Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

À Strasbourg, une fresque urbaine de plus de 200m2 visible depuis l’autoroute change de visage

5.4k Lectures
Publicité

En janvier 2020, une petite révolution s’opérait dans le quartier Laiterie. La façade végétale visible depuis l’autoroute changeait de visage, pour devenir une fresque nommée « L’arbre à coeurs ». Depuis le 18 octobre néanmoins, la façade accueille une nouvelle œuvre sur ses murs : une petite fille, nommée Artémis. On vous la présente.

Réalisée en partenariat avec le MAUSA, Musée des Arts Urbains et du Street Art, cette œuvre est liée au dispositif de mécénat ARTMUR lancé par Vivialys, qui a pour but de faire de cette façade un lieu permanent d’expositions temporaires d’œuvres d’art.

Publicité

Ce dispositif se trouvait déjà derrière « L’arbre à coeurs » qui ornait fièrement au-dessus du quartier Laiterie depuis janvier 2020. Désormais, une autre œuvre a pris sa place.

CE1FA0BA-0273-48E9-8B33-C40DF52C995D
L’arbre à coeur, fresque visible ces dernières années / Pokaa

Une fresque géante de plus de 200m2 symbolisant l’adolescence et l’âge adulte à venir

Son nom ? Artemis, telle la déesse grecque de la nature sauvage. Désormais, on peut voir sur le bâtiment une personne qui trône au-dessus des immeubles ; une jeune adolescente sauvage à la chevelure foisonnante devant un fond rose qui détonne. Une création d’Alex Senna, artiste, illustrateur et graffeur brésilien.

Grand fan de BD, il invite par son travail monochrome les habitantes et habitantes à se questionner et à interagir avec leurs villes. Il est déjà passé par les États-Unis, Hong-Kong, Londres, Amsterdam, le Brésil ou Berlin. Et désormais, c’est à Strasbourg qu’il a choisi de réaliser sa 1ère oeuvre d’envergure à ciel ouvert en France.

Pour cette immense fresque strasbourgeoise, 14 mètres de hauteur et 16 de largeur, Alex Senna présente « une ado locale, qui tient son nom d’une déesse ». L’artiste poursuit : « J’ai essayé créer un contraste entre une image très tendre, mais également très sauvage. Un mélange d’émotions, pour une fille intelligente, mais fragile ». Une chose est sûre : avec cette couleur rose, l’oeuvre va forcément marquer, et interpeller, les Strasbourgeois(es).

En ce mois d’octobre 2022, de nouvelles couleurs viennent orner l’immense façade du quartier Laiterie. un monument à ciel ouvert incomparable, que toutes les Strasbourgeois et tous les Strasbourgeois auront plaisir à découvrir. Une oeuvre qui devrait rester sur place entre un an et demi et deux ans, avant qu’une autre création ne le remplace.

IMG_6373
© Nicolas Kaspar/Pokaa

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "L'info locale"

À la une

À Strasbourg, une fresque urbaine de plus de 200m2 visible depuis l’autoroute change de visage

Commentaires (1)

  1. Je trouve ça moche et inutile. Comment défigurer un quartier et lui faire perdre son âme. C’est triste qu’on appelle ça de l’art….

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “L'info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !