Voici, en toute simplicité, des scènes de vies volées dans les veines de la ville. Ces moments dans les rues, où tout fourmille et s’entrechoque, la flânerie comme le stress. La misère ordinaire et les sourires échangés. La rue, c’est un concentré de contrastes et d’inattendu. J’ai essayé d’en figer quelques bribes en passant. Rentrer du boulot, boire une bière, passer à la pharmacie. La lumière et les ombres, ceux qui passent et ceux qui partent. Immersion en images dans la vraie ville des Strasbourgeois(es), loin des clichés des cartes postales et d’Instagram.



Texte et photo : © Mathilde Cybulski / Pokaa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here