Après un marché de Noël reporté en 2020, l’édition Strasbourg capitale de Noël 2021 était la première pour la municipalité écologiste. Une édition avec quelques nouveautés et plus d’espaces de circulation entre les chalets. Pour anticiper les prochaines éditions, la Ville se met déjà au travail. Elle compte former un jury citoyen pour impliquer les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois dans l’évolution du marché de Noël. On fait le point.



« Il est grand temps de reparler de Noël ». C’est une Jeanne Barseghian facétieuse qui ouvre la conférence de presse sur l’évolution du marché de Noël ce mardi 3 mai. Il faut dire qu’il n’y a probablement qu’à Strasbourg où l’on parle de Noël alors que les températures avoisinent les 20 degrés. Pourquoi ? Pour revenir sur les résultats de la consultation citoyenne et lancer un jury citoyen pour améliorer le marché de Noël dans les années à venir.

Jeanne Barseghian, Guillaume Libsig et Carole Zielinski à l'hôtel de Ville le 3 mai 2022
© Nicolas Kaspar/Pokaa


5.2 millions de visiteurs dans la Grande-Île en décembre 2021

L’année dernière, 5.2 millions de visites s’étaient déplacés sur un mois dans le périmètre de la Grande-Île. Une baisse par rapport à 2019, où la Ville avait recensé 6.5 millions de visite en 2019. Parmi ces 5,2 millions de visiteurs, 32% viennent de Strasbourg ,11% de l’Eurométropole, 24% d’Alsace et du Grand Est, 32% du reste de la France et, plus étonnamment, seulement 1% de l’étranger. Un pourcentage qui était déjà le même en 2019. Au-delà de ces chiffres, la Ville en a également profité pour revenir sur les résultats de sa consultation citoyenne.

Près de 2 300 personnes ont ainsi répondu et donné leur avis. Parmi elles, 75 % ont fréquenté le marché de Noël en 2021, avec 78 % de personnes satisfaites. Un score dont se targue Jeanne Barseghian, qui développe les points appréciés : les espaces de circulation plus aérés et la possibilité d’effectuer un don en rendant son gobelet.

Néanmoins, comme on pouvait s’en douter, les itinéraires vélos n’ont pas plu, tout comme le manque de toilettes publiques. Enfin, pour améliorer le Marché de Noël, les personnes interrogées ont mentionné plusieurs idées. Par exemple, revoir les produits proposés à la vente, améliorer l’aspect écologique, mieux communiquer sur l’événement, développer le marché de Noël dans plus de quartiers et enfin renouveler les décorations et illuminations.

© Coraline Lafon / Pokaa


Un jury citoyen pour réfléchir au futur du marché de Noël 

Ces premières pistes serviront de carnet de bord pour les réflexions du futur jury citoyen. Concrètement, la campagne de recrutement débutera courant mai, avec pas moins de 12 000 habitantes et habitants tirés au sort. Il y aura ensuite une sélection effectuée selon différents critères, pour assurer une représentativité complète de la population strasbourgeoise. Finalement, 50 personnes seront sélectionnées et constitueront ainsi le jury citoyen, chargé de réfléchir au futur du marché de Noël.

Et le jury ne va pas chômer, puisqu’il se réunira dès l’été 2022 pour formuler ses préconisations, autour de trois thématiques : renforcer le marché de Noël dans tous les quartiers, travailler sur l’offre de produits et comment faire pour que l’événement s’imbrique mieux dans la vie des Strasbourgeoises et des Strasbourgeois. Carole Zielinski, adjointe chargée de la démocratie citoyenne, précise que cette « incroyable aventure humaine, joyeuse et enthousiasmante » servira à « avancer ensemble plutôt que de rester dans une logique individuelle ». Le jury se retrouvera ainsi de juillet 2022 à février 2023. D’abord pour comprendre la machine qu’est Strasbourg Capitale de Noël, ensuite pour rencontrer les différents acteurs et enfin pour proposer des pistes d’amélioration. Jeanne Barseghian l’assure : « Il y aura un impact direct de la contribution des citoyennes et citoyens ». Les premiers résultats devraient déjà concerner le marché de Noël 2023.

Avec ce jury citoyen pour réfléchir au futur du marché de Noël, la municipalité strasbourgeoise souhaite que tous les acteurs rament dans le même sens, mais surtout dans le même bateau. Une volonté de la jouer collectif, qui s’inscrit dans le temps long de la réflexion. Si les premiers résultats doivent arriver pour 2023, on nous promet néanmoins des surprises dès cette année. Et même si on va d’abord profiter de l’été, on a déjà hâte de les découvrir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here