Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

3 430 €/m2 : le prix des appartements à Strasbourg a augmenté de 6,7 % en 2022

6k Lectures
Publicité

Comme chaque année, la Chambre des Notaires du Bas-Rhin et celle du Haut-Rhin ont dévoilé l’évolution du prix de l’immobilier à Strasbourg et aux alentours. En 2023, l’immobilier strasbourgeois continue sa hausse des prix, bien que disparate selon les quartiers de la ville.

Contrairement à d’autres secteurs, l’immobilier s’est très bien porté à Strasbourg et dans le Bas-Rhin en 2022. C’est, en résumé, les conclusions des Chambres des Notaires du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, rendues lors d’une conférence de presse organisée le 22 mars dernier. 

Publicité

Dans le détail, le rapport note par exemple que près de 10 000 appartements anciens ont été vendus en 2022 dans le Bas-Rhin, pour un prix médian au m2 s’établissant à 2 800 €, un nouveau record.

Dans le même temps, les studios dans l’ancien enregistrent une évolution de prix de 44,7 % entre 2012 et 2022 dans le Bas-Rhin, avec un m2 coûtant désormais 3 580 €.

balcon logement immobilier appartement
© Hugo Favre - Napoli / Pokaa

Un marché qui se porte bien… avec un petit bémol

À Strasbourg, le marché des appartements anciens continue lui aussi sa progression presque vertigineuse. En un an, le prix médian au m2 a en effet augmenté de 6,7 %, pour s’établir à 3 430 €/m2. Une évolution causée notamment par le fait que « le neuf est cher » selon la Chambre des Notaires du Bas-Rhin.

En effet, avec le problème des matériaux de construction aux prix très élevés, si ceux-ci commencent à se répercuter sur les prix de vente, « le prix du neuf devrait probablement exploser dans les années à venir ».

En attendant, l’ancien a toujours la cote à Strasbourg, avec un taux de rentabilité estimé à 4/5%. Seul problème, et notamment pour l’avenir : 28.5% des immeubles strasbourgeois classés en E, F ou G, et donc considérés comme des « passoires énergétiques », qu’il ne sera bientôt plus possible de proposer à la location. Risquant de mettre à mal la sacrosainte recherche de la rentabilité.

diagnostic énergétique exemple
© Ministère chargé du Logement

De fortes disparités de prix à Strasbourg, selon les quartiers

Quoiqu’il en soit, le secteur immobilier strasbourgeois reste dynamique. Ainsi, seuls deux quartiers possèdent des évolutions de prix négatives sur un an : la Krutenau, un quartier essentiellement dominé par de l’investissement locatif, et le quartier Kablé.

Au-delà, les 21 autres quartiers voient des augmentations très différentes selon leur localisation. Par exemple, Hautepierre connaît une explosion de son prix médian au m2, augmentant de 18,6 %, notamment à cause de la rentabilité du secteur Poteries, établie à 6%. Son prix médian reste cependant le plus bas à Strasbourg, avec 1960 €/m2.

histoire quartier hautepierre pokaa23
Hautepierre. © Nicolas Kaspar/Pokaa

On remarque également que les quartiers Mairie et Orangerie, les plus onéreux, connaissent une augmentation de leur prix médian supérieure à 10 %, tandis que tout le Neudorf augmente au moins de 8 % en un an.

Cette disparité se remarque même par rapport au type d’appartements vendus. Par exemple, si les quartiers Petite France et Contades ont le même prix au m2 médian et une évolution annuelle similaire, les appartements vendus sont de 40 m2 à la Petite France et plus de 100 m2 aux Contades.

Pour plus de détails, voici l’ensemble des chiffres sur l’immobilier strasbourgeois, dans le secteur des appartements anciens :

prix médian au m2 quartiers strasbourgeois appartements anciens mars 2023
© Chambre des Notaires Bas-Rhin et Haut-Rhin - Document remis
rivétoile immobilier logement appartement immeuble
© Hugo Favre - Napoli / Pokaa

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Info locale"

À la une

3 430 €/m2 : le prix des appartements à Strasbourg a augmenté de 6,7 % en 2022

Commentaires (8)

    • Bonjour,

      J’avoue ne pas comprendre votre commentaire. Dans l’article il est écrit que malgré des augmentations presque similaires et un prix au m2 médian équivalents, les Contades et la Petite France (pas l’Orangerie) ne vendent pas le même type d’appartements. 40m2 aux Contades contre 100 m2 à la Petite France.

      Bonne journée à vous,
      Nicolas Kaspar

  1. vous écrivez “40m2 aux Contades contre 100 m2 à la Petite France”
    je pense en fait que c’est 40m2 à la Petite France et 100 m2 aux Contades

    • Bonjour,

      Merci pour votre message. Il faudra sans doute dire alors à la Chambre des Notaires qu’ils se sont trompés dans leurs chiffres, puisque cette précision provient de ce qui est inscrit dans leur dossier presse.

      Bonne journée à vous,
      Nicolas Kaspar

  2. Vérification faite auprès de 2 notaires, il y a bien une inversion sans leur article….
    La surface moyenne aux Contades est de 100 m2, et de 40 m2 à la Petite France (ça parait même évident quand on connait les 2 quartiers)
    Je m’étonne de votre réponse plutôt laxiste, en effet cette inversion de surface saute aux yeux, mais si vous (en tant que média, voire en tant que “journaliste”) vous vous contentez de copier-coller des articles (et à priori vous en satisfaire) c’est votre choix….
    Décevant mais bon…

    • Merci de votre réponse éclairée, truffée de condescendance.

      Bonne fin de journée et bon début de week-end.
      Nicolas Kaspar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !