Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

À Strasbourg, elles réclament le retour des créneaux non-mixtes aux Bains Municipaux

1 lecture
Publicité

Rouverts depuis le 8 novembre dernier après deux ans de travaux, les majestueux Bains municipaux de Strasbourg situés près de Gallia ont mis tout le monde d’accord sur la beauté des aménagements. Mais un élément essentiel semble avoir disparu : les créneaux non-mixtes qui existaient pourtant depuis la création des Bains.


Elles s’appellent Elizabeth, Louise, Yamina, Dominique, Nadia, Héloïse, Isabelle, Sylvie et Maria, et elles ont décidé de s’unir pour demander le retour des créneaux non-mixtes aux Bains municipaux. Depuis la réouverture du bâtiment historique après rénovation, ces aménagements ont complètement disparu. En formant le collectif Les Bains pour Toutesles Strasbourgeoises mobilisées estiment que cette suppression n’est “ni un oubli, ni le fruit du hasard.” 


Pour ne pas être exposées aux violences, se réapproprier son corps et garantir l’accès à tous et toutes

Surprises par une telle décision dans un monde post-mouvement #MeToo, elles rappellent que 100% des femmes ont subi du harcèlement de rue [Ndlr. notamment dans les transports], 1/3 du harcèlement sexuel au travail, 1/5 (au bas mot) sont victimes de viol… Et si la plupart du temps ces violences s’exercent par des proches, l’espace public demeure un espace de danger pour nous toutes.

Les Bains n’échappent donc pas à cette réalité selon elles, et l’existence de créneaux non-mixtes permet donc de garantir l’accès à l’infrastructure à toutes les femmes quel que soit leur âge, leurs origines réelles ou supposées ou encore leur corps. “Dans une société où les regards sont encore trop souvent source de jugement et de malaise, nous demandons à ce que chacun et chacune puisse bénéficier de cet espace sans crainte du regard de l’autre sexe. ajoute le collectif.

Elles précisent également qu’historiquement, les Bains romains ont toujours proposé des créneaux mixtes et non-mixtes et ce, jusqu’à leur fermeture pour débuter les travaux, en 2018 : “Cela fonctionnait, il n’y a aucune raison de revenir dessus.” Enfin, pour que l’ambition du lieu soit respectée, à savoir offrir un moment de détente complète au cours duquel on peut se réapproprier son corps, les membres des “Bains pour Toutes” estiment que les Bains Romains sont un espace où cette démarche doit rester possible : “Pour plein de raisons et de parcours de vie, suite à des mutilations, traumatismes, handicaps, obésité, vieillesse, cicatrices, choix personnels… Nous pouvons avoir besoin de nous réapproprier nos corps.

© Nicolas Kaspar/Pokaa


Des échanges en cours avec la directrice des Bains

Créé dans le cadre des assemblées de quartiers, l’atelier “Les Bains pour Toutes” est né d’une inquiétude concernant le maintien des créneaux réservés aux femmes ou aux hommes dès juillet 2021. Juste avant l’ouverture officielle, ses membres ont donc échangé avec Colette Audebert, la directrice des Bains municipaux ainsi que l’élu en charge du projet, au cours du mois d’octobre. Notre demande a été sympathiquement écoutée et a reçu une oreille bienveillante de la part de la directrice des Bains municipaux et aucune opposition politique. C’était déjà cela de gagné.précise le collectif. Depuis, une autre rencontre a déjà eu lieu avec la directrice et le dialogue devrait se poursuivre début février.

Les membres des “Bains pour Toutes” disent rester mobilisées et espèrent que le sujet sera traité comme une politique publique de l’égalité des droits des femmes : « Le service public est le patrimoine de celles et ceux qui n’en ont pas. […] si le service public n’est pas soucieux de protéger l’accessibilité pour toutes et tous, il remet nos choix dans le secteur marchand privé.« 

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

À Strasbourg, elles réclament le retour des créneaux non-mixtes aux Bains Municipaux

Commentaires (7)

  1. Il faut lutter contre ce genre de principe. La non mixité c’est la fin de tout ! La religion qui prend le dessus…
    Je demande alors des créneaux que pour les hommes ?
    Je demande alors des créneaux que pour les enfants ?

    • Bonsoir,

      Le titre ne pourrait pas l’exprimer plus clairement : « À Strasbourg, elles réclament le retour des créneaux non-mixtes aux Bains Municipaux ». Ni nouveauté, ni principe, juste le retour à ce qu’il y avait avant 2018. Soit à peu près avant l’hystérisation du débat public sur des termes qui ne faisaient pas polémiques avant.

      Quant à la religion, pour citer les plus grands : « Il dit qu’il ne voit pas le rapport ».

    • Bonsoir,

      Le titre ne pourrait pas l’exprimer plus clairement : « À Strasbourg, elles réclament le retour des créneaux non-mixtes aux Bains Municipaux ». Ni nouveauté, ni sexisme, juste un simple retour à ce qu’il y avait avant 2018. Soit à peu près avant l’hystérisation du débat public sur des termes qui ne faisaient pas polémiques avant.

    • Pfffff des histoire de vaccinées
      …. les autres, qui ne sont pas en porte à faux avec la loi, j’insiste la dessus, n’ayant plus le droit , le plaisir, de pouvoir frequenter ces etablissements .

  2. J’ai découvert les nouveaux bains cette semaine, c’est beau c’est neuf…
    Mais le nombres de personnes qui gardent leurs téléphones et qui prennent des photos des lieux est très désagréable.
    Après en avoir parler avec les personnels sur place: pour le moment, pas de mesure pour interdire les téléphones (et donc les photos) dans l’encinte des bains.
    J’avoue que ça me gène profondémment.

    En plus des crénaux non-mixte, une politique d’interdiction des téléphones serait une bonne chose

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !