Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Randos loin de la foule et arche naturelle : voyage au cœur de l’Alsace verte, à 1h de Strasbourg

29.3k Lectures
Publicité

☀️ Collaboration commerciale (sans droit de regard) avec l'Office de tourisme de l'Alsace Verte ☀️

Alors que l’été arrive bientôt, partons à la découverte de l’Alsace Verte, un territoire qui continue d’étonner grâce à ses paysages, ses points de vue et ses reliefs escarpés. On a le plaisir de vous emmener sur quelques-uns des très nombreux chemins de randonnées qu’offre ce bout d’Alsace du Nord à la fois mystérieux et particulièrement bien préservé, situé à 1h de Strasbourg. Et puisqu’on est Pokaa, on va bien sûr vous parler gourmandise et petits plats !

L’Alsace Verte c’est un vaste territoire entrecoupé de forêts, de moyennes montagnes et de plaines teintées de nuances de vert, le tout implanté au coeur des Vosges du Nord.

Situé entre la Moselle et l’Allemagne, à une quarantaine de kilomètres de Strasbourg, il est de ces grands espaces qui offrent l’image d’une véritable Alsace de carte postale, loin des immenses plaines agricoles qui entourent sa capitale.

Publicité

Ici, les paysages sont vallonnés, très variés du nord au sud, et certains villages, où les maisons à colombages sont particulièrement préservées, nous emmènent loin dans le passé. 

De Niederbronn-les-Bains et du Grand Wintersberg à l’ouest, jusqu’aux villages blancs de Hunspach et Seebach à l’est ; des châteaux fortifiés de Obersteinbach au nord jusqu’à Betschdorf au sud, c’est plusieurs centaines de km2 de découvertes qui attendent les voyageurs/ses.

alsace verte carte
Carte de l'Alsace Verte. © Office de tourisme de l'Alsace Verte / Document remis

Accessible directement en train depuis Strasbourg (on peut y mettre le vélo jusqu’à Niederbronn-les-Bains), ou en voiture, la meilleure manière de découvrir l’Alsace Verte, c’est bien sûr la randonnée.

Aujourd’hui, avec Sandrine, notre guide du jour et référente pour l’Office du Tourisme, on vous montre quelques sentiers, avec en bonus de jolis points de vue pour voir l’Alsace autrement.

Une journée de rando en Alsace Verte, une région qui porte bien son nom

Aujourd’hui, c’est aux abords de Climbach, une petite commune située à une cinquantaine de kilomètres de Strasbourg (et entourée de forêts), que l’on commence notre journée en Alsace Verte.

C’est sur le sentier de Climbronn, au départ de la petite chapelle du village, que l’on débute notre randonnée. Une boucle de 7 kilomètres accessible à l’ensemble des randonneurs et randonneuses.

Très vite, sur notre chemin, on croise la route des vestiges de la Ligne Maginot, un fossé antichar construit dans les années 30 qui nous rappelle qu’ici, les vestiges de la Seconde Guerre mondiale sont nombreux.

Le ciel s’éclaircit de plus en plus, les k-way tombent, et on peut enfin profiter de la forêt, de son calme, et de la densité des feuillages qui aiment plus la pluie que nous.

Sur notre route, on profite d’une diversité surprenante de paysages, d’essences d’arbres, et même les digitales pourpres  (les fleurs que l’on voit sur les photos ci-dessous) sont de sortie, et c’est assez inhabituel d’en voir autant. On en profite aussi pour picorer quelques myrtilles, mais attention de bien les laver avant de les consommer !

Les paysages défilent, les kilomètres s’enchainent dans un calme absolu, on grimpe juste assez pour faire chauffer les mollets, et on prend un bol d’air frais bien mérité.

Plutôt plate autour de Strasbourg, l’Alsace offre ici des reliefs vallonnés, et des points de vue qui nous donnent à voir un panorama magnifique sur les vallées des alentours. Autre point très positif : les chemins ne sont pas bondés de monde, ce qui permet d’avancer à son rythme et en profitant de chaque instant.

Au fur et à mesure, la faim se fait sentir. Mais avant de déjeuner, notre guide du jour, Sandrine, souhaite nous montrer un lieu hors du temps : un atelier un peu particulier. 

Alsace verte randonnée forêt paysage château
© Bastien Pietronave / Pokaa

Pfaffenbronn : à la découverte d’un moulin à huile qui nous téléporte dans le passé

À Pfaffenbronn, un petit village situé à 1h de Strasbourg et à quelques kilomètres à peine de notre lieu de randonnée, Sandrine nous ouvre la porte de l’atelier de Chrétien Jaming, le descendant d’une famille d’artisan(e)s.

Ici, des générations se sont succédées autour d’un moulin à huile mécanique datant de 1827 : un colosse de pierre de plusieurs tonnes placé au milieu d’un atelier de pressage. L’atmosphère est juste incroyable.

Orné d’outils centenaires ainsi que de vieilles pierres ancrées dans le sol depuis des décennies, et baigné d’une lumière qui accentue le mystère, on est loin, très loin de 2024.

Dans cette ambiance vraiment saisissante, on pourrait tourner un film d’époque, là, tout de suite, sans rien bouger. En plus, pour nous prouver que le moulin est parfaitement entretenu depuis des générations, Chrétien le met en route, et croyez-nous sur parole : c’est sacrément impressionnant à voir !

Et bien sûr, puisqu’ici notre artisan du jour produit de l’huile (colza, noix, noisette), on fait nos petites emplettes. Si vous êtes  dans le coin, on vous conseille chaudement de passer y faire un tour !

L’Auberge du Pfaffenschlick, sa terrasse, ses spaetzles et sa tarte aux myrtilles

Pour nous remettre de notre matinée sportive, direction l’Auberge du Pfaffenschlick, un bâtiment ancien situé en plein coeur de la nature, et tenu depuis des générations par la famille de Hervé Séraphin, notre hôte du jour.

Dans ce grand restaurant à l’ambiance chaleureuse, presque autant qu’un chalet de montagne, l’équipe propose une cuisine alsacienne typique et gourmande.

Épaule de sanglier mijotée, suprême de pintade aigre-doux, faux-filet, et suggestions du jour : on est bien en Alsace, et ça tombe bien, aujourd’hui, on n’a pas envie d’être ailleurs. 

Une petite bière, un kir, une glace et une tarte aux myrtilles au soleil, on est vraiment bien. L’hospitalité de monsieur Séraphin, qui en connaît un rayon sur la région, nous permet d’en savoir encore plus sur le petit monde qui nous entoure.

Des points de vue à couper le souffle, un autre regard sur l’Alsace du Nord

Le rocher du Wachtfels 

Après avoir englouti bien trop de calories, on part en direction de la forêt domaniale de Steinbach.

C’est sur site forestier, après avoir croisé des villages magnifiques où presque toutes les maisons à colombages sont encore debout, que Sandrine souhaite nous montrer l’un des plus beaux points de vue de la région : le site du rocher du Wachtfels.

Accessible grâce à un circuit de randonnée (pour toutes les informations, on vous conseille de contacter l’office de tourisme de l’Alsace Verte), ce site offre un panorama sur la vallée du Steinbach, et le village d’Obersteinbach, en contrebas.

On en a vu des recoins en Alsace, on en a tâté du grès rose, mais on peut vous dire que ce rocher creusé par l’érosion, et perché à plusieurs centaines de mètres au-dessus du sol, offre l’une des plus belles vues sur l’Alsace.

Même si la météo n’était pas au rendez-vous au moment de notre passage, on est tout de suite pris par un sentiment d’immensité, tout aussi grisant qu’inquiétant. D’ailleurs, on vous rappelle de bien faire attention de ne pas chuter, et ne venez surtout pas de nuit !

Le château de la Wasenbourg

On poursuit notre balade du jour par la découverte des ruines du château de la Wasenbourg.

Accessibles par le sentier de la Wasenbourg, directement depuis Niederbronn-les-Bains (on rappelle qu’un train direct de Strasbourg peut nous y emmener), on y accède facilement en 30 à 45 minutes de marche depuis le village.

Sous le soleil, après une marche assez sportive, on découvre une ruine datant du XIIIe siècle. Un vestige du Moyen Âge situé à 423 mètres d’altitude, et perché sur la colline du Reisberg.

Classé au titre des Monuments historiques depuis près de 130 ans, le château a toujours fière allure, et certains de ses ouvrages (dont la fenêtre aux neuf lancettes et sept rosaces) sont encore parfaitement préservés.

À cette hauteur, et sous un ciel désormais parfaitement dégagé, on profite d’une vue impressionnante sur la région, et nos yeux nous portent très loin vers l’horizon.

Sur le même site, on croise également la route d’un édifice étonnant, une tour de guet édifiée à l’époque romaine qui servait d’observatoire à une légion qui a été créée par Jules César (rien que ça).

Cette même tour servait également de temple dédié au dieu Mercure… Décidément, l’Alsace est et restera une terre de mystères.

Un petit café gourmand au couvent ?

Avant de quitter l’Alsace Verte, direction la Maison mère des Sœurs du Très Saint Sauveur, un couvent bâti dans la première moitié du 19e siècle et situé sur la commune d’Oberbronn. Drôle de lieu pour un goûter n’est-ce pas ?

Pourtant, une partie de l’impressionnant édifice a été transformée il y a quelques années en hôtel-restaurant (L’Hôtellerie du couvent), pour accueillir les voyageurs et voyageuses de toutes religions ou croyances.

En entrant librement, on découvre un grand jardin, des ornements de fleurs, et on sent aussi le poids de l’histoire lorsque l’on observe, même de loin, ces bâtiments presque incrustés dans la forêt.

De notre côté, on s’installe sur l’une des petites terrasses pour prendre un petit en-cas. Attention cependant : l’établissement ne propose des goûters que certains jours et sur réservation, il faut donc bien les appeler en amont. Par contre, des plats du jour, des dîners dégustations, et même des brunchs, des soirées œnologie et des petits déjeuners sont régulièrement au programme !

Un lieu atypique pour profiter d’une bonne salade de fruits et d’un café gourmand. C’est sur cette note sucrée et sous un soleil radieux que l’on quitte les lieux.

Encore une fois, grâce aux bons plans de Sandrine et de l’Office du tourisme de l’Alsace Verte, on a pu découvrir des lieux méconnus, rencontrer des habitant(e)s aux histoires incroyables, et s’évader sans quitter les frontières de notre région.

Et bien sûr, ce que l’on vous a montré aujourd’hui n’est qu’une infime partie des richesses de l’Alsace Verte. Alors, si vous souhaitez en découvrir davantage, rendez-vous sur le site de l’Office de tourisme.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Évasion nature"

À la une

Randos loin de la foule et arche naturelle : voyage au cœur de l’Alsace verte, à 1h de Strasbourg

Commentaires (1)

  1. Merci pour ce voyage…
    Très beau récit et belle plume !
    Mír hànn noch veehl ze sanh ìn ùnserem scheenä Elsáss !
    Frendlichi Grèss.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Évasion nature”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !