Avec le thermomètre en berne, heureusement qu’il y a le calendrier culturel pour nous rappeler que c’est bien l’été. Comme l’an passé, et pour une seconde édition, le Théâtre national de Strasbourg (TNS) propose une saison estivale accessible à tous : La Traversée de l’été. Entre événements hors-les-murs et ateliers d’écriture ou de pratique théâtrale, visites insolites et soirées spéciales, le théâtre strasbourgeois nous régale. Petite présentation de cette nouvelle programmation, pour naviguer en toute tranquillité avec cette Traversée de l’été. Jusqu’au 28 août 2021, dans Strasbourg et ses environs : 250 rendez-vous gratuits et 60 artistes invités… De quoi s’occuper jusqu’à la rentrée.


« L’été fabrique un temps et un espace propice à l’expérimentation, une autre manière d’interroger le théâtre et nos pratiques culturelles, une disponibilité nouvelle pour le public comme pour les artistes, pour retrouver une communauté d’esprit et de travail. », lit-on en préambule de cette seconde édition de La Traversée de l’été. Née l’an passé après des mois à l’arrêt, cette saison théâtrale spécialement conçue pour les mois d’été revient cette année. Dans ses bagages : une multitude d’activités (250, en tout !). Ateliers, lectures, spectacles, visites et projections : un programme bien complet pour chercher tous les publics, dans tous les quartiers. « Tout cela en mettant en avant [leurs] engagements sociétaux : la défense de la parité, la promotion de la diversité et la réflexion sur le changement climatique et ses effets. » Beau projet. Et c’est tout l’été !


Le théâtre hors-les-murs

On retrouvera comme l’été dernier, une Brigade contemporaine, formée par des élèves issus de l’École du TNS : lectures nomades dans les rues, les EHPADS, les écoles… Tous les jours sauf les dimanches, des rendez-vous plein de surprises. En parallèle, des soirées spéciales, et deux spectacles en itinérance.

Tabataba : pièce(s) détachée(s)

Un texte de Bernard-Marie Koltès porté à la scène par Stanislas Nordey, actuel directeur du TNS. « Dans la ville de Tabataba, au seuil de la nuit, une sœur, un frère et une moto. La sœur exhorte son frère à sortir au lieu de rester seul à nettoyer obsessionnellement sa moto. Mais celui-ci, entêté, ne veut pas. » Un spectacle itinérant avec deux comédiens et une moto en pièces détachées. À découvrir dans les quartiers de Strasbourg, ou tout autour (Hœnheim, Sélestat…).

Quand et où ?
Du 19 juillet au 7 août
L’événement Facebook
+ d’infos




Andromaque à l’infini : relecture d’un classique

Inspiré par le classique Andromaque de Racine (et sa célèbre intrigue résumée en « Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime Hector, qui est mort. »), Gwenaël Morin revoit cette pièce pour huit personnages avec deux actrices et un acteur. Plutôt qu’une simple adaptation, en voici une relecture, sur la langue racinienne, le texte lui-même et son jeu. Une version épurée, facile à transporter : le spectacle sera joué tout au long du mois d’août dans l’Eurométropole, et poussera même jusqu’à Sélestat.

Quand et où ?
Du 12 au 27 août
+ d’infos



Je suis lent : seul en scène chorégraphié

Une conférence dansée aux accents de confession. Par Loïc Touzé, seul en scène, qui y raconte la danse contemporaine par le prisme de son parcours de danseur, de l’Opéra de Paris où il a fait ses classes à son identité artistique d’aujourd’hui.

Quand et où ?
Jeudi 22 juillet à 20h
Au TNS – Théâtre national de Strasbourg
+ d’infos
L’événement Facebook

© TNS



Projection plein air d’Alien : le huitième passager

Crossover inattendu : la Traversée de l’été du TNS s’associe avec Ciné 68 pour une projection en plein air d’Alien : le huitième passager de Ridley Scott dans le jardin du Planétarium. Une séance gratuite de ce film culte organisée dans le cadre de « tenter alien », un atelier d’écriture – gratuit lui aussi, et sur deux semaines – mené par Pauline Peyrade et Rémy Barché, tous deux fans de ce grand classique de la science-fiction.

Quand et où ?
Mercredi 21 juillet à 20h (film à 22h, buvette dès 20h)
Dans le jardin du Planétarium de Strasbourg
L’événement Facebook
+ d’infos




Retour dans les murs : les visites insolites

Pour les férus de théâtre qui aimeraient en connaître les coulisses, des visites exclusives s’organiseront jusqu’au 28 août. Théâtrales, ludiques et/ou informatives : elles sauront piquer toutes les curiosités.


Les déambulations au TNS

Quand on rentre au TNS, on ne voit généralement que les gradins et ses fauteuils rouges. Pour une fois, il s’agira d’explorer le reste : les salles de spectacle, les coulisses, les loges, les salles de l’École, l’atelier de couture et d’habillement, etc. Des visites animées « sous forme de déambulation à la fois instructive et originale » par de jeunes artistes de l’École du TNS. Trois organisées tout au long de l’été : « Théâtre habité – Conversation avec des artistes du passé » ; « Récits d’école – Souvenirs d’anciens élèves » ; et « La traversée des métiers ».

Quand et où ?
Jusqu’au 28 août, les lundis, mercredis et vendredis à 18h
Au TNS – Théâtre National de Strasbourg
L’événement Facebook
+ d’infos

© Caroline Alonso/Pokaa




Visite de l’ancien Palais de la Diète dit Ancien Conservatoire

Encore plus insolite que le premier : le Palais de la Diète d’Alsace-Lorraine (« occupé de 1892 à 1919 par le Parlement régional du Land lorsque la région était occupée par l’Empire Allemand, puis bâtiment du Conservatoire de Strasbourg à partir de 1919 »). Fermé en 1995, il ne livre que très rarement ses secrets aux Alsaciens qui ignorent souvent même son existence. Il profitera des visites de l’été pour dévoiler son passé aux plus indiscrets, et faire découvrir Rivière de verre, une installation lumineuse réalisée par les élèves de l’École du TNS, en collaboration avec des maîtres verriers. Comme pour le TNS, trois thématiques de visites, menées par des élèves : « Fouilles poétiques – Voix de poétesses », « Avant nous, d’après nous », « Les trésors de la Diète – Disparitions ».

Quand et où ?
Jusqu’au 28 août, les mardis, jeudis et samedis à 18h
Au TNS – Théâtre National de Strasbourg
L’événement Facebook
+ d’infos




Aux ateliers de construction de décors

Le TNS a l’immense privilège de posséder ses propres ateliers de construction de décors. Situés à Illkirch, ils seront visitables cet été. L’occasion d’y croiser d’anciens décors comme différents corps de métiers : menuisier, serrurier, tapissier, peintre, spécialiste en matériaux composites… Des « artisans qui participent grandement à l’illusion du théâtre ».

Quand et où ?
Du 12 juillet au 28 août, tous les vendredis à 10h
8 rue de l’Industrie, 67400 Illkirch-Graffenstaden
+ d’infos



Le nouvel espace Grüber

En travaux depuis juin 2019, l’Espace Grüber ouvre les portes de son chantier, avant son inauguration au printemps 2022.

Quand et où ?
Du 12 juillet au 28 août, tous les vendredis à 17h
18 rue Jacques Kablé, Strasbourg
+ d’infos


Les autres rendez-vous : ateliers et conférences

Autres activités proposées par le TNS : les ateliers découverte, gratuits et ouverts à tous. Certains s’étendront même sur plusieurs jours ou semaines. Plusieurs thématiques proposées pour une découverte du théâtre par d’autre biais…

Des ateliers d’écriture pour se prendre au jeu du je comme avec « Entrer dans l’histoire », « On se rue » pour réfléchir l’espace public… Ou encore de pratique théâtrale et artistique, pour s’essayer à la scène.

© TNS



Notons aussi les ateliers radiophoniques, en partenariat avec Making Waves – une radio-ONG solidaire – qui initiera pendant une semaine, les habitants d’un quartier aux techniques de la radio… Prise de son, montage, et sous différents formats (témoignages, enquêtes, interviews, micros-trottoirs, ambiances sonores, lectures, etc), avec une émission tous les samedis en direct du TNS, autour des cartes blanches du samedi. Des rendez-vous hebdomadaires sur le Parvis du TNS avec ses artistes en résidence, sur des sujets d’actualité.

Les Brigades contemporaines, édition 2020 © TNS



Car en plus de sa programmation, La Traversée de l’été sera effectivement l’hôte de plusieurs résidences artistiques : une d’écriture avec Penda Diouf autour du militantisme, de la violence et de la radicalité, et de la place des personnes en situation de handicap dans les luttes actuelles et leurs mouvements, une autre de traduction (autour de generations de debbie tucker green) et plusieurs de création.

Et comme le théâtre ne chôme pas, le voici qu’il part aussi dans un « Parcours théâtre à la maison d’arrêt de Strasbourg », ainsi que dans une aventure avec la Troupe Avenir qui donne aux jeunes de 16 à 25 ans n’ayant jamais eu l’occasion de découvrir le théâtre, l’occasion de fouler les planches.

Alors à défaut de se faire ensoleillée, cette Traversée de l’été sera surtout bien chargée !


La Traversée de l’été

Jusqu’au 28 août
Site internet
Facebook

TNS – Théâtre national de Strasbourg

Site internet
Facebook


Fanny Soriano

© TNS

Photo de couverture : © Page Facebook du TNS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here