Il y a un an et demi, on était allé casser du zombie en VR chez Vortex Expérience Strasbourg. Une façon de défier l’apocalypse et de montrer que, pour casser du zombie, l’important ce n’était pas l’arme, mais ce qu’on en faisait. Néanmoins, aujourd’hui, le monde est à nouveau en danger. Alors on est retourné le sauver, dans une toute nouvelle aventure, avec des décors en extérieur plus immersifs que jamais. Mais trêve de spoilers, êtes-vous prêtes et prêts à recasser du zombie ? Si oui, ce qui suit va vous intéresser.



Petit rappel sur Vortex Experience

Situé juste à côté du KG5, le five de Mundolsheim, Vortex Experience est arrivé dans notre belle région le 24 août 2019. Après le succès de son premier mode de jeu, où l’on devait sauver le monde d’une apocalypse zombie, ils étaient prêts à conquérir le monde de la VR avec leur deuxième expérience : Vortex Origine. Celle-ci aurait dû être prête il y a un an, mais avec la pandémie de coronavirus, le projet est mis en suspens.

Néanmoins, cela n’a pas arrêté l’équipe de viser plus haut, pour proposer des graphismes plus développés et immersifs. Ils travaillent désormais avec Apperture, une agence 3D spécialisée en VR située à Bordeaux, la ville d’origine de Vortex Experience. Le projet a été finalisé fin mai 2021 et, s’il est déjà possible d’y jouer, des ajustements sont réalisés chaque semaine, en fonction des retours des joueurs.


Les prémices de l’aventure : trouver l’origine du virus

Un an et demi plus tard, les bonnes habitudes de Vortex Experience n’ont pas changé. Toujours l’accueil sympathique de la part de l’équipe, toujours le café offert et toujours les mêmes conditions physiques, qu’on qualifiera de médiocres, de notre côté. Un paramètre pourtant important, puisque vous serez équipés d’un casque VR, d’un gilet sensoriel de 7 kilos avec carte graphique d’un côté et ordinateur de l’autre, et d’une arme – un fusil Vortex. Et si vous vous dîtes « Ça va, l’arme n’est pas trop lourde », attendez la fin de la partie. Parce que 35 minutes de jeu pur avec tout le matos sur le dos, ce n’est pas de tout repos.

Le but du jeu est simple : sauver l’humanité. Vous vous retrouvez en 2024, où une épidémie zombie a éclaté, terrassant le monde tel que nous le connaissonstoute ressemblance avec un quelconque événement réel serait purement fortuite. Un briefing vidéo vous rappelant les règles tout en vous plongeant dans l’ambiance vous signifiera que vous êtes le dernier espoir de l’humanité. Un petit coup de pression au passage, ça ne fait jamais de mal. Vous allez devoir remonter dans le temps, jusqu’en Europe centrale au Moyen-Âge en l’an 1024. Il vous faudra alors remonter à la source de l’épidémie, pour l’éliminer une bonne fois pour toute.


Présentation des joueurs

Si vous pouvez jouer de 2 à 6 personnes, l’équipe chargée de cette mission est aujourd’hui composée de 5 aventurières et aventuriers. Deux expérimentés motivés à se tirer la bourre pour savoir qui sera le meilleur casseur de zombies, une guerrière bien décidée à ne plus se laisser effrayer, un quidam sans haine, ni violence, et encore moins de skill, et une nouvelle venue qui expérimente la VR pour la première fois. Somme toute une équipe éclectique, pas venue là pour enfiler des perles ou rater un tir-au-but.


L’expérience : immersion réussie, grâce à des décors en extérieur bien mieux réalisés

Dès le début de la partie, on se sent transporté dans un autre monde, et pas celui dont rêvait Jean-Louis Aubert. Parachuté d’un dirigeable avec la « Chevauchée des Valkyries » de Wagner en fond sonore, on se retrouve très vite en extérieur dans des décors médiévaux franchement bien fichus. C’est là où se joue la grande différence avec l’autre jeu proposé par Vortex Experience : le fait d’être en extérieur donne plus de liberté et de profondeur au jeu, ainsi que plus d’espace pour se déplacer. Et, encore une fois, les décors sont meilleurs.

Mais qui dit plus d’espace, dit plus de zombies. Et ils vont arriver en masse pour vous encercler. Il ne faudra pas paniquer lorsque vous sentirez votre gilet sensoriel vibrer et que, en vous retournant, un amical zombie, ou d’autres ennemis plus inattendus, souhaitera délicatement vous enlever de la peau superflue de votre cou. Néanmoins, ne vous inquiétez pas, vous pourrez vous en sortir. Si vous respectez ces quelques conditions.

Primo, il faudra respecter les maîtres-mots du jeu : cohésion, communication et stratégie. Secondo, vous aurez bien plus d’armes à votre disposition : un lance-flamme, qui a fait le bonheur d’une guerrière, une arbalète et une sulfateuse. Des armes bien bourrines comme on les aime ! Ne vous privez pas de les utiliser : encore une fois, n’oubliez pas, il faut qu’au moins l’un d’entre vous reste en vie pour que la partie continue !


Le verdict

Meilleurs décors, plus grande liberté de déplacements et atmosphère toujours aussi anxiogène, cette nouvelle mission réussit encore une fois son coup. Église, crypte ou cimetière, les différentes salles s’enchaînent de manière fluide et la partie ne lésine pas sur l’immersion. Bruits oppressants, horde de zombies arrivant sans relâche, vibrations de nos gilets, on n’était pas là pour rigoler, et certains ont même crié. Enfin, le fait de pouvoir se déplacer dans un grand univers permet de se sentir acteur de sa propre histoire et rajoute une touche de réalisme supplémentaire à l’ensemble.

Par rapport à sa consœur, elle est bien plus nerveuse et rythmée. Vous allez très vite vous faire encercler de zombies et parfois vous ne saurez plus où donner de la tête. Avec quelques astuces et habitudes toutefois, vous vous en sortirez. De notre côté, après une première partie où les zombies nous auront vaincus, l’équipe aura une deuxième chance qu’elle a su faire fructifier. Le tout, en transpirant comme des gorets.


Les petits trucs en plus

  • À la fin de chaque partie, l’équipe de Vortex Experience débriefera avec vous, afin d’avoir votre ressenti pour faire des retours aux développeurs pour travailler les niveaux au fur et à mesure.
  • Il y a toujours trois modes de difficulté, ainsi qu’un mode gore qu’on peut désactiver, pour celles et ceux n’aiment pas la vue du sang.
  • Un classement vous sera envoyé par mail à la fin de votre partie, où vous pourrez vous comparer à vos amis, ainsi qu’à toutes les autres équipes.


Sauver le monde, qui plus est au Moyen-Âge, ça demande certaines qualités. Et cette nouvelle mission de Vortex Experience Strasbourg réussit bien son coup en nous ramenant aux origines du virus. Les décors en extérieur, les nouvelles armes et les différents ennemis rendent l’expérience très immersive, toujours aussi physique mais surtout, résolument fun.


Vortex Experience Strasbourg

4 rue de l’Industrie à Mundolsheim
03 67 34 34 68
Page Facebook
Page Instagram
Site internet


*Article soutenu mais non relu par Vortex Experience Strasbourg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here