Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Que pensent les touristes du marché de Noël de Strasbourg ? On leur a posé la question

10.2k Lectures
Publicité

Depuis son inauguration fin novembre, le marché de Noël bat son plein à Strasbourg. Après une édition 2021 marquée par des mesures sanitaires inévitables, cette 452e édition marque le retour en masse des touristes étrangers. Qu’est-ce qui motive des amis, des couples ou des familles entières à traverser des frontières pour venir flâner chez nous, un vin chaud dans une main et une munstiflette dans l’autre ? On est allé leur poser la question.

Si vous habitez Strasbourg à l’année, peut-être que vous aussi vous fuyez la Grande Île comme la peste : hors de question de finir piétiné par une horde de touristes surexcités à la vue d’une baguette flambée !

Flemme de voir votre manteau flambant neuf saccagé d’une tache de vin chaud à cause de cet autre touriste qui, absorbé par la vue de la flèche de la cathédrale, en oublie de regarder son chemin. Pas envie de traverser la Grande Île avec la peur lancinante de risquer à tout moment une perforation du tympan à la première mention d’une « Flammenkuechannhh » par un touriste « de l’intérieur ».

Et pourtant, et pourtant ! Sans eux, la magie des fêtes de fin d’année ne serait pas aussi éclatante sur notre belle ville qu’elle ne l’est actuellement. Chez Pokaa –comme chez Miss France-, on est pour la paix des peuples. C’est dans ce but qu’on a donc bravé le froid pour partir à la rencontre de nos touristes. Et – qui sait – ils sont peut-être sympas ? 

Publicité

“On a mangé des pommes de terre avec une sorte de cream cheese”

Tout commence au Marché Off, place Grimmeissen. On constate vite ce qui semble être une erreur stratégique, puisque ce marché a tout l’air d’un îlot de Strasbourgeois au beau milieu d’un océan de touristes.

Pas d’appareil photo reflex qui pendouille à l’horizon, on comprend qu’il n’y a pas (ou peu) de rencontres internationales à faire ici, mais au demeurant un excellent vin chaud à la mirabelle. Qu’à cela ne tienne, le premier descend tout seul.  On conserve l’éco-cup en prévision des prochains et direction la Petite France. Là-bas a priori, on ne devrait pas les louper. 

Marché de Noël illuminations stands
©Martin Savail

Sur la place Benjamin Zix, on fait la connaissance de deux copines coréennes.

En vacances à Paris, elles ont tenu à faire une escapade strasbourgeoise de deux jours : “Le marché de Noël de Strasbourg, on l’a vu à plusieurs reprises sur Instagram et YouTube. Il y a plein de Coréens qui viennent visiter Strasbourg en décembre et qui nous en ont parlé, c’est pour ça qu’on a tenu à venir !”.

Touristes coréennes marché de Noël
Les deux amies coréennes ont tenu à faire une halte à Strasbourg durant leurs vacances en France. ©Martin Savail

En tous cas, elles sont ravies de ce qu’elles ont pu goûter ici, à Strasbourg. Si elles évoquent immédiatement le vin chaud comme la découverte du séjour, elles mentionnent aussi des pommes de terre “avec une sorte de cream cheese”.

On est un peu perplexe. Un rapide coup d’oeil à leur galerie photo permet d’éclaircir la question : on y admire une splendide munstiflette bien coulante et brillante de gras. Visiblement, elles sont conquises : il est là le rayonnement de l’Alsace ! 

Ce qu’elles ont préféré ? La cathédrale, sans hésitation ! Ce qu’elles ont le moins aimé : la neige ! Eh oui : la magie de Noël c’est sympa, ne pas risquer de se casser la hanche à la première plaque d’égouts verglassée, c’est encore mieux.  

Cathédrale rosace illuminations Noël
©Martin Savail

On poursuit notre aventure sur la place du Château. Après une halte syndicale au stand de vin chaud, on est vite attiré par une tablée où ça se marre en anglais.  

Julia, Janice et Theresa dégustent un chocolat chaud. Toutes les trois américaines, elles vivent près de Francfort où elles ont suivi leurs maris militaires. Si deux d’entre elles ont déjà visité Strasbourg, c’est à toutes leur grande première au marché de Noël.  

Elles aussi ont choisi de visiter le marché de Noël de Strasbourg après en avoir eu des échos positifs par plusieurs personnes. Après cette première expérience, elles sont unanimes : “Ça n’a rien à voir avec ce qu’on trouve en Allemagne et c’est même mieux qu’à Colmar”. Elles aussi citent immédiatement la cathédrale comme ce qu’elles ont préféré. 

Le point négatif ? La neige, encore et toujours : “Est-ce qu’en France, on ne met pas de sel dans la rue ?”. Si, mais il a neigé par-dessus.  

Super enthousiastes, elles posent volontiers pour immortaliser ce moment entre amies. “Je n’ai pas les yeux fermés à cause du flash ?” Non, vous êtes parfaites ! 

Touristes américaines au marché de Noël
Theresa, Janice et Julia profitent de leur chocolat chaud avant de rentrer en Allemagne. ©Martin Savail

“Toute la ville dégage une énergie différente”

On termine notre périple place Broglie, où on tombe sur un groupe de potes venus profiter du marché de Noël tous ensemble. Étudiants à la faculté de lettres de Strasbourg, ils viennent de Thaïlande, des États-Unis, du Brésil et de Roumanie.

Arrivés pour la rentrée de septembre, ils découvrent pour la première fois la ville transformée pour la période de Noël. Vinicius, un des deux Brésiliens, semble conquis : “J’aime beaucoup ! Toute la ville dégage une énergie différente.”

Il est appuyé sur ce point par Benjamin, l’Américain : “L’ambiance change, c’est une autre vibe. J’aime bien et pourtant je ne suis pas fan de la période de Noël. 

Etudiants place broglie marché de Noël
Venus des quatre coins du monde, ces étudiants partagent ensemble un moment convivial au marché de Noël ©Martin Savail

Si tous ont l’air d’avoir apprécié les produits culinaires, Benjamin insiste sur un point négatif : “Les bouchons… je prends le bus chaque jour et ça prend beaucoup beaucoup plus de temps. Qu’est-ce qu’on te comprend, Benjamin. 


Pause vin chaud.


On termine notre soirée à la rencontre des touristes du marché de Noël avec deux amies espagnoles, qui passent l’année ici grâce au programme Erasmus. Décidément, la place Broglie semble être the place to be pour les étudiants fraîchement arrivés !  

Toutes les deux évoquent leurs découvertes culinaires : les Männele, le jus de pomme chaud et les saucisses !  

Touristes Marché de Noël
Venues d’Espagne, les deux amies étudient la médecine à Strasbourg et découvrent le marché de Noël pour la première fois. ©Martin Savail

Si elles sont conquises par l’ambiance de Noël à Strasbourg, elles nous confient avoir préféré le marché de Noël de la Petite France plutôt que ceux du centre-ville : “plus intimiste, moins bondé”.

La foule, la foule… C’est ce qu’elles ont le moins aimé à Strasbourg : “Il y a un de ces mondes !”. Encore un point sur lequel on ne peut que les rejoindre ! 

Malgré tout, elles recommanderaient le marché de Noël de Strasbourg à leurs amis sans hésiter : “On a fait aussi celui de Nancy, ici c’est bien mieux !”. 

Cette escapade à la rencontre des touristes du marché de Noël montre finalement qu’on a beaucoup de choses en commun : on aime tous notre incroyable cathédrale, on se réchauffe tous à grande lampées de vin chaud ou en dévorant une munstiflette dégoulinante et on n’aime pas glisser à chaque pas à cause de la neige.  

Alors oui, ils peuvent être irritants à s’arrêter inopinément à l’angle de la rue Mercière, pris par une soudaine pulsion photographique, mais franchement sans eux, Strasbourg ne serait pas Strasbourg.

Lors de votre prochaine balade au marché de Noël, arrêtez-vous et partagez un moment avec eux, vous ne risquez rien de plus que de belles rencontres. 


Un grand merci à tous les touristes qui se sont prêtés au jeu pour l’élaboration de cet article.  

Remerciements spéciaux à Marie-Aude, partenaire de vin chaud et spécialiste de “l’alpaguage de touristes”.  

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Noël"

À la une

Que pensent les touristes du marché de Noël de Strasbourg ? On leur a posé la question

Commentaires (2)

  1. Trop de monde, impossible de se garer… je préfère largement Colmar, Ribeauville et même Mulhouse. De toute façon, par conviction et par incompatibilité de valeurs je ne mettrai plus les pieds à Strasbourg tant qu il y aura eelv à la mairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Noël”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !