Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité
bus electrique cts transports

Pourquoi les conducteurs de la CTS partent sous notre nez quand on court pour avoir le tram ?

29.4k Lectures
Publicité

Courir après son bus ou son tram à Strasbourg  devrait devenir une discipline sportive pour les JO 2024. On a toutes et tous un jour vécu cette frustration et cette colère, lorsque le conducteur/la conductrice de tram ou de bus n’ouvre pas les portes pour nous faire rentrer, alors que nous avions tapé le sprint de l’année. Mais bonne nouvelle : après des années à se demander la raison de tant d’injustice, on a enfin la réponse.

Ce jeudi 17 novembre, Ludovic, un conducteur de bus strasbourgeois, a pris les réseaux sociaux par surprise. Sur le groupe Facebook Étudiants de Strasbourg, il a en effet dévoilé les raisons de la non-réouverture des portes pour prendre des passagers en retard. Un sujet qui revient souvent sur le tapis, avec en prime beaucoup de personnes qui se plaignent.

Publicité

Lorsqu’on l’a contacté par téléphone pour qu’il nous explique sa démarche, Ludovic admet d’ailleurs que c’est une des raisons l’ayant poussé à faire ce post : « Le soir même j’avais dû refuser d’ouvrir la porte du bus. Et de manière plus générale je vois ça revenir assez souvent, des clients qui m’en parlent ou hors du travail, en soirée, y a pas mal de gens qui s’en plaignent. Moi-même, avant d’être conducteur de bus, ça m’arrivait parfois ».

Par son post, le conducteur de bus a donc voulu faire preuve de pédagogie : « Quand on laisse des clients sur le carreau on ne se sent pas bien. Nous, on sait ce qu’on doit faire mais je trouvais ça intéressant d’expliquer aux gens le pourquoi du comment. Dès qu’on fait preuve de pédagogie, les gens acceptent mieux les situations, qu’elles soient frustrantes ou non ».

Appuyer sur la zappette pour allumer le feu

Mais alors, quelle est la véritable raison derrière cette non-ouverture des portes ? La réponse tient en un mot : télécommande. En effet, selon Ludovic, les conducteurs/conductrices ont un bouton sur leur pupitre permettant de demander au feu devant eux de prendre en compte le bus ou le tram.

Le conducteur développe : « Quand on appuie, le feu va nous donner la priorité. Il va se brider dans son cycle pour être vert pour nous. Ça va durer juste 4/5 secondes et il faut qu’on passe. Car si le feu repasse au rouge, on se retrouve bloqué et il faut alors télécommander plusieurs minutes plus tard, ou attendre qu’un autre bus arrive ».

tram cts transport
© Hugo Favre - Napoli / Pokaa

Ce qui peut prendre du temps, et ainsi provoquer des situations compliquées, comme l’explique Ludovic : « La semaine dernière avec une collègue, on est resté bloqués 12 minutes à un feu. On a été obligé d’attendre que le bus suivant sur la ligne arrive derrière nous ; parce que si le feu ne détecte pas de bus il ne va pas passer au vert ».

Depuis cet incident, le feu, présent sur un boulevard de Lyon et très difficile à emprunter depuis les travaux, a été changé. Néanmoins, cela rappelle l’importance de bien prendre en compte les feux. Pour que les Strasbourgeois(es) comprennent mieux comment ils fonctionnent, Ludovic détaille : « Le point d’exclamation orange indique un changement d’état du feu. En gros, si le feu est « rouge », barre horizontale, ça veut dire qu’il va passer au « vert », barre verticale, et inversement ». Une aide pour les conducteurs/conductrices pour anticiper le démarrage ou au contraire le freinage et le ralentissement.

tram transport cts gallia
© Hugo Favre - Napoli / Pokaa

Ne pas perturber la circulation

Ces informations dépeignent une réalité qui contraint les conducteurs et les conductrices à faire des choix, comme le détaille Ludovic au sujet d’une expérience vécue le jour de son post Facebook : « À l’arrêt Porte Blanche, il y l’arrêt de tram, l’arrêt du bus et le carrefour. Comme j’avais déjà rouvert la porte deux fois avant de redémarrer, le tram est arrivé derrière. Donc le feu s’est allumé pour le tram, mais pas pour moi. Quand le feu m’a enfin repris en compte, si je rouvrais encore une fois les portes, le tram derrière allait péter un plomb (rires) ».

Ainsi, si les conducteurs/conductrices ne rouvrent pas leurs portes, ce n’est pas contre vous personnellement, mais plutôt pour ne pas perturber toute la circulation. En effet, trams et bus ne peuvent pas redémarrer instantanément.

Une donnée sous-estimée selon Ludovic : « Les gens ne se rendent pas forcément compte. Ils nous disent : « Ça prend deux secondes », mais c’est pas vrai. Il y a de grosses sécurités dans les bus et trams : les portes s’ouvrent, se ferment… Ce sont plusieurs petits trucs qui, accumulés, sont suffisamment longs pour rater le feu ». Et accumuler le retard arrêt après arrêt, ce qui frustrera d’autant plus les usagers.

Avec cet exercice de pédagogie bienvenu, ce sont sans doute de nombreux/ses Strasbourgeois(es) qui vont mieux comprendre le refus de les faire monter à bord. Cela n’atténuera sans doute pas toute la déception de réussir le sprint d’une vie et ne pas être récompensé(e), mais au moins, on comprendra mieux pourquoi les portes restent fermées devant nos nez. À Strasbourg, comme toujours, le savoir est une rame.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "L'info locale"

À la une

Pourquoi les conducteurs de la CTS partent sous notre nez quand on court pour avoir le tram ?

Commentaires (10)

  1. Moui admettons, mais ça fait des décennies que les conducteurs le font le coup des fermetures de portes et démarrages et bien avant les télécommandes pour feux, et d’ailleurs à des arrêts sans feux rouges ni carrefours, et là c’est quoi la raison ?
    (J’ai bien une petite idée un peu comme tout le monde). Mais ok pour les feux…

    • La raison principale est les horaires.
      Non ne roulons pas sans contraintes. Des horaires sont affichés à chaque abris et nous sommes censés être ponctuel.
      Évidemment quand nous avons 1 ou 2 minutes de retard a des arrêts nous prenons le temps nécessaire pour charger et décharger la clientèle présente et n’avons le luxe de reperdre du temps sur un retardataire. Car bien évidemment la personne qui coure pense être la seule dans ce cas mais il est garantie que toute la journée nous voyons des retardataires courir et pourrions passer une journée en station a attendre une nouvelle personne qui coûre au loin .
      Le jour où nous n’aurons plus d’horaires je passerai avec plaisir ma journée a vous attendre. En attendant merci d’être a l’arrêt une minute avant l’heure prévue de passage 🙂 et montez en marchant tranquillou

  2. Excellente raison, mais le résultat, c’est que pour un court trajet avec une correspondance dans ces conditions, le temps de parcours est facilement multiplié par 2. Bref, chaque fois que je suis obligé de prendre le bus ou le tram, je me rappelle pourquoi je fais du vélo…

  3. Pour les lignes scolaires nous devons prendre à des endroits bien définit marquage ne pas faire des arrêts à la demande où des arrêts sauvages ,si accident où incident c’est le conducteur qui est en tord.
    Département de l’ISERE

  4. C’est aussi une question d’assurance. Une fois quitter son arrêt si le conducteur ouvre les portes pour faire entrer quelqu’un et que cette personne se blesse c’est le conducteur qui prend pour non respect des règles.

  5. Suffit simplement de s’organiser pour être minimum 5 minutes avant le départ moi quand je vais au travail je suis minimum 30 minutes dans mon.lieu de travail pour palier à toute éventualité..

  6. Ce n est pas vrai à l arrêt Rathaus de Kehl concernant les feux. Le chauffeur nous a vu courir pour pouvoir prendre le tram alors qu il pleuvait très fort. Il a fermé les portes sous notre nez pour s’arrêter 50 m plus loin au feu rouge . A refusé au feu rouge d’ ouvrir les portes alors que le prochain tram était annoncé 30mn plus tard. Ce chauffeur n’a pas eu de cas de conscience mais la jouissance d’avoir le pouvoir et ce avec une pluie battante….

    • C’est ce qu’on évoque depuis tout a l’heure. C’est une question de télécommande. Une fois qu’on a télécommander on ouvre plus les portes c’est une procédure c’est comme ca car si on ouvre la porte et que le feu passe au vert le temp de refermer les portes et demarrer ca reviens au rouge et faut attendre tout un cycle pour a nouveau avoir le vert. Surtout en Allemagne car le cycle des feux sont complétement différent. Vous avais des horraires aux abris bus/tram et sur l’application CTS. Il suffit de les consultés et être 1/2 mn avant le départ et vous serais tranquille. Et aucun transports en commun passeras sous votre nez. On travail a la minute on dois respecter les horraires pour les prochains arrêts d’autres usagers attendent.. et a l’heure a leurs arrêt on ne peut pas se permettre d’être en retard a cause des retardataires chacun ces responsabilités. Soyez a l’heure aux arrêts pour le bien de tout les usagers et tout iras bien pour tout le monde

    • A khel il y a un Signal de manœuvre quon télécommande pour quil passe au vert puis il y a un signal d’intersection qui est lui géré par le carrefour au premier feux vert nous avançons jusqu’au deuxième feux et la on peux plus ouvrir car on a quitté le quai ( il est demandé au voyageur d’être 3 min avnt le depart a l’arrêt 😉)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “L'info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !