On leur connaissait déjà les vélos made in Strasbourg, puis la Musette, une sacoche/banane fabriquée dans les locaux de l’atelier Libre-Objet, chantier d’insertion strasbourgeois… Voici maintenant les paniers. Toujours dans une démarche locale, le duo de Manivelle continue de tracer sa route, en s’associant cette fois-ci à une entreprise alsacienne quasi-centenaire et surtout bien connue du grand public : Caddie. De la course à vélo aux chariots de courses, il n’y a finalement qu’un pas, et Caddie en connaît déjà un rayon : manquait plus que les paniers. …Pleins feux sur ce mashup alsacien qui fait déjà le buzz avant même sa sortie, prévue courant juin.




Cette collaboration est surprenante, voire inattendue… Peux-tu me raconter à quel moment vous avez pensé à Caddie pour vos paniers, et comment cette collab’ s’est mise en place ?

Silvin Kutsch [ndlr : co-cofondateur de Manivelle, aux côtés de Thomas Kieber] : Depuis le début de Manivelle en 2018, nous aimons travailler sur le design et la fabrication de porte-bagages sur-mesure pour deux raisons : les possibilités de création sont énormes (nous avons fabriqué plus de 50 design de porte-bagage tous différents) et les références séries fabriquées en France n’existaient pas jusqu’à aujourd’hui.

Le sur-mesure est un laboratoire et ça nous a donné beaucoup d’idées. Maintenant, nous avons vraiment l’envie d’élargir notre catalogue de porte-bagages série pour rendre la marque plus accessible et s’adresser à un public plus large. Mais pas n’importe comment : nous cherchions des partenaires locaux pour la fabrication de ces séries, histoire de rester en cohérence avec les valeurs qui nous ont motivés à devenir artisans dans le milieu du cycle !

Trouver un partenaire pour la fabrication de nos porte-bagages série n’a pas été instantané, loin de là. Nous y pensions depuis fin 2019, sans jamais faire le grand saut qui constitue tout de même une étape importante pour Manivelle. Puis en octobre 2020, en discutant ensemble de l’essor du panier dans la pratique bikepacking des Américains, nous avons eu le déclic. Un panier, c’est avant tout un maillage de fil d’acier, et qui de meilleur sur ce sujet que Caddie ?! Comme ils se trouvent à quelques kilomètres de Strasbourg, nous n’avons pas hésité très longtemps.

Dès le lendemain, nous les avons appelés pour leur soumettre l’idée. Caddie est une entreprise qui a gardé une taille humaine, et on est donc très rapidement entrés en contact avec Jérôme, le responsable marketing, et David, le responsable développement. Nous avons été invités la semaine suivante chez Caddie, et tout s’est accéléré à partir de là.

Aujourd’hui, nous avons signé un contrat d’exclusivité avec Caddie pour la fabrication de porte-bagages. Nous nous engageons donc dans une relation sur le long terme et avons bien l’intention de développer notre gamme dans un futur proche.

Commencer par un panier n’est pas anecdotique puisque c’est un véritable point de rencontre ! Tant entre les deux univers de Manivelle, la ville et le voyage puisqu’il est utilisé pour ces deux pratiques (ce sont surtout les Américains qui aiment voyager avec des paniers, mais ça risque de devenir bien vite une habitude en Europe aussi), qu’entre Caddie et Manivelle, avec un produit issu de l’univers du cycle qui reprend les codes et le savoir-faire de ce qui a rendu Caddie célèbre, ses chariots.

Collab’ Caddie x Manivelle
© Manivelle


Peux-tu nous en dire plus sur l’élaboration des paniers ? Quelle charte graphique ou contraintes avez-vous eues ?


Avant tout, nous nous sommes imprégnés du savoir-faire de Caddie et des procédés techniques disponibles pour se rendre compte de ce qui était réalisable ou non. C’est une gymnastique inhabituelle dans un partenariat industriel. En général, un fabricant va être choisi parce qu’il est capable de fabriquer un certain produit. Nous faisons le chemin inverse en choisissant d’abord le fabricant parce qu’il est local et qu’il a une vraie histoire, et c’est le produit qui en découle.

Vient ensuite le moment de la conception. Nous avons d’abord défini les dimensions générales du panier et la densité du maillage : trouver le juste milieu entre un panier le plus léger possible, et un maillage assez étroit pour y déposer en vrac ses dernières emplettes. Ensuite, le système de fixation a été conçu pour rendre le panier compatible avec la plupart des vélos. Enfin, nous avons réfléchi à la partie cosmétique pour rendre notre panier plus cool que celui des autres : la petite plaque de marquage rouge à l’avant qui affiche fièrement la collab’ entre Manivelle et Caddie. Le panier est volontairement à la limite du détournement de produit, et l’univers de Caddie se retrouve au premier coup d’œil.

Avant de valider le design final du panier et de le présenter enfin au public, il y a bien entendu eu plusieurs prototypes et des tests en conditions extrêmes, du marché du samedi matin aux cols des Vosges sous la neige.

© Manivelle

Et comment se passe le processus de fabrication ?

Le panier est intégralement fait sur le site de production de Caddie, à Dettwiller. Le cintrage du fil d’acier, la soudure, le zingage et même le packaging : toutes les étapes ont été pensées pour que tout soit fait en interne !

Le gros avantage ici, c’est que le panier sera aussi résistant que les chariots de supermarché puisqu’il reprend les mêmes procédés techniques, dont la soudure par résistance et leur zingage hautement protecteur. Et nous pensons honnêtement qu’un panier de vélo a une vie moins tumultueuse que celle d’un caddie !


On a vu passer la news sur BFMTV, France Bleu… Votre collab’ intéresse tant côté public que presse, et sort de la sphère locale. Comment expliques-tu ce buzz et comment le vivez-vous ?


Je pense que nous avons surpris pas mal de gens avec l’annonce de cette collaboration. Notre casquette de fabricants de vélos sur-mesure nous place plutôt dans le haut de gamme, et cela nous plaît énormément de contraster cette image avec des partenariats comme celui-ci !

Nous sommes globalement super contents des retours que nous avons eu, tant par le public que par les magasins avec qui nous aimons travailler. Nous sommes super excités à l’idée de voir les premiers paniers arriver dans les rues de Strasbourg.

Maintenant, il faut que l’on fasse attention avec la presse parce que nous avons déjà eu droit à des titres du style « moitié vélo, moitié chariot ». Non, nous ne ferons pas de tricycles Caddie ! Mais ça fait partie du jeu et c’est plutôt rigolo.



Est-ce que cela vous donne encore plus envie de multiplier les collab’ avec des entreprises locales où l’on ne vous attend pas ? De créer la surprise ailleurs ?

Entre la collaboration déjà en cours avec Libre Objet, chantier d’insertion strasbourgeois, pour notre gamme textile, et ce nouveau partenariat avec Caddie pour la partie porte-bagage, nous sommes déjà bien occupés.

Nous avons par contre vraiment envie de mettre en valeur toutes les personnes qui se cachent derrière ces collaborations, parce qu’il y a de sacrées belles équipes qui travaillent avec nous et nous nous sentons très reconnaîssant envers celles et ceux qui donnent vie à nos dessins. C’est aussi pour ça que chaque accessoire Manivelle, que ce soit un panier ou une musette, est signé par l’une des personnes ayant pris part à sa fabrication.

Le duo de Manivelle
© Fanny Soriano / Pokaa



Avis aux curieux qui souhaiteraient pimper leur bécane avec un panier local mais surtout original, sortie des premiers modèles prévue pour juin. Et va falloir être rapides : ça risque d’être la course, pour ces paniers Caddie !


Paniers Manivelle x Caddie

Où les trouver ?
À l’atelier Manivelle / 4 Rue de la Coopérative, 67000 Strasbourg
Sur la boutique en ligne
Ou chez leurs revendeurs « un peu partout en France »
Prix public 90€

Compte Instagram
Page Facebook
Site internet


Fanny Soriano

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here