Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Le Brassin des Frangins : la micro-brasserie artisanale alsacienne qui travaille « à l’ancienne »

11 Lectures
Publicité

Dans la grande famille des brasseurs alsaciens, je demande Aldric et Faustin, les deux frères à l’origine du Brassin des Frangins. Créée en 2018 dans un simple garage, la micro-brasserie s’est rapidement spécialisée dans les bières de garde et les mousses aux recettes d’antan. Des élixirs, évidemment remis au goût du jour, dont les recettes ont été directement inspirées de leur grand-père. On s’est rendu à Plobsheim pour aller à leur rencontre, directement au cœur de leur brasserie, pour connaître tous les détails de leur histoire et de leurs breuvages. 



L’un est charpentier de formation, et l’autre responsable commercial, mais désormais, Aldric et Faustin sont tous les deux brasseurs. Âgés de 28 et de 30 ans, les deux frères ont toujours baigné dans l’univers de la bière. Lorsqu’ils étaient gamins, leur grand-père confectionnait déjà des mousses avec le peu d’outils dont il disposait, et forcément, un paquet d’années plus tard, ce souvenir leur a donné des idées. Aujourd’hui, après des dizaines d’essais, des centaines de tests et des milliers de réglages, ils ne sont pas peu fiers de proposer une gamme de bières de dégustation complète, que les plus grands restaurants de la région s’arrachent déjà.


Une histoire de Famille, de passion et de transmission

C’est à Plobsheim, dans une grange désormais totalement remise à neuf par Aldric et Faustin eux-mêmes, que se déroule l’aventure du Brassin des Frangins. C’est là-bas que les deux frérots brassent leurs bières et qu’ils travaillent et testent leurs recettes, sous l’œil affûté du grand-père qui veille au grain (et teste évidemment toutes les bières, ce chanceux). En 2018, notre duo du jour a commencé à brasser avec de toutes petites machines artisanales. Au fil de longs mois de recherche et de formation sur le tas (on rappelle que la brasserie n’est pas leur métier), le résultat était au-delà de leurs espérances.

Gonflés à bloc, ils ont donc décidé de poursuivre l’aventure en achetant du matériel plus perfectionné pour aller encore plus loin. Leur but ? Créer des bières haut de gamme, naturelles, brassées à l’ancienne grâce à un savoir-faire traditionnel. Mais la tradition ne suffit pas à faire une bonne bière. Alors, à l’heure où des dizaines de brasseries innovent et créent des bières d’une originalité et d’une complexité sans limite, il fallait se démarquer pour convaincre. Ce qu’ils ont fait en ajoutant leur propre signature.  



La bière de garde, un élixir artisanal pas tout à fait comme les autres

Comme leur grand-père avant eux, Faustin et Aldric s’attachent à créer des bières bien spécifiques que l’on appelle des bières de gardeDes breuvages qui, lors de leur fabrication, passent une grande période à très basse température. Cette technique, qui ne date évidemment pas d’hier, va permettre d’endormir les levures présentes dans la bière afin qu’elles mûrissent et s’affinent plus lentement. Elle va alors développer, sur un temps plus long qu’une bière de soif, des arômes plus fins et plus subtils qui vont durer dans le temps (et dans la bouche). Mais surtout, cette technique va donner à la bière une finesse et une signature gustative plus gastronomique, plus délicate. En fait, on se rapproche ici des techniques vinicoles, car pour faire un bon vin, et ici une bonne bière, il faut souvent être patient. 

Mais les deux jeunes brasseurs ne s’arrêtent pas à cela. En plus de prendre le temps d’élever leurs bières comme du bon pinard, et de la présenter dans une bouteille originale, Faustin et Aldric y incorporent des ingrédients locaux et d’une grande fraicheur qu’ils récoltent souvent eux-mêmes. L’épicéa, le safran, les boutons de roses ou encore l’acacia sont autant d’ingrédients qui composent leurs bières, leurs donnent une saveur particulière et les inscrivent définitivement au gout du jour. Des parfums d’agrume et de coriandre pour l’une, des arômes de céréales et de résineux pour l’autre, des bouquets floraux, houblonnés ou des notes de caramel, les deux frangins ont développé toute une gamme bières radicalement différentes les unes des autres, et elles ont chacune leur identité propre.


Des bières qui se conservent dans le temps et se dégustent autrement

Vous l’avez compris, les bières confectionnées par nos deux artisans du jour ne sont pas destinées à être bues d’une traite directement à la sortie du frigo. Comme les vins, pour que les bières développent toute leur palette aromatique, il faut leur laisser le temps de s’exprimer et surtout : il ne faut pas les brusquer. Il est donc fortement conseillé, si vous y arrivez, de garder vos bouteilles de bières à la cave, comme un bon vin millésimé.

Ces bières, dites « de dégustation », ont toutes un profil gustatif et un développement aromatique différent, à tel point que Aldric et Faustin ont indiqué sur les bouteilles à quelle température il est préférable de les boire. Lorsqu’elles sont à une température adéquate, on peut mieux apprécier la rondeur, la longueur en bouche et la subtilité de la bière, on ne boit pas un bon rouge bien charpenté sorti du frigo pas vrai ?

Et bien pour ces bières-ci, c’est la même approche. C’est testé et approuvé, pas seulement par Pokaa, mais par les meilleurs restaurateurs alsaciens qui aiment proposer et accorder les bières du Brassin des Frangins à leurs plats, et ça, pour nos deux frères passionnés, c’est une très grande fierté. D’ailleurs, quand on fait la liste des adresses qui ont leurs bières à leur carte, on comprend rapidement pourquoi. Il y a les restaurants Utopie, Thierry Schwartz, Bistrot Paulus, Made In Franz, Le Jardin Secret, Le Cygne, Le Bistrot du Barbu, Le Cerf, L’Essentiel, Enfin, Le Léonor, Dé:Ja et j’en passe, mais aussi de nombreux cavistes à Strasbourg et alentours. Vous pouvez aussi retrouver Aldric et Faustin directement dans leur brasserie, lors des jours d’ouverture au public, pour des dégustations et des rencontres autour de la bière.


Brassin des Frangins

7 Rue de la Mésange
67115 Plobsheim
Ouvert le jeudi et vendredi de 17h à 19h, le samedi de 9h à midi et de 14h à 18h
Le site
La page Instagram
La page Facebook


*Soutenu mais non relu par la Brasserie Le Brassin des Frangins

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Rencontres"

À la une

Le Brassin des Frangins : la micro-brasserie artisanale alsacienne qui travaille « à l’ancienne »

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Rencontres”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !