Elles ont longtemps été invisibilisées, mais depuis quelques années, on leur redonne leur place que l’Histoire avait oubliée : les femmes. Dans leur nouveau cycle de débat « Cachez cette femme que je ne saurais voir », les Médiathèques de Strasbourg et de l’Eurométropole déploient pléthore de rendez-vous du 13 au 24 novembre autour de ces grandes oubliées, toutes disciplines confondues (art, sport, sciences). Des films, des expos, des concerts, des ateliers créatifs et réflexifs, des conf’, des aprèms jeux… Y en a pour tous les goûts, tous les âges, et bien évidemment : tous les genres.


Si vous n’avez jamais entendu parler de Marthe Gautier, Griedge Mbock ou Germaine Tailleferre… Rien d’étonnant. Ces trois femmes (respectivement scientifique, footballeuse et compositrice) ont été quelque peu oubliées des livres d’Histoire à l’inverse d’un Einstein, d’un Maradona ou d’un Mozart connus de tout un chacun. C’est pour épousseter un peu tout cela et leur redonner la reconnaissance méritée que les Médiathèques de Strasbourg et de l’Eurométropole programme 10 jours (du 13 au 24 novembre) de découvertes de femmes qui ont marqué l’Histoire. Un cycle qui s’axera sur la place des femmes dans nos villes, nos cultures, nos sociétés.



Des rendez-vous à ne pas manquer

Parmi les nombreux rendez-vous organisés par les médiathèques de la ville (concerts, rencontres, ateliers, etc), si l’on n’a pas le temps de tout explorer, on peut en relever certains.

Commençons par un focus ciné : si l’Histoire se souvient de Méliès et des frères Lumière, elle a oublié Alice Guy, une de ses principales pionnières. Première femme réalisatrice, productrice et scénariste, le cinéma lui doit même le vidéo-clip, le péplum et le trucage. Pour braquer le projecteur sur cette grande dame de l’ombre, la Médiathèque Olympe de Gouges organise une expo, illustrée par Catel et Bocquet (du 13 novembre au 31 décembre).

Restons côté ciné, avec Mon nom est clitoris, un film de Lisa Billuart Monet et Daphné Leblond. Une projection suivie d’un débat qui se tiendra le mardi 16 novembre à 20h à la Médiathèque Neudorf. Mais on pourra également découvrir Footeuses de Ryan Doubiago et Lyna Malandro ; ou encore… ENCORE, le groupe strasbourgeois qui viendra aux côtés de François Delamarre et MIRA – Cinémathèque régionale numérique, pour une soirée ciné-concert autour des femmes dans le sport.


Toujours pour repartir moins bêtes, une conférence menée par Ophélie Latil et Marguerite Nebelsztein du collectif Georgette Sand : Ni vues ni connues : panthéon, histoire, mémoire : où sont les femmes ?, le mercredi 17 novembre à 18h30 (à la Médiathèque André Malraux).

L’Artothèque abritera également une exposition sur la place des femmes dans l’espace public : Dans la place, par l’illustratrice strasbourgeoise Ariane Pinel. Elle y dépeint avec humour des scénettes de la vie urbaine, où femmes et hommes se partagent la rue. Une bonne façon de s’interroger sur la façon dont nous évoluons dans la ville selon notre genre.

Dans la place © Ariane Pinel



Des ateliers créatifs ou réflexifs

Ce cycle proposera d’autres activités ludiques, telles qu’un atelier pour décorer son tote-bag autour de l’égalité des genres avec la marque Rise-Up (dont le profit des ventes sera reversé à l’association SOS Femmes Solidarité 67), ou encore une fresque collective et participative autour des femmes sportives (« Être dans la course »). Le collectif Georgette Sand viendra également animer un atelier autour des stéréotypes de genre, ainsi qu’un escape game autour des femmes oubliées.

Sherley Freundenreich et Les Arpentistes pour l’atelier « Être dans la course »
© Médiathèque de Strasbourg
Jeu de société par The Moon Project © Médiathèques de Strasbourg Eurométropole

Les enfants ne seront pas en reste et pourront eux aussi participer à ce cycle puisque de nombreuses animations leur seront dédiées : des ateliers philo (« Soit fille, soit garçon ? »), des après-midi avec des jeux de société qui bousculent les stéréotypes, comme ceux de la maison d’édition The Moon Project, des contes et un film.

Pour tous les âges et tous les genres, ce nouveau cycle des Médiathèques en débat s’adresse aux Strasbourgeois et Strasbourgeoises. Il invite à remettre le nez dans nos bouquins d’Histoire pour en voir une qu’on avait oublié jusque-là : « […] cette femme que je ne saurais voir ».


Médiathèques en débat :
« Cachez cette femme que je ne saurais voir »


Du samedi 13 au mercredi 24 novembre 2021
L’événement Facebook
Dans les médiathèques de Strasbourg et de l’Eurométropole
Le programme complet


© Médiathèques de Strasbourg Eurométropole

*Article soutenu mais non relu par les Médiathèques de Strasbourg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here