Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Café Balek : l’émission de radio strasbourgeoise qui ne se prend pas au sérieux

1.3k Lectures
Publicité

Tous les mercredis, des humoristes strasbourgeois se donnent rendez-vous dans l’émission Café Balek sur RBS (Radio Bienvenue Strasbourg). Ces copains disposent de deux heures pour parler d’actualité et de culture générale avec humour. Et si vous n’avez rien appris, ce n’est pas grave. Sans véritable objectif précis, l’émission est surtout là pour offrir un moment de franche rigolade aux auditeurs et aux auditrices.

Café Balek voit le jour au début de l’année 2021. Pourtant, l’idée d’une émission « pas trop cadrée où l’on peut se lâcher et s’amuser entre copains » ne date pas d’hier. Elle germe en 2019 dans les têtes de Blase et Ouutch, deux humoristes strasbourgeois. Butch, également humoriste, rejoint rapidement l’aventure. La première maquette du projet s’est même déroulée dans le salon de ce dernier.

Local stand up image00019
© Bastien Pietronave / Pokaa

Ce n’est que depuis cette saison que l’émission est programmée le mercredi, de 20h à 22h sur Radio Bienvenue Strasbourg (91.9FM). Les trois copains ont un objectif commun : « déconner autour de l’actualité et de la culture générale, ne pas se prendre au sérieux, et tester des vannes. » Café Balek ressemble de loin à un endroit où des amis se retrouvent pour parler de la pluie et du beau temps. « On aime bien cette ambiance Café-PMU », rappelle Blase.

Il faut dire que tout s’y prête ! Personne ne vient les mains vides. Bretzels, chocolats… le moment se veut convivial et bon enfant. Lors de l’émission du 18 janvier dernier, plusieurs invité(e)s sont présent(e)s : Bartosz, humoriste alsacien, Tommy Gottfer, qui se définit comme un comédien glouton et humoriste vorace et Julie Helwing, qui gère la communication du Café Balek. Butch s’occupe d’orchestrer la soirée.

Le jeu comme fil conducteur

Quelques minutes avant la prise d’antenne, les blagues fusent déjà dans le studio où il fait très vite chaud. Bartosz demande à Tommy Gottfer le nom de son artiste préféré. Connu pour son humour noir, le second n’hésite pas : Michel Fourniret. Le ton est donné. Perchés au 4e étage dans un immeuble offrant une vue imprenable sur la place Kléber, les chroniqueurs sont comme des boxeurs sur un ring. Tous les coups sont permis…ou presque.

L’horloge affiche 20h. Butch donne la parole à chacun avec habileté. La radio est une passion pour lui depuis l’enfance. L’animateur lance le premier jeu : Bartosz doit faire deviner des citations ou des paroles de chansons… en espagnol. Comme vous pouvez l’imaginer, le Haut-Rhinois ne maîtrise pas du tout cette langue. On pourrait même se demander s’il a déjà mis les pieds de l’autre côté des Pyrénées. Rajoutez à ça un accent alsacien, et le résultat est à pleurer de rire à en croire les réactions de ses amis autour de la table.

L’humoriste ne regrette pas de faire l’aller-retour depuis Mulhouse pour deux petites heures d’émission : « L’ambiance est excellente. Je ne sais pas si on fait rire les gens, mais nous, on rigole énormément. Je prends énormément de plaisir à venir jusqu’à Strasbourg pour faire le Café Balek. »

Butch aux commandes de l’émission café balek RBS
© Clément Lefebvre / Pokaa

Blase, Ouutch et Butch ont imaginé un autre jeu. Le but est simple : répondre aux questions posées par l’animateur et les chroniqueurs pour remporter des points. Cependant, le système de notation est quelque peu aléatoire comme le rappelle Tommy Gottfer au début d’un mini-jeu. « Je vous donne une définition et vous avez le droit de répondre ce que vous voulez ! Sauf la bonne réponse. De toute manière, la notation ne sera pas objective », annonce l’humoriste. Pour Blase, « cette compétition est un prétexte pour se taquiner. Si tu ne comptes pas les points quand tu joues au ping-pong, ce n’est pas amusant. Ici, c’est pareil ! »

émission café balek RBS
© Clément Lefebvre / Pokaa

« On ne veut pas savoir le nombre d’auditeurs »

Bartosz et son sens de la répartie, Tommy Gottfer et son humour noir, Julie et son rire communicatif… Le casting du soir offre différents styles d’humour aux auditeurs. Chacun peut y trouver son compte. Pour participer, il ne suffit pas d’être drôle. Les chroniqueurs possèdent une bonne culture générale. Musique, cinéma, politique, littérature… Les questions portent sur tous les thèmes.

Radio Bienvenue Strasbourg laisse carte blanche aux humoristes. « La seule directive concerne l’habillage musical. Il faut mettre de la musique qui se trouve dans les lignes éditoriales de la radio. Si ça ne tenait qu’à moi, il y aurait du Jean Ferrat… », s’amuse Blase.

Juste avant de rendre l’antenne, l’animateur laisse la parole aux chroniqueurs. L’occasion pour eux de donner leurs actualités aux auditeurs. L’horloge affiche 22h, l’émission se termine. Le résultat du soir est sans appel. Très large vainqueur, Tommy Gottfer fanfaronne. L’humoriste continue de taquiner ses partenaires. Butch lui rappelle en souriant que la saison est encore longue, et que le classement peut encore changer. Une chose est sûre, les participants se sont amusés.

Tous les ingrédients étaient réunis pour que les auditeurs passent un bon moment. Au fait, combien sont-ils à écouter ? « On ne veut pas savoir (rires) », répondent Blase et Butch d’une même voix. Les semaines se suivent, mais ne se ressemblent pas au Café Balek. Avec une équipe différente à chaque émission, le rendez-vous hebdomadaire est unique. Et si vous ne pouvez pas l’écouter, Café Balek est à retrouver en podcast.

Événement

Café Balek

Quoi ?

Émission humoristique

Quand ?

Tous les mercredis de 20H à 22H

 

où ?

Radio Bienvenue Strasbourg 91.9FM

Plus d'infos ?

La page Facebook

La page Instagram

Clément LEFEBVRE

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Café Balek : l’émission de radio strasbourgeoise qui ne se prend pas au sérieux

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !