« This is the… ». Si ce début de phrase vous fait penser à Nikos Aliagas, alors ce qui va suivre risque de vous plaire. Dans la même veine que The Voice, le Grand Est a son propre concours de voix : « d’Stìmme », organisé par France Bleu Elsass, l’Office pour la Langue et les Cultures d’Alsace et de Moselle depuis 2016 et en collaboration avec France 3 Grand Est depuis cette année. Un tremplin qui a pour mission de mettre en valeur les talents locaux de la chanson, et les langues du coin (l’alsacien et le platt). Pas de fauteuils rouges, mais un jury, un coach, un public qui vote et surtout : une finale en ligne, le vendredi 14 mai ! Hopla Geis, on t’en dit plus sur ce grand rendez-vous musical et local !



« Les voix », wàs ?

Organisé depuis 2016 par l’antenne locale France Bleu Elsass et l’Office pour la Langue et les Cultures d’Alsace et de Moselle (l’OLCA), le concours d’Stìmme s’associe pour cette 4ème édition à France 3 Grand Est. Lancé par les deux premiers dans une volonté d’aller à la rencontre d’un public plus jeune, afin de le sensibiliser aux langues régionales, et d’un souhait de « pérenniser l’usage de l’alsacien [et du platt] au quotidien », cette nouvelle association avec l’antenne régionale de France 3 offre encore davantage de visibilité au concours.

Les Alsaciens l’auront peut-être déjà remarqué à son nom, mais «  d’Stìmme » signifie « Les Voix » et le mot est bien trouvé. Comme un clin d’œil au concours international The Voice dont il s’inspire, il évoque également et bien évidemment les voix des chanteurs et chanteuses, mais aussi celles des différentes langues locales mises à l’honneur : l’alsacien et le platt. Si le premier est connu à Strasbourg, le platt quant à lui, est un des dialectes de Lorraine (Moselle, principalement).

La finale de la 3ème édition © Benoît Linder / OLCA



Concours de circonstance

Le concours s’ouvre aux artistes, amateurs et semi-professionnels, sans limite d’âge, en solo ou en groupe, avec pour seules contraintes de n’avoir jamais sorti d’album, et surtout de chanter en alsacien ou en platt. À la dernière édition, en 2019, ils étaient 31 inscrits.

La pause Covid a malheureusement mis entre parenthèses la quatrième édition lancée en novembre 2019, qui aurait dû se tenir au printemps 2020 et que l’on retrouve enfin cette année. Après que dix candidats aient enregistré leurs maquettes aux studios de France Bleu, cinq ont été choisis par un jury pour être diffusés sur les ondes de France Bleu Alsace / France Bleu Elsass, SWR et SR3, puis soumises au vote du public du 15 février au 22 mars derniers, après un long suspense.

À la suite de ce vote des auditeurs, on retrouve donc enfin les trois finalistes de l’édition 2020-2021 ! Et cette année, ce sont trois chanteuses, qui ont repris des classiques de nos répertoires, dans des textes personnels. En lice pour la première place : Brigitte Crenner (B drop) qui a séduit le public avec son dynamique Wie de Storich ich flìej, une adaptation de l’iconique What’s up des 4 Non Blondes ; Delphine Untereiner (DelLlfyne) qui reprend tout en douceur le Café des Délices de Bruel avec Schàtzel, hab Heimweh ; et enfin, Cynthia Colombo qui voit La vie en rose avec son Mei Lawe ìn Roserot.

Les trois finalistes et leur coach, en pleine préparation de la finale



La finale, Wie d’heim,*Comme à la maison

À l’instar du concours international, les candidates ont été suivies par un coach pour reprendre leurs chansons. On retrouve à ce poste, et ce, depuis la première édition, le chanteur-musicien alsacien Mathias Hecklen-Obernesser alias Matskat. Le Strasbourgeois qui s’est fait connaître par sa reprise de Don’t worry, be happy de Bob Marley dans l’émission The Voice en 2013, [-Ndlr. où lui-même a été suivi par Louis Bertignac.] les accompagnera lors de la Finale, aux côtés de ses musiciens (Christian Clua, Grégory Ott, Jean-François Untrau, Matthieu Zirn) et d’anciens candidats, tels que Gaël Siffert, grand gagnant de la première édition de d’Stìmme, ou encore Serge Rieger, et Charlotte Vix, gagnante de l’édition précédente.

© Benoît Linder / OLCA



Pour les amateurs dialectophones ou les curieux, une belle affiche est à retrouver sur scène, ce vendredi, avec des reprises d’opéra, de variété, de pop, dans des réécritures personnelles en alsacien et platt. Mais cette année, le concert se fera depuis nos écrans. Si le concours retrouve la salle des Tanzmatten à Sélestat qui l’accueille depuis ses débuts, il sera toutefois sans public, en raison du contexte sanitaire. L’événement sera filmé et diffusé en direct sur la chaîne YouTube de France 3 Grand Est (l’antenne locale de France 3 en Alsace, en Champagne-Ardenne et en Lorraine).

Hop komm ! On regarde et on vote bisàmme !


Finale du concours d’Stìmme

Concert en direct
Vendredi 14 mai à 20h
Chaîne YouTube de France 3 Grand Est
Vote du public en ligne pendant le concert
Sur le site internet de France Bleu Elsass


Un récap de la 3ème édition du concours d’Stìmme

Fanny Soriano


*Article soutenu mais non relu par l’OLCA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here