Deux ans qu’on la vivait à moitié : la Fête de la musique nous revient enfin, sur la nuit la plus longue de l’année. Mardi prochain, le 21 juin, pour marquer l’arrivée de l’été, on fêtera la musique dans une ambiance caliente dans tout Strasbourg. Les scènes officielles et partenaires de la ville seront de retour, aux côtés des collectifs qui s’étaient déjà mobilisés les années passées. Rappelle-toi, en 2020, c’était la fête aux balcons et aux fenêtres. Pour l’édition 2022, tu pourras à nouveau te balader dans la street, au grès du son, avec dans les mains, frites et boisson. Pour t’aider dans ton tour, voici un petit guide – non exhaustif – de ce qu’il y aura à écouter dans Strasbourg.



Les scènes officielles de la Ville : de 18h à 23h

Retour de la programmation officielle de la Ville : elle programme plus de 300 artistes du coin, de 18h à 23h, répartis sur treize scènes dispersées sur la Grande-Île. Place Kléber pour les têtes d’affiche, et les autres, axées « découverte » de nouveaux talents.


Place Kléber : têtes d’affiche et karoké géant

Cela faisait bien longtemps qu’on n’avait plus vu de grande scène sur la place Kléber. Pour ce retour, la Ville prévoie pléthore de concerts. Attention, on commence à 17h30 avec Stas Fekete (violoncelliste ukrainien), suivi de Espersan (Jeune Talent 2019) et Zimmia (Hopl’Awards 2021).

À 19h35, rendez-vous avec le duo de Laventure (Hopl’Awards 2021). Ensuite, à 20h, il y aura le karaoké géant organisé par Arte (pour fêter les trente ans de la chaîne franco-allemande) pour reprendre des tubes de la chanson française, de la pop, du hip-hop et du rock, jusqu’à 21h15. Suivra enfin le groupe Last Train (rock).


Place Gutenberg :

Grande variété place Gutenberg, avec dès 18h, Mossa & Zoya (musique du monde), la chorale pop-rock Pelicanto, Wask (hip-hop/rap), Ceaile (jazz), Jamington (reggae, dancehall, dub), La Jawqa (Amérique Latine) et Pao du Kima (pop, chanson française) pour la fin.


Place Saint-Thomas :

L’affiche de la place Saint-Thomas s’annonce bien sympa. Aoraki (pop, chanson française) pour démarrer, puis Triboc (indé, post-punk), Catharsis (classique, chorale, pop rock), Juan Gandan (musique du monde), Zengang (hip-hop, rap), et Dudes of Goove Society (funk).

© Elise LNR

Place Broglie :

La Machine à Piston (jazz) ouvre le bal, rejointe par Petseleh (pop rock français), High Voltures (pop rock), Lezvrd (hip-hop/rap), Djazz & Les Browns (reggae soul) et Fièvre (métal). À 19h30, Las Baklavas nous raviront avec leur musique qui mêle des sonorités diverses (balkans, rap, le slam, mao et la musique latine). On adore. Et petit coup de cœur pour Londe, à 21h (pop, soul, chanson française).


Les scènes partenaires associatives soutenues par la Ville

Plusieurs places de Strasbourg accueilleront en parallèle des scènes partenaires associatives, soutenues par la Ville. On pense à la place Saint-Etienne avec les collectifs M2S et Carbone 14 avec du gros son (18h-23h) ; à la place du Marché-Gayot (PMG pour les intimes), où Catacombe envoie sa team : Answer, OHME, La Fontaine, Anglk, Ezze.

Place du Frère, ce sera bass-music et psytrance avec Médard Anka’a ; place des Meuniers, La La Bu Ya (musique du monde) et à la Meinau près de Pôle Sud, chanson française et chorale. Et place Broglie, devant l’Opéra du Rhin : Unity Sound (électro, reggae, dancehall, dub).

Autre rendez-vous iconique de la Fête de la Musique : le square Louise Weiss (à la Petite France). Cette année, c’est Antipod qui y balancera des sons hip-hop, dub, jungle et drum’n’bass, avec des artistes de son label sur son sound system artisanal. Dans la même vibe, si t’es branché hip-hop, passe rue Sainte-Barbe, où tu trouveras RBS, ou place du Temple-Neuf, avec la Compagnie Watt Electro (funk, hip-hop et RnB), ou place Saint-Pierre le Jeune, avec Full Moon.

Fête de la Musique 2017 – © Martin Lelièvre


Fête de la musique sur le campus : de 11h à 20h

Après deux années mises en veille avec le Covid, la Fête de la musique revient également sur le campus de l’université de Strasbourg, à l’Esplanade. Une fête de la musique sur le campus de 11h à 20h pour un parcours musical original conçu avec l’AJAM (l’AJAM, association des Amis des Jeunes Artistes Musiciens), avec des animations toute la journée, buvette et petite restauration.

La tête d’affiche ? Le No Limit Orchestra (quatuor de percussions) qui vient – accompagné de la soprano Mélanie Moussay – réinterpréter des musiques de films et de jeux vidéos (à 19h). Présentées sous forme de blind-test, il s’agira de reconnaître les œuvres dont elles sont issues (auras-tu l’oreille ?).



Avant cela, un trio de jeunes musiciens talentueux viendra présenter un « Classique à trois », avec une clarinette, un violoncelle et un piano, pour (re)découvrir des classiques de Beethoven, Brahms, Popper ou encore Poulenc, posé dans le gazon.

Autre curiosité de la journée (de 11h à 17h) : la déambulation « le jardin sonore » du Studio Lab’ut (développé par Yérri Gaspar Hummel, compositeur de musique électronique, artiste sonore et… apiculteur). Une promenade musicale sous casque, avec cinq compositions électro-acoustiques à écouter dans une scéno’ poétique autour des abeilles. Une invitation à contempler notre environnement, tout en douceur. Tout le programme ici

© Teona Goreci – Document remis


Les scènes « off » des collectifs/artistes locaux


Quartier Gare :



Naåla, Makar, Duba à l’Abattoir Café

Une fois n’est pas coutume : l’Abattoir transforme sa charmante cour intérieure en dance-floor, à partir de 16h30. Animée par trois DJ du coin que sont Naåla (Les Ills / Tu mixes bien), Makar et Duba (Le Tonnerre/Couped & Decaled), l’ambiance y sera plutôt groovy, « faite de breakbeat, de house et d’électro » nous dit-on.


ODC Live au Graffalgar

On ne présente plus ODC Live, qui pose régulièrement ses platines au Graff’. La radio invitera pour le 21, des DJ et différents collectifs à mixer dès 15h jusqu’à minuit (on peut citer Bienvenue au Club ou Spectr, par exemple).


Centre-ville :


DJ sets au Cinéma Vox

Au cinéma Vox, c’est la musique qui sera à l’affiche. Avec une prog’ deep house, hip-hop et électro à partir de 19h.


Fête de la musique 100% BACHATA

Si tu trouves qu’il y a un poil trop de musiques électroniques programmées, passe à l’Artichaut pour un moment très chaud ! De 22h « jusqu’au bout de la nuit » (1h30 sur le papier), le bar L’Artichaut à Grand’Rue proposera de la bachata.


Bistrot du TNS : l’apéro avec Winston Smith

Si ton cœur balance plus pour le funk, la disco, la house : dirige-toi vers le bistrot du TNS (le Cafoutche), pour groover à l’apéro sur les sons de Winston Smith à partir de 18h.


Ordinaire & friends au Mito

Après t’avoir fait danser aux Deux-Rives le week-end dernier, Ordinaire revient déjà. Il envoie Alphy, Nomis, Rony, Zorig et Stu mixer place d’Austerlitz (au Mito) de 17h à 23h.


Concert de Blondi Beat Rousse au FAT

Toujours dans le coin d’Austerlitz, un invité décalé au FAT : Blondi Beat Rousse, ses « chansons pour salle de fêtes » et surtout sa reprise punk-rock de Un seul amour et pour toujours en hommage au RCS. Et après ce concert en terrasse à 19h30, tu pourras descendre transpirer dans le caveau.


Du hip-hop au Bistrot Lové

Non loin du FAT, le Bistrot Lové va envoyer du lourd avec une prog’ hip-hop qui commence dès 17h et jusqu’à minuit : DJ Votour, DJ Nyouz, Le Lou, Yun Poq et pour finir Dah Conectah suivi de Goomar.

BOMA’s Fête de la musique

DJ set, cocktails et terrasse ensoleillée : l’hôtel Boma promet un programme de qualité à partir de 19h, avec en bonus des petits plats à partager !


Krutenau :

AperoMix à la place Saint-Nicolas-aux-Ondes

AperoMix, déjà présent à l’année, prépare une soirée tech house et techno, avec des DJ locaux de 18h à 4h. Elle commencera en open air place Saint-Nicolas-aux-Ondes avec JLMZ, Seylan en b2b avec Jonas Klein (La Finca), Françesco & PRBN (Subtronic), les guests italiens Alaia & Gallo. Elle continuera à partir de minuit dans le Terminal avec Fenomen et Alex Nevil.


DJ locaux au Blue Moon

Toujours pour taper du pied : le Blue Moon qui programme DJ Achille (« jeune talent strasbourgeois »), Max Nite, Stan Smith (RBS), DJ Apu, Oumayma (La Finca) en b2b avec Staary, et Seedreak (Carbone 14) de 16h à minuit.


Au frais près de l’eau

Merci Beaucoup à la Péniche Mécanique

Pour la Fête de la Musique, le collectif récréatif Merci Beaucoup – et ses DJ Kleo, Perruche, Aneka, Datis et Bim – jette l’ancre à la Péniche Mécanique, à partir de 16h.

© Page Facebook de la Péniche Mécanique


Musique expérimentale, post-punk et DJ set à L’Orée 85

On finit avec un gros plongeon dans l’expérimental à l’ancienne maison éclusière de L’Orée 85, de 19h30 à 00h30. L’équipe invite le duo Beatrice Melissa, composé de Beatrice Masters (DJ et productrice au sein de Bienvenue au club), et Melissa Weikart (auteure-compositrice-instrumentiste). Elles livreront une musique qui « se déploie sous la forme d’une électro singulière, parfois dissonante et entrecoupée de kicks distordus ».

Pour enchaîner : le trio strasbourgeois Heimberg Band (post-punk/cold wave), et un DJ set de ur love affair (bass, house progressive, techno), membre de Tu mixes bien, et que tu as déjà pu entendre sur ODC.Live.

© L’Orée 85

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here