Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Survivre au Dry January à Strasbourg : ces bars qui peuvent étancher notre soif tout en sobriété

4k Lectures
Publicité
Publicité

Après cette période de fêtes riche en gueuletons, mais aussi en beuveries, nombreux sont ceux qui comptent soulager leur foie à l’occasion du Dry January. Alors pour vous aider à relever ce défi, on a listé quelques-unes des alternatives sans alcool proposées dans nos bars locaux.


Qu’ils proposent un large choix tout au long de l’année ou imaginent des recettes “spécial Dry January”, nos bars locaux rivalisent d’imagination pour étancher notre soif et tout ça, sans nous alcooliser. 



La Pépinière

Au bistrot de la Pépinière, dans le petit écrin végétal de la Place d’Austerlitz, l’équipe propose déjà à la carte plusieurs cocktails. Le Virgin mojito à la mirabelle, le Virgin Piña colada, le Puritin, à base de jus de cranberry, de Carola rouge, de menthe, de citron et de framboises, ou encore et le Pêché, composé de sirop de pêche, de limonade, de pomelo et de basilic.



Le Supertonic

Toujours place d’Austerlitz mais du côté des experts en gin et en saucisses, l’équipe propose un très grand choix de tonic à déguster en solo, sans gin. Concombre, citron, fleur de sureau et même piment, il y a pleins de saveurs à découvrir et toutes sont en Happy hour le soir.

Et pour celles et ceux qui voudraient retrouver les goût du gin dans leur boisson, le Supertonic a prévu le coup avec un gin sans alcool à associer à n’importe laquelle des recettes.



Le Code Bar

L’équipe du Code Bar quant à elle, joue sur ce qu’elle sait faire de mieux : le sur-mesure. Avec ses préparations et ses sirops 100% fait-maison, les barmans peuvent composer un cocktail selon les envies de chacun. Aussi bien salé que sucré, léger que gourmand, ou classique que surprenant !

Le Negroni sans alcool.
© le Code Bar

Pour vous donner envie, le barman pourra donc tout aussi bien vous proposer un Negroni sans alcool, qui sera basé sur l’amertume et ressemblera à un cocktail classique, qu’un cocktail Tiki, grand classique des années 70′ agrémenté de fruits, de menthe, de citron, d’épices ou de gingembre. Mais aussi des recettes plus tournée vers l’apéritif et moins sucré comme une création à base de thé au jasmin, de verjus pour l’acidité et de sirop de rose, le tout monté dans une coupe à champagne. Et pour les becs salés on notera aussi le Bloody Mary sans alcool confectionné à partir de jus de tomate bien gourmand, avec ses épices et sa branche de céleri.

Sur la carte, on trouvera tout de même une proposition permanente : l’Automate, à base d’orgeat maison aux amandes, de zestes d’oranges, de matcha, de litchi et de Three Tents Tonic Water.



Chez Jeannette et les Cycleux

Le bar aux chaises colorées de la rue des Tonneliers propose des softs gourmands, comme une gamme de milkshakes dont les noms rendent hommage aux pin-ip et stars américaines des années 50 à 70. Mais on y trouve aussi des cocktails comme le Virgin mojito, à base de framboise, de fraise, de vinaigre balsamique, de passion, de gingembre et de poivre de Timut.

© Pokaa


Le Douanier

Le Douanier dispose lui aussi d’une carte qui compte pas moins de cinq cocktails sans alcool disponible tout au long de l’année et consultable juste ici. Parmi les propositions on relèvera notamment l’étonnant Kanpai à base de thé vert, de tonic et de basilic ou encore le Zulu qui allie jus de banane, jus de citron pressé et jus d’ananas. 



Le Blue Moon

Du côté du Blue Moon, on peut trouver tout un tas de sodas spéciaux, de softs et de bières sans alcool. Mais les client.e.s ont aussi le choix parmi un large choix de cocktails sans alcool. A la carte, on retrouve notamment le Honeymoon, élaboré à partir de sirop de miel et gingembre maison, de soda mandarine et bergamote, de jus de mangue et de jus de citron. Ou encore plus gourmand, le Milkyway, composé de jus de mangue, de sirop de chocolat blanc, de jus de fruit de la passion, de jus de citron et de lait.

L’équipe a d’ailleurs spécialement concocté deux nouveaux cocktails sans alcool à l’occasion du Dry January. Le Quentino, qui se compose de jus d’ananas, de jus d’aloe vera, de jus de citron et de sirop de falernum. Et le Super Dry, un bon breuvage d pour se mettre d’aplomb pour 2023, à base citrons jaune et vert, de menthe fraîche, de coulis de fruits rouges et d’eau pétillante. Et pour celles et ceux qui auraient l’âme aventureuse, l’équipe propose aussi de réaliser un cocktail sur-mesure.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Survivre au Dry January à Strasbourg : ces bars qui peuvent étancher notre soif tout en sobriété

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !