Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité
rue des tonneliers

ZFE : pourquoi il n’y aura pas de contrôles des vignettes Crit’air à Strasbourg avant 2024 ?

7.3k Lectures
Publicité

Alors que la Zone à Faibles Émissions Mobilité (ZFE-m) rentre en vigueur à partir du 1er janvier 2023, elle crée certaines inquiétudes chez les habitant(e)s de l’Eurométropole de Strasbourg. Pour rassurer tout le monde, Pia Imbs, présidente de l’Eurométropole, est revenue sur les modalités de mise en place de la ZFE-m, ainsi que sur les contrôles, lors d’une conférence de presse. On fait le point.

J-35 avant la mise en place de la ZFE-m à Strasbourg et dans l’Eurométropole. Le 1er janvier 2023, les voitures Crit’air 5 et sans vignettes seront en effet bannies du territoire eurométropolitain. Un moment redouté par certain(e)s, même si cette interdiction concernera environ 10 000 véhicules, soit moins de 3 % du parc automobile du territoire selon l’Eurométropole.

Publicité

Pourtant, cela n’a pas empêché Pia Imbs et l’exécutif de l’Eurométropole de revenir sur les différentes mesures d’aides pour les habitant(e)s, lors d’une conférence de presse organisée début novembre. La présidente de l’Eurométropole a ainsi annoncé vouloir augmenter le montant des aides, en précisant au passage que les contrôles de conformité ne seront pas possibles avant mi-2024 au plus tôt.

Pas de contrôles avant mi-2024

C’est la grande annonce à retenir : les contrôles des vignettes Crit’air ne seront pas effectifs avant mi-2024 au plus tôt, à cause d’un manque de moyens. Pia Imbs déplore ainsi « l’absence de réponses claires » du gouvernement après une réunion organisée le 25 octobre dernier avec Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Exemple typique : la campagne de communication du gouvernement sur la mise en place des ZFE est prévue au 2ème trimestre 2023.

Nous sommes unanimes sur les 10 métropoles ; nous sommes extrêmement amères du manque d’initiatives et d’accompagnement du gouvernement.
Pia Imbs

Un manque d’initiative qui se conjugue avec des retards quant à la livraison des dispositifs de contrôle automatique des plaques d’immatriculation :  « Nous n’avons eu cesse de relancer l’État sur le contrôle automatique par lecture de la plaque d’immatriculation, annoncé depuis 2019 », selon Pia Imbs.

Celui-ci n’arrivera qu’en mi-2024, rendant caduque le contrôle spécifique ZFE. Conséquence : il n’y aura donc ni contrôle ni sanction jusqu’à 2024 dans l’Eurométropole, comme le justifie Pia Imbs : « Le rôle des forces de l’ordre n’est pas de contrôler les vignettes Crit’air ».

livraison camion
© Hugo Favre Napoli/Pokaa

Des aides qui évoluent

Au-delà de cette annonce, la présidente de l’Eurométropole a également déclaré que les aides allaient augmenter, sous différentes formes. Tout d’abord, le pass ZFE, permettant aux véhicules interdits en-dehors de l’Eurométropole d’accéder à celle-ci, passe à 24 utilisations par an, contre 12 auparavant.

Ils seront également accessibles aux touristes sans vignette, ou aux automobilistes étrangers, qui pourront en faire la demande sur une plateforme spécialement dédiée, disponible dès le début du mois de décembre.

Pour les aides plus concrètes concernant les ménages les plus modestes, Pia Imbs le reconnaît, le reste à charge est toujours trop élevé, surtout en pleine crise économique : « Le dispositif doit évoluer pour tenir compte des problèmes de pouvoir d’achat et faire en sorte que le reste à charge soit encore un peu plus bas ». Pour cela, Pia Imbs attend « un soutien fort de l’État », qui passe notamment par une initiative de prêt à taux zéro, garanti par l’État.

Nous sommes conscients de la situation économique et sociale qui pèse aujourd'hui sur les ménages et entreprises.
Pia Imbs

Enfin, d’un point de vue plus local, l’Eurométropole compte également revoir ses aides à la hausse. Les décisions seront notamment prises lors du conseil eurométropolitain du 3 février 2023 : « On va revoir la nomenclature des aides sur un budget spécial ZFE. On va retravailler le niveau d’aide pour que le reste à charge soit encore plus bas pour les 3 strates de la population les plus modestes, qui représentent 70 % de la population de l’Eurométropole éligible aux aides ZFE ».

Une bonne chose, sachant que ce sont également les populations les plus modestes qui seront les plus touchées par la mise en place de la ZFE.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Info locale"

À la une

ZFE : pourquoi il n’y aura pas de contrôles des vignettes Crit’air à Strasbourg avant 2024 ?

Commentaires (2)

  1. La zfe c est bien pour la qualite de l air et climat mais ….si on ne détruit pas ces 10000 vehicules Crit 5 cela revient a exporter la pollution ailleurs vosges oays de l est afrique!!!!et aussi il faut ajouter la dette carbonne les nouveaux véhicules électriques qu il faut amortir entre 40 000 et 90000km
    Donc double peine pour la planete 2 x plus de pollution
    Si on veut agir pour le climat pas de mesure egoiste mais imposer la destruction avec prime ad hoc

  2. Sur quel critère techniques, le gouvernement s basé t’il pour distribuer des vignettes cri .en total contradiction avec le ct ,seul le CT peut dire que le véhicule polue, et ne soit pas en conformité avec les normes de pollution.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !