Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

« Chère Amie » : l’élégante brasserie de 800m2 qui va transformer la Neustadt

16.9k Lectures
Publicité

Après le Stork, le groupe Diabolo Poivre continue ses projets d’envergure. Cette fois-ci, le groupe a choisi les anciens bâtiments de l’Hôtel des Postes pour créer son nouveau projet : la brasserie « Chère Amie ». Travaux, carte, prix et date d’ouverture, on te dit tout.

L’Hôtel des Postes va enfin retrouver vie. L’ancien centre de tri, construit entre 1896 et 1899, était à l’abandon depuis un bon bout de temps, pas grand monde ne souhaitant reprendre un lieu avec un des prix au m2 les plus élevés de la région.

Publicité

Le groupe Diabolo Poivre a décidé de relever le défi, pour y implanter son nouveau projet : la brasserie « Chère Amie ». Un lieu depuis un an en travaux, qui devrait ouvrir bientôt et secouer un peu une Neustadt certes classée au patrimoine mondial de l’Unesco, mais en grave manque de restos.

chere-amie-nouvelle-brasserie-neustadt-strasbourg12
© Vivien Latuner / Pokaa

Un lieu voulant s’inspirer du passé de l’Hôtel des Postes

Lorsqu’on rentre dans l’établissement, on est vite frappé par son gigantisme. 800m2 au total, 5 mètres de hauteur, 210 places assises et quelques vestiges conservés de l’ancien Hôtel des Postes, comme les arches en grès, voûtes et colonnes en fonte… Pas de doutes : on se trouve dans un bâtiment exceptionnel.

On observe alors la salle de 300m2 au coeur du lieu, placée sous une triple verrière, qui s’ouvre devant nous. Les travaux n’étant pas encore achevés, il faut s’imaginer un grand bar de 12m de long et de 30m d’envergure qui trônera au centre, ainsi que de grandes banquettes et une cuisine panoramique ouverte sur toute la salle.

Enfin, si rien n’est encore fait niveau déco, on nous promet une décoration brodée sur la thématique de la correspondance épistolaire et galante. Tout un programme.

Mais une question nous taraude tout de même ; pourquoi « Chère Amie » ? Selon Pascal Claude Drach, designer du groupe, c’est pour « conserver la notion de l’histoire du lieu et rester proche de la thématique postale », avec une « délicate désuétude du nom, plein de légèreté poétique ». Une recherche de légèreté poétique qui a d’ailleurs pris un peu de temps, puisque les équipes ont mis quelques jours à décider si une virgule devait être ajoutée ou non.

chere-amie-nouvelle-brasserie-neustadt-strasbourg6
© Vivien Latuner/Pokaa

Une carte donnant la part belle aux poissons, et des prix visant un public d’affaire

Passons maintenant au plat principal, c’est-à-dire, la carte. Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir manger à « Chère Amie » ? Sous la direction d’Alexandre Haudenschild, chef depuis 4 ans à La Hache, elle souhaite mettre en avant le poisson, ainsi que revisiter les plats traditionnels de brasserie française. Un pôle fruits de mer sera d’ailleurs installé dans un côté du bar.

On y trouvera ainsi une choucroute, un espadon grillé, un ceviche de merlan au gel yuzu, des plateaux de fruits de mer, un pâté en croûte pistaché ou encore une fricassée de volaille aux morilles. Pour les douceurs, on pourra se tourner vers le dessert signature de l’établissement : l’Enveloppe, un entremet chocolat aux épices. Pour finir, la carte évoluera à peu près tous les deux mois.

Si les différents plats donnent envie, leur prix en revanche auront un côté un peu plus piquant. Le menu du jour entrée plat dessert se place à 28 €, avec un plat du jour seul à 15 €. Pour d’autres plats, le ticket moyen se trouvera autour des 40/50 €. Pour donner quelques exemples, on se trouve sur du 24 € pour la choucroute aux 5 viandes, 12,50 € l’entrée de ceviche au merlan ou encore 21 € les petits légumes farcis niçois. Clairement, le public visé est le public d’affaire de la Neustadt, plus aisé que d’autres.

chere-amie-nouvelle-brasserie-neustadt-strasbourg7
Le futur bar. © Vivien Latuner/Pokaa

Une ouverture prévue fin du premier trimestre 2023… si tout va bien

Pour faire fonctionner tout ça, il y aura une équipe conséquente, en salle comme en cuisine. 40 personnes en tout sont attendues, et le groupe est encore en recherche de personnel. Quoiqu’il en soit, la date d’ouverture est pour le moment fixée à la fin du premier trimestre 2023… si tout va bien.

En effet, il manque plusieurs pièces au gigantesque tableau électrique du lieu, qui a pourtant été commandé en avance dès juin 2022. Ces difficultés d’approvisionnement pourraient retarder l’ouverture de « Chère Amie » de quelques semaines, voire mois.

Dans un secteur Neustadt aussi beau que dépourvu de restos, la brasserie « Chère Amie » promet de bouleverser le paysage. Si les tarifs ne conviendront pas à tous les budgets, on est tout de même curieux de découvrir un nouveau lieu. Alors rendez-vous dans quelques mois !

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Bonnes adresses"

À la une

« Chère Amie » : l’élégante brasserie de 800m2 qui va transformer la Neustadt

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Bonnes adresses”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !