Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Fées, sorcières et diable : randonnée dans une forêt enchantée, à 45 minutes de Strasbourg

58.5k Lectures
Publicité

Saviez-vous qu’il existe une forêt digne des contes de Grimm à moins d’une heure de Strasbourg ? On vous propose aujourd’hui un petit circuit d’exploration au cœur d’un endroit mystique, empreint de légendes – et que certain(e)s auraient sans aucun doute aimé garder secret. Grotte des fées, rond des sorcières, trou du diable et mont Saint-Michel, non, nous ne sommes pas à Brocéliande en Bretagne mais bien en Alsace, à Saint-Jean-Saverne. Suivez-nous !

Des forêts aussi belles que celle-là, il n’y en a plus beaucoup dans la région (contrairement à ce que l’on pense). Bien préservée des tempêtes par sa situation géographique, elle est encore vierge de toute replantation et très riche en espèces végétales et animales.

Publicité

Au printemps, ses feuilles sont denses et d’un vert incroyable, en été il y fait frais. On y trouve surtout une atmosphère étrange, magique et propice à tous les fantasmes. Bienvenue dans les méandres de la forêt domaniale de Saint-Jean-Saverne, un lieu mystique entre l’Alsace et la Lorraine, à 45 minutes de voiture depuis Strasbourg. 

Une randonnée facile pour les amoureux/ses de la nature

Le départ de cette rando de 9 km – et d’une durée de 3h – se fait au niveau du parking de la croix de Langenthal à Saint-Jean-Saverne. Vous pouvez évidemment vous y rendre en voiture.

Pour les plus courageux/ses, il est aussi possible de partir en train depuis Strasbourg jusqu’à la gare de Saverne, puis de se rendre à la croix à vélo (environ 20 minutes de pédalage en passant par Ottersthal et Eckartswiller).

C’est une boucle, on peut donc la faire dans les deux sens, mais de notre côté on préfère la terminer par le mont Saint-Michel, un promontoire avec une superbe vue sur toute la plaine d’Alsace et qui offre la possibilité de pique-niquer. Vous pouvez même (parfois) accéder à la petite restauration du chalet du Club vosgien quand c’est ouvert (et c’est parfait pour terminer la balade).

Le balisage suit les ronds rouges en passant par Rothlach, les roches plates (ou rocher des Dames) puis la grotte des fées. Plus d’infos sur l’itinéraire ici.

Un lieu enchanté, imprégné de légendes

On se laisse vite prendre par l’ambiance féérique qui règne ici. La chapelle Saint-Michel domine la colline : un haut lieu de pèlerinage depuis le XVIe siècle et érigé sur des vestiges bien plus anciens (époque gallo-romaine). 

Grotte des fées et mont saint michel Julia Wencker (24)-2
Le rond des sorcières. © Julia Wencker / Pokaa

Mais ce qui étonne surtout, c’est ce cercle creusé à même le rocher sur le promontoire, appelé « rond des sorcières ». Selon la légende, il aurait été le point de ralliement des sorcières du coin sous la direction d’Itha (épouse du propriétaire des lieux au début du XIIe siècle). Toutes ensemble, elles prenaient ensuite la direction de leur lieu de sabbat, le Bastberg (au-dessus de Bouxwiller).

Sous le rocher, une excavation appelée « grotte des fées » fait aussi l’objet d’histoires terrifiantes. Il s’agirait de la tombe de la fameuse Itha, emmurée vivante par son mari pour la punir de ses horribles méfaits.

Le « Hexenloch » appelé parfois « trou du diable », une ouverture naturelle dans la paroi nord du rocher, aurait des propriétés magiques. Il est vu par les païen(ne)s comme un symbole de féminité censé guérir la fièvre, les maux de tête et de dents et même favoriser les mariages heureux et la fertilité.

Un site archéologique et géologique d'exception

Sans vouloir casser la mystique locale, la forêt de Saint-Jean-Saverne c’est surtout un mine d’or pour les amoureux/ses d’histoire et d’archéologie. Le site a été habité et arpenté depuis l’Antiquité et les traces laissées par ces milliers d’hommes et de femmes feront la joie des fanas de vieilles pierres. Pélerin(e)s, païen(ne)s et grands seigneurs ont foulé ces sols et laissé leurs marques.

À chaque détour sa curiosité historique, par exemple le rocher des Dames, reconnaissable par ses pierres plates empilées, appartenait à des moniales. L’ancienne voie romaine pavée est aussi un incroyable vestige de l’Antiquité.

Un parcours chargé d’histoire, au-delà même de la légende, et imprégné de vie qui ne pourra que ravir celles et ceux qui l’emprunteront.

D’autres itinéraires sont possibles autour de ces sites où la forêt reste riche en surprises. N’hésitez pas à vous perdre un peu sur les sentiers pour prolonger le plaisir et à aller découvrir d’autres circuits sur le site Visorando.

Voie romaine saverne
Voie romaine. © Julia Wencker / Pokaa

Randonnée dans la forêt de Saint-Jean-Saverne
Départ à 45 minutes de Strasbourg
Distance du parcours : 9 km
Durée : 3h à 3h30

Plus d’infos sur l’itinéraire ici


Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Évasion nature"

À la une

Fées, sorcières et diable : randonnée dans une forêt enchantée, à 45 minutes de Strasbourg

Commentaires (8)

  1. Article intéressant, dommage d’y lire une “belle” faute de français dès le paragraphe de présentation. Le nom commun “emprunt” y est écrit à la place de l’adjectif “empreint”, grammaticalement très différent et d’un sens tout autre.
    À corriger donc.

  2. Une ballade très (trop) proche de l’autoroute A4 et de la LGV est ! Du coup, le côté bucolique est loin d’être au rendez-vous… loin d’être la meilleure rando de l’année !

  3. Merci pour cette suggestion, qu’importe les quelques commentaires… Cela m’a permis de passer un excellent dimanche matin pour quelques heures de randonnée pédestre. Je reviendrai en vélo bientôt.
    Continuez !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Évasion nature”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !