À Strasbourg, on le sait, les grands projets sont légions. Et alors que certains continuent de se développer, d’autres commencent à sortir de terre. C’est le cas du Parc des expositions, situé dans le quartier du Wacken, qui doit en effet ouvrir ses portes en 2022, pile poil à l’heure pour la 90ème édition de la Foire européenne. Un aboutissement de 5 ans, puisque le conseil de l’Eurométropole a approuvé le principe d’un nouveau Parc des expositions par délibération le 22 décembre 2017. Ce mardi 5 août se déroulait une visite des travaux. Et on est allé prendre quelques photos.



C’est l’un des grands projets de cette année pour Strasbourg. Ce nouveau Parc des expositions, dont le chantier a débuté en 2020, rentre désormais dans sa phase finale. Il aura pour but « d’organiser la résilience de l’industrie touristique locale, d’affaires » comme l’explique Pia Imbs, mais aussi de « conforter Strasbourg comme une destination de référence pour les professionnels, mais aussi comme capitale européenne », comme le souligne Jeanne Barseghian, lors de la visite du chantier organisée ce mardi 5 avril. Voici ce qu’il faut en retenir.

Jeanne Barseghian et Pia Imbs sur le chantier du Parc des expositions
© Nicolas Kaspar/Pokaa


Les petites infos

Le nouveau Parc des expositions, situé avenue Herrenschmidt, va ravir les amateurs et amatrices de chiffres. 23 000m2 de surface d’exposition et de visite, quatre halls d’exposition allant de 4 420m2 à 6 138m2, une grande nef lumineuse, 5 000m2 de panneaux photovoltaïques, 2 400m3 de bois en structure, habillages et isolation qui permettront de stocker 1 700 tonnes de CO2… Le Parc des expositions n’est pas là pour faire de la figuration. Et la Ville et l’Eurométropole ont de grandes ambitions. En effet, Jeanne Barseghian « se réjouit » de cet équipement qui permet de se projeter, « parce qu’avoir un outil de cette qualité c’est pouvoir accueillir des événements nationaux ou internationaux ». Le chantier a coûté 120,3 millions d’euros, dont 90 millions de l’Eurométropole et 10 millions de la Ville. Un parking en silo de 1 000 places complètera par la suite le projet.

Ce bâtiment, réalisé par l’agence d’architecture Kengo Kuma, a été construit sur des friches. Il fait également la part belle à l’utilisation du bois et aux équipements techniques sobres en énergie. On peut citer des techniques de rafraîchissement de type géocooling, le raccordement à une chaufferie en biomasse et la construction des panneaux photovoltaïques sur le toit. D’ailleurs, il permettra également d’alimenter en énergie le PMC et la piscine du Wacken. En outre, à part les charpentes métalliques, tous les autres composants viennent d’entreprises alsaciennes. 

Alors que les travaux sont engagés dans leur phase finale, le Parc des expositions flambant neuf devrait donc ouvrir pour la Foire européenne, du 2 au 12 septembre prochain. Par la suite, les premières exploitations devraient débuter, avec notamment le Musée éphémère du dinosaure, organisé du 11 au 13 novembre, soit en même temps que le salon Résonances. Enfin, du 25 au 27 novembre se tiendra la foire d’art contemporain St-Art.


Les petites photos

En attendant l’ouverture des lieux en septembre prochain, voici quelques photos du chantier bien avancé.


Cela fait toujours plaisir de voir des projets strasbourgeois avancer et sortir de terre. Surtout lorsqu’ils promettent de faire de notre ville une destination encore plus attractive. Reste à voir si le rendu final sera beau, mais surtout comment il va s’intégrer à un quartier plein d’ambition et en pleine mutation. Lancé par la précédente mandature, à la Ville et à l’Eurométropole désormais de transformer l’essai.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here