Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Évasion au bord du Rhin : une journée à Mayence, à moins de 2h de Strasbourg

4.1k Lectures
Publicité

Située à moins de deux heures de Strasbourg en voiture, légèrement plus si vous décidez de vous y rendre en train depuis la capitale alsacienne, la ville allemande de Mayence offre de belles activités à faire, en famille ou entre amis. Nous avons décidé d’y passer une journée le week-end dernier. On vous emmène découvrir cette ville construite au bord du Rhin.

190 km nous séparent de Mayence, ville allemande dans laquelle nous avons fait escale il y a quelques jours. Plus grande ville de Rhénanie-Palatinat avec ses 217 123 habitants répartis dans quinze quartiers, Mayence a été construite entre le Rhin et les vignobles. Elle est d’ailleurs la première ville du pays pour le commerce de vin.

Publicité
Mayence
© Anthony WEISSMULLER

Ancienne cité romaine, réduite en cendres en 1944 lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville est aujourd’hui le siège de grands médias comme ZDF, deuxième chaîne de télévision allemande, ou encore d’une des dix plus grandes universités du pays.

La ville est très facilement accessible en voiture et il est très simple de s’y garer, moyennant quelques euros. Lors de notre première balade, une chose nous interpelle immédiatement : les panneaux des noms de rues sont ou bleus ou rouges. 

Cela est tout sauf un hasard : les plaques rouges sont des rues qui mènent au Rhin tandis que les bleus lui sont parallèles. Habile.

Mayence
© Anthony WEISSMULLER

Étape 1 : La visite du musée Gutenberg

Mayence est la ville de naissance de Johannes Gutenberg, considéré comme le père de l’imprimerie. C’est donc en toute logique que, dans l’hypercentre de la ville, se trouve un musée lui rendant hommage.

En tant que Strasbourgeois, nous étions forcément intrigués par ce musée, puisqu’une place célèbre de notre ville porte le nom de Gutenberg ! On dit d’ailleurs que c’est au cœur de la Montagne Verte, à Strasbourg, alors qu’il débarquait de Mayence, que Gutenberg installa son atelier en 1420. Il y apprend la ciselure et des techniques d’alliages, qui lui permettront de concevoir des caractères d’impression résistants et reproductibles. À son retour à Mayence, il crée sa presse et imprime, quelques années plus tard, la première bible à 42 lignes… Qu’il tient sur sa statue place Gutenberg à Strasbourg. La boucle est bouclée.

D’ailleurs, les versions originales de deux de ces fameuses bibles à 42 lignes, imprimées au milieu du XVe siècle par Gutenberg, se cachent justement dans le musée ! Un trésor inestimable. 

Et justement, pour en revenir au musée : pour rendre la visite plus agréable, nous décidons de payer un supplément et de nous équiper avec les audioguides disponibles en français. Au total, l’entrée nous revient à 7 € par personne. En deux heures et sur quatre niveaux, l’exposition retrace la vie de Johannes Gutenberg, l’histoire de l’imprimerie, du livre ou de la presse au travers de nombreuses pièces d’époques.

Sans pour autant avoir d’attrait particulier pour l’imprimerie à la base, nous avons trouvé la visite était très intéressante, d’autant plus agréable grâce à l’audioguide. L’ambiance du lieu est très paisible et agréable. Une belle découverte !

Si vous souhaitez vous aussi le découvrir, le musée est ouvert de 9h à 17h du lundi au vendredi, et de 9h à 15h le samedi. Plus d’informations à retrouver sur le site.

Musée Gutenberg Mayence
© Anthony WEISSMULLER

Étape 2 : découvrir les lieux emblématiques de la ville

Incontournable à Mayence comme à Strasbourg : la Cathédrale. Du haut de ses 83 mètres (loin des 142 mètres de Notre-Dame de Strasbourg), celle de Saint-Martin de Mayence, appelé “Mainzer Dom”, trône fièrement dans le centre de la ville. D’un style architectural roman d’origine, de nombreuses transformations, extensions ou encore destructions ont fini par donner l’édifice tel qu’il est aujourd’hui.

À l’intérieur, de nombreuses personnes y font juste un tour ou prient. Il y a cependant bien moins de touristes que dans celle de Strasbourg.

Cathédrale Mayence
La Cathédrale de Mayence au centre de la place du marché © Anthony WEISSMULLER

À peine plus loin que la Cathédrale se situe l’église Saint-Étienne de Mayence. Construite dans un style art pré-roman à environ la même période que la cathédrale (Xe siècle), l’église a été presque entièrement reconstruite après les bombardements de 1945.

Une fois à l’intérieur, l’atmosphère y est tout autre. Les vitraux, à dominante bleus, créés par l’artiste Marc Chagall, amènent une lumière toute particulière. Il est également possible pour chacun de traverser un cloître gothique au sud de l’église. Un lieu qui vaut vraiment le détour et qui possède un charme indescriptible.

Étape 3 : petite pause déjeuner au "El Burro"

Manger mexicain à Mayence, ce n’est pas très local, on vous l’accorde. Ici, les plats traditionnels, ce sont plutôt le Fleischwurst (saucisse de viande à base de porc), les Mainzer Rippchen (côtelettes bouillies) ou encore le Handkäse mit Musik (fromage fait à la main accompagnée de vinaigre, vin d’huile et d’ognons).

Mais le restaurant El Burro nous a été conseillé personnellement par un joueur de football professionnel du club de Mayence, alors notre curiosité a pris le dessus. Le restaurant, qui se situe à quelques pas de la Cathédrale, nous plonge d’entrée dans un cadre et une ambiance branchée mexicaine où se rejoignent bon nombre de jeunes Mayençais.

De nombreuses spécialités mexicaines sont présentes sur la carte : nachos, burritos, chili con carne, tacos, bowls, quesadilla…  Tout est fait maison et est servi à toute heure de la journée ! Les plats sont envoyés rapidement malgré le monde présent dans le restaurant, et il est également possible pour les non-germanophones d’échanger avec les serveurs en anglais.

Le restaurant propose aussi une partie bar, qui sert de la bière locale venue tout droit d’une brasserie de la Forêt-Noire, ainsi que des limonades ou encore des thés glacés faits maisons. La carte ainsi que l’intégralité des boissons proposées sont à retrouver sur le site.

Étape 4 : promenade dans la vieille ville historique et au bord du Rhin

Pour découvrir une ville, rien de mieux que de s’y perdre. Aux alentours de la cathédrale, nous déambulons dans des petites ruelles animées, bordées de petites boutiques. L’architecture y est très belle, dans un style qui rappelle fortement les maisons traditionnelles alsaciennes.

Mayence
© Anthony WEISSMULLER

Nous n’hésitons pas à marcher quelques pas supplémentaires pour déambuler au bord du Rhin. Le soleil étant revenu après une petite averse, la promenade est plus que sympathique. Les berges, aménagées et facilement accessibles (transports en commun, parking juste à côté) sont idéales pour faire une pause hors de la ville.

7 km de quai permettent de se promener au bord du Rhin. De notre côté, après quelques dizaines de minutes, nous rebroussons chemin afin de nous mettre en route pour notre dernière activité.

Rhin Mayence
Mayence se situe au bord du Rhin © Anthony WEISSMULLER

Étape 5 : aller voir un match de football du club local

Pour finir cette belle journée, direction la Mewa Arena, en périphérie, pour y voir un match de football. Ce soir-là, le club local, le Mayence 05, accueille l’équipe du Borussia Mönchengladbach dans le cadre de la 22ᵉ journée de Bundesliga, la première division allemande.

Nous avons payé environ une quarantaine d’euros par place pour assister à la rencontre.

Mewa Arena Mayence
© Anthony WEISSMULLER

Les portes du stade ouvrent très tôt outre-Rhin et nous sommes déjà présents dans l’enceinte plus d’1h30 avant le coup d’envoi. Une fois mon écharpe pour revêtir les couleurs locales achetée, direction les stands de nourriture.

Contrairement au stade de la Meinau, il est uniquement possible d’y payer en carte bancaire. Ça peut paraitre être un inconvénient, mais cela augmente considérablement la vitesse des files !

Le ventre repu, direction la tribune pour assister à l’échauffement. Pourtant habitué des stades, je reste toujours bouche bée devant les parcages visiteurs pleins à craquer des stades allemands. L’ambiance monte avant le coup d’envoi, l’enceinte est pleine à craquer : 32 500 personnes sont présentes.

Sur le terrain, l’équipe locale pousse d’entrée et emmène les supporters avec elle. Le jeu n’a rien à voir avec ce que l’on peut voir en France : pressing, contacts, rapidité, on se régale ! 

Mayence finit par l’emporter 4 buts à 0, chipe la huitième place à son adversaire du soir et l’ambiance est incandescente et nous donne des frissons ! Une sortie à ne pas rater.

Mewa Arena Mayence
Le KOP donne de la voix ! © Anthony WEISSMULLER

Comme à l’aller, nous prenons les transports en communs pour retourner à l’hôtel. Des transports très bien rodés, habitués à déplacer chaque soir de matchs des milliers de supporters. 

Je vous conseille de les utiliser les yeux fermés, d’autant plus qu’un billet de match vous permet de les prendre gratuitement et qu’il est très difficile de se garer aux alentours du stade.

Pour conclure, on peut dire que la ville de Mayence vaut vraiment le détour. Elle possède un certain charme, entre lieux historiques et atypiques. Un séjour fort agréable dans un lieu accueillant et sous un beau ciel bleu qui donne envie de visiter d’autres villes allemandes.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Évasion nature"

À la une

Évasion au bord du Rhin : une journée à Mayence, à moins de 2h de Strasbourg

Commentaires (2)

  1. Autre raison de voir un match de foot c’est que Ajorque a été recruté la-bas 😉 Et autre raison d’y aller tout court, c’est leur carnaval de folie (500 000 spectateurs et plus de trois heures de défilé 🎉)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Évasion nature”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !