La semaine dernière, le Québec accueillait les championnats du monde de magie. Un événement majeur pour les amatrices et amateurs de la discipline. Lors de cette compétition, un Strasbourgeois a particulièrement brillé. Vous l’avez peut-être déjà croisé dans la rue avec son jeu de cartes : il s’appelle Markobi et il est devenu champion du monde de magie le 30 juillet !



On vous en parlait dès 2015. Markobi, ce Strasbourgeois magicien, rencontrait les passantes et passants à des heures parfois très tardives dans la nuit pour leur jouer des tours. Plus précisément, des tours de cartes. Son domaine à lui, c’est le close-up, soit l’art de la magie de proximité, avec les objets du quotidien. Cartes, briquets, bagues, pièces… tous les objets sont bons pour qu’ils nous emmènent dans le monde merveilleux de l’illusion. 


Troisième au championnat de France, puis champion du monde 

Le magicien de rue a depuis fait bien du chemin. À force de travail, de persévérance et d’une bonne dose de talent, il a patiemment gravi les échelons, jusqu’à intégrer l’équipe de France de magie, dont il fait partie depuis 2018. Le 25 septembre dernier, Markobi arrivait même à la troisième place des championnats de France dans la catégorie « close-up ». Cette première consécration, dont il nous parlait dans cette vidéo, a constitué un tremplin pour le Strasbourgeois. Vers l’infini, vers l’au-delà, mais surtout vers les championnats du monde.

Organisés au Québec du 25 au 30 juillet dernier, ces derniers n’ont rien eu à envier aux Jeux olympiques. 110 compétiteurs​, plus de 2 500 magiciens présents​ en provenance de plus de 50 pays et cérémonie d’ouverture et de clôture, tout le gratin était réuni pour 6 jours de magie. Et Markobi a plus que réussi à tirer son épingle du jeu : le magicien strasbourgeois a en effet remporté le titre de champion du monde de « card magic » – cartomanie dans la langue de Molière. Une nouvelle qu’il a partagée sur son compte Facebook, forcément ému, le samedi 30 juillet dernier.

De magicien de rue à champion du monde. L’histoire ne pourrait pas être plus belle si on essayait de l’enjoliver. Une consécration pour Markobi, ainsi que la reconnaissance d’un travail acharné depuis des années. La promesse de nombreux tours dans les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here