Avec ses pistes cyclables infinies et son centre-ville presque sans voiture, la ville de Strasbourg a mis le vélo au centre de la vie urbaine. Désormais, on l’utilise au quotidien pour à peu près tout, et ce n’est pas près de changer. Aujourd’hui, les pros, comme les particuliers, utilisent les deux-roues pour transporter tout type de charges, c’est une autre manière plus durable d’utiliser les mobilités douces. Damien et Stéphane, les deux créateurs de Carette, nous présentent leur outil multi-usages à destination des transporteurs de demain.




Carette, c’est l’histoire de Damien et Stéphane, deux jeunes Strasbourgeois issus du monde de la tech et de l’industrie mécanique de pointe, notamment aéronautique, spatiale, ferroviaire et automobile (rien que ça). Bien qu’ils soient très qualifiés dans leur domaine, les deux potes en ont eu marre de la routine : ils voulaient créer des objets de toute pièce et tout penser de A à Z. Et puis un jour, au détour d’un grand salon européen du vélo, Stéphane et Damien ont fait un constat simple : les ingénieurs ont pensé à tout, sauf à créer un outil de transport utile, à la fois esthétique, pratique, et surtout adapté à la ville. Ils avaient là leur tout nouveau défi : créer une remorque pour vélo haut de gamme utile par tous les temps, légère, fonctionnelle, adaptée à tous les usages et qui pourrait remplacer un coffre de voiture. Un sacré projet qui, au bout de deux ans, remporte déjà un certain succès.


Les avantages du vélo, le coffre en plus

Le constat des deux potes était finalement assez simple : il y avait là un marché à prendre. Il ont alors pris un stylo et noté leurs idées sur papier pour créer leur premier prototype à destination de leur usage personnel, un luxe que l’on peut se permettre quand on est ingénieur et touche-à-tout. Ils avaient les compétences, ils avaient les idées, ils étaient tous les deux d’accord sur le projet, alors en 2019, ils ont posé leur rupture conventionnelle pour créer leur propre entreprise : Carette était née. 

En octobre de la même année, ils démarrent alors leur activité et posent tout de suite un cahier des charges strict, avec un constat clair : les voitures quittent le centre-ville de Strasbourg et, à l’avenir, l’utilisation du vélo se fera de plus en plus fréquente au quotidien. Mais alors Jamy : comment on fait pour transporter des choses facilement et sans effort au milieu de la vie urbaine ? C’est simple : il faut créer une remorque amovible et sécurisée, qui ne ressemble à aucune autre, avec un aspect artisanal. Il faut aussi qu’elle soit légère, qu’on puisse l’installer en quelques secondes, et pourquoi pas qu’elle soit silencieuse sur les pavés strasbourgeois, même avec une charge lourde à l’intérieur. D’une cagette en bois fixée directement sur un vélo, un peu à la Marcel Pagnol, on est donc passé à un objet haut de gamme de 70 litres de contenance, capable de transporter 40 kilos de charge utile et prêt à dégager la voiture du centre-ville. En plus c’est plutôt agréable à regarder.


Transporter des charges utiles ? Oui mais pas que !

Vous l’avez compris, si l’on va aussi loin dans tous ces détails, c’est que le jeu en vaut la chandelle, et que l’usage de ce type de produit, bien qu’il soit encore timide, pourrait à terme modifier le paysage urbain. À destination de vous et moi, comme à destination des professionnels, les 4 modèles de remorques ont été pensées pour être pour être facile à installer, maniables, facilement réparable, d’une durée de vie longue, adapté au milieu urbain, et même pliable (on vous a bien dit que les ingénieurs ne font jamais les choses à moitié.). En effet, on peut prendre des virages serrés, on peut la transformer en table, on dispose d’une béquille, on l’a clipse sur son vélo en 2 secondes, et surtout : on peut l’utiliser pour faire son petit marché en la tirant à la main comme un petit cabas à roulette (en un peu plus sexy). C’est pratique, esthétique et super léger (entre 12kg à 17,6kg). 

Au final, on a un vrai couteau-suisse, la Rolls-Royce de la remorque made in Strasbourg fabriquée à Haute-Pierre. Mais aussi et surtout, on a deux amis touche-à-tout, passionnés d’objets, qui après un an et demi de recherche et développement, détournent ici un objet simplisme que l’on connaît tous pour l’amener vers d’autres utilisations, plus complexes et plus diversifiées (et ce n’est que le début). Un jour, pourquoi pas, à la place des camionnettes bruyantes et polluantes qui font des aller-retour le matin dans nos villes, on croisera des vélos et leurs remorques, silencieux, zéro émissions de carbone et tout aussi utiles. Si ça arrive, on l’espère très vite, Stéphane et Damien y seront peut-être pour quelque chose. Aujourd’hui, les deux ingénieurs et leur équipe vendent leur produit dans toute la France et font tout pour réduire leur coût de production, encore assez élevé, pour que leur objet soit démocratisé et se retrouve un peu partout dans nos rues.

Pour résumer, Carette c’est

  • De la fabrication made in Strasbourg
  • Fixable à son vélo en un clic et sécurisé à l’aide d’une clé
  • Une garantie de 2 ans sur tous les modèles
  • Un outil de camping utile et pratique
  • Un objet facilement pliable et démontable que l’on peut emmener partout avec soi

Carette

8 Av. Dante
67200 Strasbourg

Le site et la boutique en ligne
La page Facebook
La page Instagram

*Article soutenu et non relu par Carette

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here