Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

6 infos à connaître pour composter ses déchets organiques à Strasbourg

1.3k Lectures
Publicité

Selon l’ADEME, les déchets organiques représentent près de 30% du contenu de nos poubelles ménagères. Bonne nouvelle : cela veut dire que l’on mange pas mal de légumes. Mauvaise nouvelle : cela signifie qu’ils sont incinérés ou jetés au lieu d’être réutilisés. Heureusement, il est possible et relativement facile de composter ses déchets à Strasbourg ! On t’en dit plus.

Toi aussi tu veux participer au retour à la terre de tes restes alimentaires, mais tu ignores comment faire ?

Voici 6 informations à connaître pour te lancer dans l’aventure du compost, garantie sans retour en arrière (rapport au fait que c’est utile ET que tu descendras beaucoup moins tes poubelles que d’habitude).

Green Phoenix compostage  3
© Mathilde Piaud / Pokaa

On peut composter chez soi, ou à l'exterieur

La Ville de Strasbourg dispose de plus d’une trentaine de compost de quartier : Square Saint-Jean, place de la Ziegelau, près de l’église Saint-Bernard, Place Sainte-Madeleine et d’autres encore, couvrant une grande partie du territoire. Chaque compost a ses propres horaires et son fonctionnement individuel.

Si pour certains il faut s’inscrire, voire payer une cotisation, d’autres sont en libre service lors des permanences. Pour en avoir le cœur net, il suffit de se rendre au point de collecte les jours d’ouverture, ou de prendre contact par téléphone ou mail.

Il est aussi possible d’avoir un compost individuel ou dans sa copropriété. L’Eurométropole propose d’ailleurs une subvention à hauteur de 40€ à celles et ceux qui souhaiteraient s’équiper d’un bac ou d’un lombricomposteur, ainsi qu’un accompagnement personnalisé si le projet réunit plus de 10 foyers.

Activaterre lombricomposteur Pokaa Strasbourg crédit Adrien Michel pour ActivaterreBoucle-11_33-Shoot-Activaterre_006_2
© Adrien Michel

On peut se former à la bonne pratique du compost

Il n’est pas forcément évident de s’y retrouver lorsque l’on débute dans le compost, notamment lorsqu’on est en charge de celui-ci. Pour soutenir ces initiatives, la Maison du Compost à Strasbourg anime gratuitement des stages de compostage de mai à octobre.

On peut également y suivre plusieurs formations, de référent de site à maître composteur, afin de professionnaliser sa démarche. L’asso est aussi active dans la prévention du gaspillage alimentaire et au jardinage naturel, notamment en invitant les volontaires à venir échanger et mettre la main à la pâte au jardin partagé St Gall à Koenigshoffen. De quoi sortir de sa zone de confort, rencontrer de nouvelles personnes et gagner en expérience en s’amusant !

Sikle compost strasbourg vélo Martin Lelievre (49)
© Martin Lelievre

On ne peut pas tout mettre dans son compost

Le compost a cette faculté magique de tout transformer en engrais hyper fertile. Tout ? Non ! Un village peuplé d’irrésistibles aliments résistent encore et toujours à l’envahisseur. Tu l’auras compris, certaines denrées ne sont pas les bienvenues. Pour un compost digne de ce nom, il faut mélanger des déchets verts (épluchures et restes de fruits et légumes, marc de café, thé) et des déchets bruns (coquilles d’œufs, sciure de bois, feuilles mortes). Pas de panique, ce sont les personnes en charge des permanences qui assurent cet équilibre.

Les interdits sont donc les produits animaliers, les aliments cuits, les cendres, la litière, et tous les trop gros morceaux (en clair, coupe tes déchets quoi).

Certains compost ont leur propre règlement, comme ceux du quartier gare qui n’acceptent pas les agrumes ou les épluchures d’oignons par exemple. Généralement, la liste des admis et des recalés se trouve sur directement sur les bacs, sinon il faudra demander à la gérance.

Sikle compost strasbourg vélo Martin Lelievre (1)
© Martin Lelievre

On peut récupérer le terreau pour nos besoins personnels

Si l’on fait toute cette démarche de compostage, c’est bien parce qu’il y a un sacré cadeau à la fin : une terre organique de grande qualité qui ravira potagers, arbres fruitiers et plantes d’intérieur.

A Strasbourg, le projet Sikle propose des sacs de 2,5 à 40 litres de compost normé et analysé 100% local dans différents points de vente, tel que l’Ilot de la Meinau ou à la Biocoop du Neudorf. Il ne te restera plus qu’à mélanger 1 volume de leur compost avec 3 volumes de la terre de ton jardin (ou celui d’un autre, si consentement il y a), et à toi les cultures prospères et heureuses !

Certains points de collectes de quartier peuvent en proposer ponctuellement aux personnes qui déposent régulièrement leurs déchets, mais pour en profiter il faut donc s’y mettre !

Sikle compost strasbourg vélo Martin Lelievre (44)
© Martin Lelièvre

Il ne faut pas jeter son compost dehors

« Oh je peux jeter mon compost directement dans la forêt ou dans un champ, comme c’est biodégradable il n’y a aucun souci ! ». Cette phrase est non seulement fausse, mais également répréhensible par la loi, avec 135€ d’amende à quiconque ose répandre des fanes de carottes et autres bout de poireaux à tirelarigot.

Considéré comme un dépôt sauvage, même si c’est évidemment moins polluant qu’une bouteille en plastique, ce n’est pas forcément bénéfique pour la planète : avec les maladies et les espèces invasives que votre sceau d’épluchures peut contenir, il vaut mieux les disposer dans un endroit prévu à cet effet.

De plus, laisser des restes de nourriture à n’importe quel endroit peut rapprocher certains animaux sauvages des habitations. Alors évitons d’appâter ragondins et autres sangliers directement sur nos terrasses, et les moutons seront bien gardés.

Pays Rhénan foret Rhin
© Bastien Pietronave / Pokaa

Pour tout savoir sur le compost, quelques assos locales à suivre

Strasbourg n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de se bouger pour le climat, y compris pour des actions quotidiennes comme la revalorisation des déchets. La startup Green Phoenix a par exemple décidé de collecter les biodéchets (plus de 180 tonnes à ce jour !), chez les particuliers comme les professionnels. Tout en se déplaçant en vélo cargo, ils installent des points de collecte dans les restaurants, bars, magasins à la demande, ou sont présents sur certains marchés comme celui de Broglie pour collecter les déchets des particuliers.

Dans le même esprit, l’antenne locale Zéro Déchet Strasbourg initie des défis appelés « Déclics » qui accompagnent des habitants et habitantes de l’Eurométropole dans la réduction et le réemploi de leurs déchets. La nouvelle édition 2022/2023 est d’ailleurs ouverte à celles et ceux qui souhaiteraient s’inscrire dans une équipe dont l’objectif sera de se hisser en haut du classement de la meilleure progression écolo (un sacré podium, tu le concèderas).

Green Phoenix compostage 5
© Mathilde Piaud / Pokaa

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Info locale"

À la une

6 infos à connaître pour composter ses déchets organiques à Strasbourg

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !