L’université et le Crous de Strasbourg ont uni leurs forces pour donner naissance à La Pokop, une nouvelle salle de spectacle et de création artistique. Plus qu’un lieu de représentation, La Pokop se veut un lieu de formation, de création et d’expérimentation. Sa saison culturelle commence ce mois-ci avec un premier spectacle vendredi 11 février.



 

C’est le grand moment. Les projecteurs de La Pokop, nouvelle salle de spectacle strasbourgeoise, vont s’allumer. Près de 9 ans après l’émergence de ce projet, les artistes vont peu à peu s’emparer de cette nouvelle scène et le public strasbourgeois va pouvoir aller à la rencontre de ce nouveau lieu.

Née de la collaboration entre l’université et le Crous de Strasbourg, l’idée de la Pokop a commencé à germer en 2013, avec la volonté de permettre aux étudiants et étudiantes de bénéficier d’un lieu d’accueil, de création, d’expérimentation et de représentation artistique au sein du campus universitaire de l’Esplanade. 

© Catherine Schroder / Document remis

Elle a été rendue possible grâce à la rénovation de l’ancien gymnase Paul Collomp et sa transformation en salle de spectacle, bénéficiant du Plan Campus. C’est d’ailleurs du nom de cet ancien gymnase qu’a été puisée l’inspiration du nom “Pokop”. “La Pokop est une apocope, figure de style et procédé phonétique, du nom de Paul Collomp, un universitaire et résistant français qui a marqué l’histoire de l’université de Strasbourg. Le nom choisi pour cette nouvelle salle est aussi une façon de lui rendre hommage et de continuer à défendre ses idéaux”, expliquent les porteurs de projets. 

Ce nouvel espace de spectacle vivant, pouvant accueillir 204 personnes assises ou 500 debout, espère devenir un point de rencontre entre la vie universitaire et le reste de la ville. Surtout, La Pokop, co-gérée par le Service universitaire de l’action culturelle (Suac) et le Service culturel du Crous, se veut un espace de valorisation de la jeune création. Concrètement, l’objectif est de “permettre à de jeunes artistes, étudiants ou jeunes professionnels, de s’emparer de ce nouveau lieu culturel strasbourgeois en les encourageant à expérimenter et en accompagnant leurs projets de créations”, présentent les porteurs de projet. 


Formation, création et représentations

La programmation de la Pokop s’articulera ainsi autour de trois axes. La formation et l’accompagnement de la pratique tout d’abord, avec des ateliers de pratiques artistiques organisés par le Suac ou encore des concours de création étudiante organisés par le Crous. “Il ne s’agit pas seulement d’accueillir et de soutenir des projets étudiants mais également de permettre aux étudiants et étudiantes de venir découvrir de nouvelles pratiques artistiques, même en amateur.

© Catherine Schroder / Document remis

Deuxième objectif : soutenir la création et l’expérimentation grâce à des résidences artistiques ou des temps de représentations. Les jeunes artistes pourront ainsi bénéficier de temps privilégiés au sein de la salle afin de développer leurs projets. Surtout ils pourront y prendre le temps d’expérimenter. 

Enfin, grâce à cette salle, les porteurs de projets espèrent encourager la diffusion et la mise en lumière des talents en faisant le choix d’une programmation de spectacles de divers horizons disciplinaires comme géographiques. 


Début de programmation

La programmation débute dès ce lundi 7 février avec 5 jours de résidence de création. C’est la compagnie de danse Marino Vanna qui va, la première,  investir les lieux en partenariat avec le dispositif Carte Culture. La jeune compagnie va ainsi pouvoir créer son spectacle Man’s Madness. La résidence se concrétisera le vendredi 11 février à 19h par une restitution publique et d’une rencontre avec le public. 

© Catherine Schroder / Document remis

Au cours des semaines qui suivront, résidences théâtrales, laboratoire dramaturgique, pièce de théâtre, Tremplin musical ou encore spectacle de marionnettes se succèderont. Toute la programmation est à retrouver sur le site.

L’inauguration des lieux, qui devait avoir lieu du 27 au 29 janvier, a en revanche été reportée au printemps 2022 en raison de la situation sanitaire actuelle.


La Pokop

19 rue du Jura, 67000 Strasbourg
Sur Instagram
Sur Facebook

Découvrir la programmation

© Catherine Schroder / Document remis

*Article soutenu mais non relu par Pokop

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here