / Pokaa

Plus grand marché frais d’Espagne et aussi bien fréquenté par les locaux que par les touristes, ses origines débutent au 13ᵉ siècle avant de prendre sa forme actuelle dès 1914, date à laquelle le toit en fonte fut achevé.

Malgré le monde, on s’introduit au milieu des étales. Les stands proposent des produits frais et colorés, les yeux ne savent plus où regarder, l’odorat sent des saveurs incroyables et le cerveau ne sait plus de quoi il a envie. Les photos parlent d’elles-mêmes. Pour ce midi, on s’arrête sur des cornets de jambon ibérique et fromage pour 5€.

Petit tips : les prix ont tendance à être plus élevés à l’avant qu’à l’arrière. N’hésitez donc pas à déambuler dans les allées avant de faire votre choix.

Barcelone
© Anthony Weissmuller / Pokaa

Après manger, on décide de retourner sur la Rambla, LA rue touristique de Barcelone, collée au marché et longue de 1,2 km. Elle s’étend de Plaça de Catalunya (place centrale de la ville que nous décidons d’observer au passage) au Port Vell, où nous étions hier pour l’aquarium.

Restaurants, boutiques, souvenirs, fleuristes, musicien(ne)s de rues, nous prenons plaisir à déambuler de chaque côté de cette avenue pédestre au centre, mais avec une route étroite pour les voitures de chaque côté. On décide de prendre notre temps et de se faire plaisir avec un peu de shopping pour nous et pour nos proches.

Seul point noir : devant chaque restaurant, des rabatteurs/ses essaient de nous faire entrer à l’intérieur à tout moment de la journée (et non, désolé pour vous, on vient de se régaler d’un cornet de jambon ibérique). Une remarque qui vaudra d’ailleurs pour l’ensemble du séjour.

Barcelone
La Plaça Reial. © Anthony Weissmuller / Pokaa

Le sac bien rempli et le porte-monnaie allégé, on décide aussi de déambuler jusqu’à se perdre dans les rues du quartier gothique situé à deux pas. On finit par tomber sur la Plaça Reial, très animée, qui comporte de nombreux restaurants et bars touristiques.

La journée nous a donné faim et nous nous mettons en quête d’un restaurant pour manger. Au détour d’une rue, toujours dans le même coin, on finit par se poser à La Cava Universal qui propose notamment des tapas. Nous prenons d’entrée un mojito bien mérité pour l’apéritif.

Barcelone
Un régal. © Anthony Weissmuller / Pokaa

Il est environ 19h quand nous commandons nos tapas pour le repas : pains avec de la tomate, des patatas bravas, des calamars frits et pour ne pas changer… une assiette de jambon ibérique à partager.

Le repas était très bon, le service rapide, le cadre très agréable et la note correcte : comptez une soixantaine d’euros pour tout ce qu’on a pris, boissons incluses. Après ça, on retourne à l’hôtel pour clôturer cette deuxième journée.

Jour 3 : Sagrada Familia et Parc Güell

C’est déjà la dernière journée complète à Barcelone. Ce matin, on ne perd pas de temps, car le programme s’annonce chargé ! Après avoir pris un petit-déjeuner sur le pouce, nous nous mettons rapidement en route direction la bouche de métro située à quelques dizaines de mètres de l’hôtel. Là encore, gros point positif pour l’hôtel.

Pour la première fois du séjour, donc, on décide de prendre le métro. Comptez un peu plus de cinq euros pour deux billets « trajet simple ». Après 20 minutes de transport, nous voilà arrivé(e)s à destination… ou presque. Il reste un sacré dénivelé à monter pour nous rendre au très célèbre parc Güell sur les hauteurs de la ville. Bien que des escalators soient en train d’être installés dans la rue qui mène en haut (oui oui, dans la rue), ils ne sont pas encore fonctionnels.

Barcelone
Envie de monter ? © Anthony Weissmuller / Pokaa

Une fois arrivé(e) en haut, la visite peut commencer. À noter qu’il est quasiment impératif de réserver sur le site internet officiel ou sur les différentes plateformes de revente, tant le site est prisé, et les places limitées. De notre côté, on avait pris les billets à l’avance pour 46 € à deux et nous rentrons donc sans encombre à l’heure prévue.

Barcelone
© Anthony Weissmuller / Pokaa

Dès l’entrée, on se rend compte de la foule présente dans le parc. Il est tout à fait possible de s’y balader, mais prendre des photos sans des personnes dessus est impossible.

L’architecture du Parc Güell a été conçue par le catalan Antoni Gaudi, en suivant le courant du modernisme catalan. Il n’avait qu’un seul souhait : faire cohabiter nature et œuvre humaine.

Au sein du parc, l’intégralité des structures présente des formes organiques. Les couleurs sont vives et de nombreux éléments ou formes sont inspirés par la nature.

On finit par tomber sur la place de la Nature au centre du parc, qui offre une vue imprenable sur Barcelone. Après un peu plus de deux heures de visite, nous décidons de partir vers un autre lieu incontournable.

Et ce lieu n’est pas des moindres : la Sagrada Familia, que l’on rejoint après une heure de marche depuis les hauteurs de la ville. Là encore, la réservation est indispensable.

Basilique emblématique de Barcelone conçue par l’architecte Antoni Gaudi, les travaux ont débuté en 1882 et ne sont toujours pas finis aujourd’hui. Entre modernisme catalan et art nouveau, Gaudi a intégré un maximum d’éléments de la nature dans sa conception.

À l’aide d’archives et de modèles laissés par l’architecte de son vivant, la construction avance toujours aujourd’hui. Elle devrait être achevée pour 2026, célébrant ainsi comme il se doit la mort de l’architecte.

Après avoir pu admirer l’extérieur, nous rentrons et on se prend une véritable claque : c’est splendide ! La lumière entre de tous les côtés à travers les vitraux colorés, créant ainsi une atmosphère particulière, magique. Les colonnes ressemblent à des arbres qui soutiennent le plafond, en forme de voûte. C’est incroyable, indescriptible.

Nous en profitons pendant un long moment, prenant aussi le temps de se poser sur les bancs pour contempler l’œuvre et se rendre compte de ce qu’on est en train de voir. Ayant déjà eu la chance de voyager à plusieurs reprises, je pense que c’est de loin le bâtiment qui m’a le plus marqué et impressionné.

C’est là-dessus que se clôture notre escapade à Barcelone.

Alors oui, il restait encore des choses à faire : regarder un match du FC Barcelone, se baigner dans la mer (elle était trop froide, on n’a même pas essayé), visiter la cathédrale de la ville ou encore aller à PortAventura, un super parc d’attraction à 1h de la ville. Mais on a préféré garder ça pour une prochaine fois 😉

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Sorties"

À la une

Voyage en train depuis Strasbourg : 3 jours à Barcelone, entre tapas et Sagrada Familia

Commentaires (2)

  1. Bonjour bel article qui permet de se faire une idée agréable. Cependant il aurait été agréable d’avoir des infos sur le tarif du train, ou de l’avion, et aussi une toute petite addition pour avoir une idée d’un week-end. Votre article me permet de me faire une idée merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Sorties”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !